J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

L’espérance de vie sans incapacité progresse

L'espérance de vie sans incapacité progresse

L’espérance de vie à la naissance des Français s’allonge régulièrement posant l’enjeu de la qualité de la fin de vie. Celle-ci s’améliore, comme en témoignent de nouveaux chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Entre 2008 et 2018, une espérance de vie à la naissance en hausse pour les hommes et les femmes

L’espérance de vie à la naissance atteint 79,4 ans pour les hommes et 85,3 ans pour les femmes.

L’évolution au cours des dix dernières années est plus favorable aux hommes. Les femmes gardent leur avantage, mais l’écart avec les hommes diminuent au fil du temps…

Une espérance de vie sans incapacité en hausse pour les hommes et stable pour les femmes

Au cours des dix dernières années, l’espérance de vie sans incapacité est restée globalement stable pour les femmes alors que pour les hommes, une légère hausse est intervenue. Elle serait essentiellement due à une progression de l’espérance de vie sans incapacité de 10 mois entre 2017 et 2018. Entre 2008 et 2018, l’espérance de vie a augmenté pour les hommes (+1 an et 10 mois) comme pour les femmes (+1 an). Elle s’établit respectivement à 79,4 ans et 85, 3 ans.

En revanche, les espérances de vie sans incapacité à 65 ans des hommes et des femmes s’allongent toutes les deux en 2018, pour atteindre 11, 2 ans pour les femmes et 10,1 pour les hommes.

Ces évolutions s’avèrent essentiellement très liées à la baisse de déclaration de limitations fonctionnelles chez les octogénaires, femmes ou hommes, compensée pour les femmes par une légère hausse des déclarations entre 30 et 60 ans.

Entre 2008 et 2018, une légère augmentation de l’indicateur de l’espérance de vie sans incapacité à la naissance est à noter pour les hommes (+8 mois) tandis que celui des femmes est resté stable.

L’espérance de vie sans incapacité à 65 ans a progressé. Les années vécues sans incapacité diminuent légèrement : 79 % pour les hommes et 75 % pour les femmes. Les femmes déclarent davantage de limitations fonctionnelles légères ou fortes, dans les activités habituelles du quotidien.

Une espérance de vie sans incapacité dans la moyenne des pays européens

En 2017, les hommes sont légèrement au-dessus de la moyenne européenne pour l’espérance de vie à la naissance (78,3 ans) mais légèrement en dessous pour l’espérance de vie sans incapacité (63,5 ans).

Les femmes sont dans une situation différente. L’indicateur d’espérance de vie à la naissance est au-dessus de la moyenne européenne (83,5 ans). Quant à celui de l’espérance de vie sans incapacité, il est légèrement supérieur au niveau européen (64,0 ans).

Retour en haut de page