J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Le langage « Facile à lire et à comprendre » comme outil d’inclusion numérique

Le langage « Facile à lire et à comprendre » comme outil d'inclusion (...)

Vice-présidente du CCAS d’Amiens et administratrice de l’UNCCAS, Annie Verrier était récemment interrogée par Le Courrier Picard pour présenter la stratégie de la municipalité contre la fracture numérique.

Celle-ci repose sur un accompagnement individuel des utilisateurs devant leur écran, mais aussi sur des formations numériques, des bornes interactives et points d’accueil.

Comme les supports imprimés conçus par le CCAS, tous ces outils recourent à la méthode « Facile à lire et à comprendre » (FALC) et font l’objet d’une validation par un groupe d’utilisateurs experts composé de personnes âgées et de travailleurs handicapés. Ce travail a d’ores-et-déjà permis d’abandonner certaines terminologies jugées peu claires : exemple évocateur, le CCAS parle désormais de « livraisons » de repas plutôt que de « portage ».

Photo : Wikimedia Commons / MonsieurDisorder

Retour en haut de page