J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

La Nuit du handicap

Le 15 juin 2019

La Nuit du handicap

Le 15 juin, c’est sous l’égide de la « Nuit du Handicap » que de nombreuses initiatives festives investiront les villes de France à l’invitation des personnes en situation de handicap pour « créer la rencontre, briser les clichés, et révéler les talents ». Un évènement novateur auquel les CCAS/CIAS peuvent unir leurs forces.

Un programme souple pour changer les regards

Théâtre sur les pavés de Paris, partage d’un gâteau géant à Clichy, ateliers culinaires à Lille, danse de salon et challenges sportifs à Bordeaux… A travers des animations variées culturelles, artistiques, ludiques ou sportives, l’objectif est de mettre en lumière les capacités créatrices des personnes, tout en aidant tout un chacun à mieux comprendre la différence pour en apprécier la richesse.

Animées par des personnes porteuses d’un handicap, ces rencontres permettent de « mieux exprimer la force de vie que représente les personnes en situation de handicap pour la société toute entière » souligne Philippe Aubert, président de l’association « La Nuit du handicap » et auteur du livre Rage d’exister. Rassemblant différentes entreprises et associations partenaires, l’association souhaite aussi « mettre en lumière tous les acteurs de l’ombre qui réalisent un travail essentiel à l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de handicap et de leurs proches ».

Placé sous le haut patronage de Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, l’initiative s’organise autour d’équipes bénévoles décentralisées chargées de mobiliser l’ensemble des acteurs de la vie locale dans une dynamique partenariale créative (commerçants, citoyens, entreprises, associations, institutions etc.).

Une édition précédente encourageante

Privé d’élocution, Philippe Aubert n’a jamais prononcé un mot et fait pourtant résonner la « Voix des invisibles » ; il est infirme moteur cérébral, totalement dépendant, et parvient pourtant à accélérer la société ; exposé très jeune à l’exclusion, il interpelle par son énergie et son parcours hors norme.

Il évoque le succès de l’édition 2018 : « je suis impressionné par la qualité de ce qui a été réalisé dans chaque ville et de l’enthousiasme qu’on peut lire sur les photos des visages de ceux qui ont participé. Reconnaître, c’est renaître avec l’autre ; et chacun, en situation de handicap ou non, a besoin d’un regard bienveillant de l’autre pour exister ».

Pour lui, la Nuit du handicap porte un message simple : « oser la fraternité heureuse, la conscience de l’importance de tous, cette troisième valeur républicaine qu’est la Fraternité, à côté de la Liberté et de l’Egalité ».

Comment participer ?

Pour soutenir ces partenariats exemplaires, les CCAS/CIAS peuvent s’investir à différents niveaux d’un projet local : relai de la communication, octroi de subventions, mise à disposition de salles, prêt de matériels artistiques, audio ou vidéo, dons alimentaires pour les buvettes, soutien logistique, mobilisation des agents, de bénévoles, de donateurs…

Ces petits et grands soutiens permettent de s’inscrire dans le mouvement du label national « Tous concernés, tous mobilisés ».

La prochaine édition de 2020 est d’ores-et-déjà confirmée. N’hésitez pas à proposer votre candidature.

Contacts

Association « La Nuit du handicap »

 
Armelle de Bonnaventure
Membre de l’équipe de coordination
adebonnaventure@nuitduhandicap.fr
01.53.69.44.30 - 07.68.94.99.89
 

Unccas

 
Florence Angier
Juriste et chargée de mission « handicap-politiques sociales »
fangier@unccas.org

Pour aller plus loin :

Retour en haut de page