J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

La prime d’activité « renaît » dans la douleur

La prime d'activité « renaît » dans la douleur

Présentés en décembre par le Président de la République comme un levier immédiat pour augmenter le niveau de vie des salariés les plus modestes, l’élargissement et l’augmentation de la prime d’activité suscitent un intérêt visible des Français. Le simulateur mis à disposition par la Cnaf a fait l’objet de 7 millions de visites, auxquels il faut ajouter les très nombreux accueils physiques réalisés au sein des Caf, témoins d’un afflux inhabituel.

Suite à cet engouement, environ 458 000 nouvelles demandes ont été enregistrées en janvier. Si ce chiffre est important, les nouveaux bénéficiaires potentiels sont encore plus nombreux. En effet, selon la Banque des Territoires, 62% d’entre eux n’ont pas effectué la démarche et sont en situation de non-recours, malgré les délais exceptionnels accordés.

En combinant les bénéficiaires « historiques » de la prime aux nouveaux, ce taux de non-recours peut-être, selon les mêmes sources, estimé à 22%. Une proportion importante qui a encouragé Christelle Dubos secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, à appeler de ses vœux une automatisation de son versement dès 2020.

Retour en haut de page