J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Le CCAS en 2050 : ateliers les 13 et 14 mai à Paris

Préparer aujourd’hui les conditions d’évolution de demain

Le CCAS en 2050 : ateliers les 13 et 14 mai à Paris

Le monde de demain sera complexe, marqué par de grandes transitions (énergétique, démographique, numérique, etc.) forçant les acteurs publics à se renouveler et à construire des visions de leur devenir. Comme toutes les institutions publiques, le CCAS va devoir réinventer son rôle. Ces transitions, par nature structurantes, dépassent l’échelle administrative des différents échelons traditionnels (national, régional, départemental, communal), laissant à penser qu’elles relèvent toute de la responsabilité d’au-dessus. Bien sûr, il n’en est rien, chacun à sa partition à jouer. Et - nous le savons - dans les contextes de crise, les rapports de pouvoir basculent. Les petits acteurs de terrain ont une force de transformation bien plus directe que les échelons éloignés des territoires.

L’innovation se trouve désormais autant dans les grandes organisations que dans les petites (sans doute plus dans les petites que dans les grandes). Cette hypothèse peut inquiéter autant qu’elle peut enchanter : le rôle des acteurs locaux de la solidarité sera déterminant. Mais comment ?

Réinventer le rôle du CCAS sur le territoire en 2050

Nous partons d’un constat. Bien que nous ne sachions pas à quoi va ressembler le monde de demain, quelques signaux nous aident à comprendre les orientations possibles de cette évolution. L’actualité nous révèle quelques indices à partir desquels nous pouvons échafauder des hypothèses… Des hypothèses nécessairement limitées, incomplètes, parfois erronées. Mais l’important n’est pas tant la justesse des hypothèses que la pertinence des questions qu’elles posent. Chacune de ces hypothèses bouscule la vision actuelle des CCAS et nous force à trouver de nouveau positionnement. La promesse de l’exercice proposé dans l’atelier n’est pas d’identifier des prédictions, mais des possibles positionnement des CCAS de demain.

Comment va se construire la solidarité à échelon local ? Quel sera le vivre ensemble à la campagne si les grandes villes se vident de leurs habitants ? Les visions possibles des CCAS de demain sont à inventer. Charge à chacun ensuite, de s’y préparer, c’est-à-dire de construire le cheminement pour arriver ou éviter d’arriver à ces visions de demain.

Si jusqu’ici le CCAS a su rester souple et a su se ré-inventer, posons-nous la question des conditions de son évolution demain. Quel sera son rôle ? Comment répondra-t-il aux nouveaux besoins des habitants sur le territoire ? Comment fonctionnera-t-il ? Comment composera-t-il avec les usagers devant des transitions qui le dépassent ? Que sera le rôle de ses agents ? Comment travailleront-ils ? Quelles seront les nouvelles missions du CCAS ?

Des ateliers pour « préparer aujourd’hui les conditions d’évolution de demain »

L’UNCCAS vous propose une série de quatre ateliers autour de ces thématiques, dans quatre villes différentes pour permettre à une majorité d’y participer.

Le premier atelier aura lieu à Paris au cours des deux journées du 13 et du 14 mai.

Les ateliers seront animés par l’agence de design Vraiment Vraiment et la Fabrique des CCAS/CIAS© de l’UNCCAS.

L’objectif de ces ateliers est de se projeter sur l’évolution du CCAS et de l’action sociale locale, de construire des visions possibles de demain(s), mais aussi de produire un corpus de visions afin d’alimenter la réflexion et le débat collectif.

Les participants seront répartis en groupe. Chaque groupe se verra attribuer une thématique : vieillissement, santé, emploi, exclusion.

À partir de celle-ci, le groupe devra produire :

  • une vision, c’est-à-dire un récit qui permet d’illustrer le positionnement du CCAS de demain,
  • le détail des fonctions, le fonctionnement, les métiers des agents de demain,
  • une vidéo qui raconte le quotidien du CCAS de demain, afin de livrer un objet simple à consulter par ses pairs.

Le programme

  Lundi 13 mai Mardi 14 mai
9h30 • Accueil
• Introduction de l’atelier
• Présentation du programme
• Partage d’une veille prospective
• Lancement de l’exercice
• Partage collectif
• Présentation du protocole de tournage
• Préparation du tournage : écriture des discours, finalisation des objets
12h30 • Déjeuner sur place(offert) • Déjeuner sur place(offert)
14h • Exercice de prospective • Tournage des vidéos
Fin de la journée • 18h-19h : Visite inspirante « Hors les murs » des Halles Civiques • 17h : Clôture de l’atelier

 
Les deux journées seront ponctuées de temps informels conviviaux de rencontre et d’échanges entre participants.

Lieu

UNCCAS
11 rue Louise Thuliez, 75019 Paris
Métro ligne 11, station « Place des Fêtes »

Informations et inscription

  • Lundi 13 mai, de 9h30 à 18h et de 18h à 19h pour la visite des Halles civiques
  • Mardi 14 mai, de 9h30 à 17h

Participation gratuite, dans la limite des places disponibles.

Inscription auprès d’Alissia Nono, Chargée de communication : anono@unccas.org, jusqu’au 5 mai.

Les Halles Civiques : une visite inspirante dans le 20ème arrondissement de Paris

Ce lieu accueille des professionnels et des praticiens, des communautés de l’innovation publique, civic tech, design des politiques publiques, participation, urbanisme participatif.

Il offre des espaces neutres où discuter librement, où il est possible et encouragé de sortir des idées préconçues. Il est équipé pour la conduite d’ateliers de conception créative, le prototypage de projets innovants, l’organisation de rencontres et de formations spécialisées, la mise en commun de ressources et d’espaces de travail dans un esprit de co-working.

Les Halles civiques est un collectif sans salarié : les structures participent à la gestion du lieu de manière bénévole, ou en étant indemnisée lorsqu’elles prennent en charge des fonctions supports indispensables au bon fonctionnement.

Lors de votre inscription, merci de bien vouloir préciser si vous souhaitez participer à la visite des Halles civiques.

Retour en haut de page