J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Le bien-être par l’aromathérapie

Le bien-être par l'aromathérapie

Contexte

Anselme Payen est un établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes (EHPAD) géré depuis 1972 par le CCAS de Paris. La structure comporte 146 chambres réparties sur 7 niveaux et deux unités de vie protégées. L’établissement héberge 181 résidents, principalement des parisiens âgés ne pouvant plus vivre de façon autonome et qui souhaitent bénéficier d’une structure collective adaptée à leur état de santé. Dans le cadre d’une politique d’amélioration de la qualité de service à ses résidents, l’établissement à mis en place un projet de relaxation basé sur l’aromathérapie.

Description / Fonctionnement de l'action

L’aromathérapie consiste en l’utilisation médicale d’huiles essentielles extraites de plantes aromatiques. C’est une méthode de soin utilisée pour prévenir ou soigner certaines maladies. Son action principale est la stimulation des défenses naturelles de l’organisme. Les modes d’administration les plus fréquents sont l’inhalation et la voie cutanée.

C’est à l’issue d’une conférence de sensibilisation auprès des résidents et du personnel, sur le thème « Découverte des huiles essentielles » que l’établissement a mis en place en novembre 2006 une action basée sur cette thérapie.
L’expérience a été lancée sous l’égide d’un médecin coordinateur, dans les salles à manger des unités de vie protégées. Des huiles essentielles ont été diffusées quelques heures dans les salles. Cette opération a rapidement rencontré un vif succès. Dans les deux mois qui ont suivi l’opération, il a été constaté que les personnes âgées de cette unité étaient destressées, moins agressives et trouvaient plus facilement le sommeil.

L’opération s’est donc étendue en janvier 2007 aux salles à manger et aux salons des unités de vie classiques, le matin et l’après-midi, en déplaçant les appareils d’une salle à l’autre. Les essences diffusées durant une heure dégagent des effluves parfumées qui font appel à la mémoire des résidents et leur rappellent des souvenirs anciens.

Des actions individuelles ont notamment vu le jour. Des bains relaxants en musique peuvent être proposés aux résidents. Durant une demie heure, ils ont la possibilité de se relaxer dans une eau parfumée de quelques gouttes d’huiles. Ce bain procure une sensation de bien-être et facilite le sommeil de ces personnes de nature insomniaque.

A terme, l’établissement souhaite développer le projet et faciliter sa mise en œuvre par l’acquisition de diffuseurs supplémentaires, permettant ainsi de ne plus déplacer les appareils d’une salle à l’autre.

Bilan

Cette opération peu onéreuse est basée sur un principe simple et naturel. Bien-être, décontraction, facilitation du sommeil... les effets bénéfiques de cette thérapie se sont rapidement sentis sur les résidents mais également sur leurs familles et le personnel de l’établissement qui éprouvaient aussi une sensation de bien-être.

Moyens

L’opération a débuté avec un budget de 689,50 euros, correspondant à l’achat de 6 diffuseurs et 14 flacons d’huile.

La subvention de 1 371 euros, accordée par la Fondation Bruneau en 2007, permettra d’acquérir 8 diffuseurs et 16 flacons d’huile supplémentaires.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Aucun

Ils financent l'action

La Fondation Bruneau

Les observations du CCAS/CIAS

Les huiles essentielles agissent de façon bénéfique aussi bien sur la santé que sur l’humeur des résidents. Ces bienfaits font de ce projet une réussite. Bien que cette action ne permette de procurer une amélioration de la qualité de vie des résidents qu’à court terme, elle reste une démarche innovante, appréciée des résidents comme du personnel et des familles.

Photo : Wikimedia Commons / Jplavoie

Retour en haut de page