J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Le plan d’action de l’Union européenne pour promouvoir l’économie sociale et solidaire

Le plan d'action de l'Union européenne pour promouvoir (...)

L’économie sociale et solidaire est présentée comme étant au cœur de la Présidence française de l’Union européenne. Avec son plan d’action adopté en décembre 2021, le secteur devrait bénéficier de soutiens importants dans les mois à venir.

Le 17 février dernier, une conférence était organisée dans le cadre de la Présidence Française de l’Union européenne sur le thème de l’économie sociale et solidaire. Porteurs d’innovations sociales, les acteurs de l’ESS peinent encore à être clairement identifiés tant la structuration du secteur diffère d’un pays à l’autre. Associations, coopératives, mutuelles, fondations mais aussi entreprises sociales.

Les domaines d’intervention des structures de l’ESS sont multiples : services sociaux, soins de santé, logement social, énergies abordables et renouvelables, économie circulaire, agriculture, culture, médias et les loisirs. Considérée comme un moteur de l’économie, l’ESS peut représenter dans certains pays dont la France, 10 % du PIB. Un secteur qui apporte une réponse aux défis climatiques et sociaux actuels des pays européens

Lors de la conférence informelle des ministres européens chargés de l’économie sociale et solidaire les débats ont notamment porté sur les éléments suivants :

• Pas de définition commune, mais une recherche de caractéristiques communes au niveau européen, en préservant la diversité des traditions et systèmes nationaux.
• Identifier les structures de l’économie sociale et faciliter leur accès à des financements, nationaux ou européens ;
• Faciliter la mesure de l’impact social des acteurs de l’ESS et son analyse pour une action de soutien plus efficace des pouvoirs publics.

Quelques chiffres

• 2,8 millions de structures de l’ESS en Europe.
• 13 millions de salariés dans le secteur de l’ESS
• 6, 3 % de la main d’œuvre

Plan européen d’action pour l’ESS

Adopté en décembre 2021, le plan d’action entend poser les jalons pour renforcer, développer et dynamiser le secteur de l’ESS. Il préconise également des mesures destinées à permettre aux acteurs de « l’écosystème local » d’accroître leur impact social.

Quelques mesures du plan d’action

Un centre européen de compétences pour l’innovation sociale

Ce centre sera créé dès 2022. Son objectif de faciliter les partenariats transnationaux, les échanges d’expériences dans le domaine de l’innovation sociale, et la mise en réseau. Il s’agira également de soutenir les « bonnes pratiques » pour les essaimer dans l’Union européenne.

La mise en place d’un portail européen de l’économie sociale

Prévu dès 2023, ce guichet unique permettra aux acteurs de l’ESS d’accéder en un seul lieu aux informations utiles : financements, politiques, initiatives de l’union européenne et formations.

Une « recommandation » pour aider les décideurs publics à adapter les cadres stratégiques et juridiques aux besoins des organisations de l’ESS.

Une action spécifique dédiée à favoriser l’entreprenariat des jeunes.

Selon les propos de M. Nicolas Schmit, Commissaire européen pour l’emploi et les affaires sociales :
« Grâce à son fort ancrage local, l’économie sociale peut offrir des solutions ascendantes innovantes aux défis mondiaux actuels, tels que le changement climatique, la numérisation et l’exclusion sociale. L’économie sociale fonctionne avec et pour les communautés locales et dispose d’un énorme potentiel de création d’emplois. Avec ce plan d’action, je crois que les organisations d’économie sociale seront habilitées à se développer, à être reconnues et à avoir un impact encore plus important sur la société. »

Action à suivre : conférence européenne des 5 et 6 mai – Strasbourg

Communiqué de presse de la conférence PFUE
Communication plane d’action européen ESS
Visionner la conférence de la PFUE6

Retour en haut de page