J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Le programme AcceCible a deux ans

Le programme AcceCible a deux ans

Depuis 2016, l’UNCCAS est engagée dans le programme AcceCible soutenu par le Ministère de l’Agriculture, dans le cadre de l’appel à projet du compte d’affectation spéciale « développement agricole et rural » (CASDAR) « innovation et partenariat ».

Ce programme multi-partenarial piloté par le Réseau CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) et réunissant une dizaine d’acteurs de terrains (têtes de réseaux, responsables de formation, chercheurs, personnalités issues des milieux agricole et social...), a pour objectifs :

  • de rapprocher les acteurs du secteur agricole et du secteur social,
  • de participer à la réflexion nationale sur le système alimentaire actuel et sur l’accès de tous à une alimentation de qualité (aux sens écologique, économique et sociétal) et durable,
  • d’accompagner des expérimentations associant aide alimentaire et agriculture dans cinq territoires pilotes afin de capitaliser les enseignements et d’élaborer des préconisations pour les acteurs concernés, dont les CCAS et CIAS.

Les principales étapes

D’une durée de quatre ans, le programme AcceCible se déroulera jusqu’au printemps 2019 autour de trois phases concrétisées en comités opérationnels :

  • capitalisation d’expériences et analyse des différents dispositifs existants ;
  • évaluation et expérimentation de projets innovants et/ou modalités innovantes sur six territoires pilotes ;
  • diffusion des enseignements du programme et développement d’outils utiles à l’essaimage de ces actions.

Le troisième comité de pilotage du projet, les 28 février et 1er mars 2018, a permis de revenir sur les travaux effectués, en cours et à venir.

La capitalisation d’expériences

La première phase d’AcceCible, terminée depuis décembre dernier, a permis à L’UNCCAS d’apporter son expertise, en veillant à mettre en lumière la dimension sociale de la question alimentaire. Les actions et savoir-faire des CCAS et CIAS ont été valorisés à travers l’identification et le partage d’expériences de CCAS et d’autres acteurs ayant modifié leur fonctionnement dans le domaine.

La plupart de ces expériences sont décrites dans la banque d’expérience sociale locale de l’UNCCAS.

Un travail de recherche

L’étude de ces actions a été l’occasion d’enrichir les réflexions de l’UNCCAS sur l’aide alimentaire. Les expériences remontées par l’UNCCAS et les autres acteurs sociaux et du secteur agricole ont été communiquées à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), notamment représenté par Baptiste Douillet, qui a consacré son stage de fin d’études participé à ce comité opérationnel et produit un document intitulé « De l’accès à l’alimentation durable à la démocratie alimentaire ». Margot Maziane, en master à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), a quant à elle participé à plusieurs rencontres lui permettant de nourrir son mémoire intitulé « Comprendre la participation ».

Six territoires pilotes d’expérimentations dont le CIAS d’Aunis-Sud

En 2017, le CIAS d’Aunis Sud, adhérent de l’UNCCAS, a rejoint le comité, devenant un territoire pilote, notamment grâce à son épicerie sociale et solidaire, engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et valorisant les circuits-courts, à travers des ateliers de conservation et de cuisine.

Ce comité opérationnel accueille également les expérimentations :

  • de la Fédération Régionale CIVAM d’Occitane,
  • du Palais de la femme de l’Armée du Salut,
  • du Groupement des épiceries sociales du Rhône-Alpes,
  • du CIVAM du Finistère,
  • du CIVAM Auvergne.

Jusqu’à fin 2018, de nouvelles pratiques adaptées à chacun de ces territoires seront expérimentées, alliant le monde social et le monde agricole dans une logique d’inspiration mutuelle et d’adaptation des des expériences remontées au cours du premier comité opérationnel.

Pour renforcer les liens entre chaque acteur, la compréhension du fonctionnement et des réalités de chacun, mais aussi pour travailler localement une problématique de l’accès à l’alimentation, les comités opérationnels de cette seconde phase du projet AcceCible ne sont pas centralisés en un lieu mais sont « tournants ».

Les 30 et 31 mai, le CIAS d’Aunis-Sud accueillera sur son territoire les autres membres des territoires d’expérimentation. La seconde journée de cette rencontre sera consacrée aux liens entre l’accès à l’alimentation, l’agriculture et la politique locale.

L’adaptation de formations issus du monde social et du monde agricole

Grâce aux enseignements et au travail partenarial menés lors de ce programme, un Institut Régional du Travail Social et deux lycées agricoles ont fait évoluer leur programme de formation depuis la rentrée 2017.

Ainsi les notions d’alimentation durable, de système alimentaire et de démocratie alimentaire sont désormais intégrées dans les programmes, toujours dans l’idée de rapprocher les acteurs issus des milieux social et agricole.

La diffusion des enseignements du programme

La troisième phase d’AcceCible, consacrée à la diffusion des enseignements du programme et au développement d’outils utiles à l’essaimage d’actions et outils inspirants, a quant à elle commencé en janvier 2018.

Un film-documentaire sur les territoires d’expérimentations sera réalisé courant 2018 tandis qu’un séminaire final sur le programme, ouvert à tous, sera organisé en 2019.

Contacts

Valérie Guillaumin et Jeanne Malassis, Pôle Innovation Sociale : innovation@unccas.org

Retour en haut de page