J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Le « désert » médical avance

Le « désert » médical avance

Une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) montre que l’accessibilité géographique aux médecins généralistes a diminué de 3,3 % entre 2015 et 2018. 5,7% de la population vivait en 2018 dans un territoire sous-doté, contre 3,8% en 2015.

Selon ce travail, le phénomène s’explique par les nombreux départs en retraite de médecins, non compensés par les entrées en activité en raison du numerus clausus qui était alors en vigueur. Pour y répondre, l’étude préconise la libération de « temps médical utile » s’appuyant sur de nouvelles organisations territoriales et interprofessionnelles ou le recours au numérique.

Elle souligne aussi combien la question de l’accès au soin est liée, plus généralement, à l’aménagement du territoire, les zones les mieux dotées étant aussi les plus attractives en termes d’équipements sportifs, culturels, commerciaux et scolaires.

Image : Drees

Retour en haut de page