J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

L’énergie pour tous en débats au CESE européen

L'énergie pour tous en débats au CESE européen

L’Unccas participait lundi à une conférence-débat sur le thème « l’énergie pour tous » , organisée par la commission Transport, Energie, infrastructures, société de l’information (TEN) du comité économique et sociale européen (CESE). La communauté européenne de l’énergie mais surtout l’adoption et la mise en place d’une réglementation pour une énergie propre ont largement été abordées.

Réunissant des intervenants de différents horizons (entreprises, ONG, acteurs publics…), l’événement a permis à chacun de présenter des recommandations, réflexions ou exemples de projets pour mieux intégrer le citoyen, les collectivités locales dans la transition énergétique.

Pierre-Jean Coulon, président de la commission TEN a introduit le sujet en évoquant le rôle central que joue l’accès à l’énergie, bien de première nécessité, dans nos sociétés. Si la situation énergétique de l’Europe meilleure que sur d’autre continents, il n’en reste pas moins que des millions d’européens sont en situation de pauvreté ou de précarité énergétique, a-t-il rappelé.

Lutz Ribbe, membre du Comité des régions, a présenté le "paquet énergie propre" (voir ci-dessous). Se faisant, il a insisté sur la nécessité de faciliter l’accès de tous les citoyens aux énergies renouvelables mais aussi de développer leur participation en tant que producteurs d’énergie. Il est nécessaire de mettre des moyens à disposition pour que les citoyens puissent bénéficier de tous les avantages des énergies renouvelables. Cela passe aussi par une réelle volonté politique et doit s’inscrire dans les priorités en lien avec la politique régionale.

Une intervention à laquelle a fait écho celle du réseau des coopératives RESCOOP, réunissant plus de 15000 coopératives en Europe et agissant avec les municipalités et les citoyens pour le développement de projets communs liés la transition énergétique. Suite à une étude présentée par ces intervenants, il apparaît que les citoyens pourraient potentiellement être producteurs de 45 % de l’électricité. Il est nécessaire dans le cadre de ces transformations de passer du mode citoyen consommateur au citoyen consom’acteur.

Le réseau européen Energycities a évoqué la nécessité de de créer des synergies entre les citoyens et les collectivités locales, et présenté des initiatives en ce sens. A Crisnée], petite commune près de Liège, la municipalité a décidé d’investir dans une éolienne pour pouvoir offrir l’énergie gratuitement aux citoyens et aux entreprises. Energycities dispose d’une base de données présentant les différentes initiatives locales des 1000 villes du réseau et a publié un « guide des stratégies locales réussies en matière d’énergies renouvelables ».

Le réseau européen de lutte contre la pauvreté et les exclusions (EAPN) agit quant à lui plus spécifiquement auprès des publics vulnérables. Magda Tancau, qui le représentait, a insisté sur l’aspect humain de la transition énergétique. Relevant que de nombreuses ONG sont en retard sur le débat relatif aux énergies propres, EAPN a mis en place un nouvel outil pour analyse la pauvreté : « Poverty Watch » (16 pays). Il révèle qu’en Lituanie, 29 % de la population est confrontée aux impayés d’énergie et qu’en Allemagne, la transition énergétique peut dégrader les conditions de vie des personnes en situation de pauvreté. Si des progrès sont réalisés, il semble nécessaire de prendre en compte la parole des plus vulnérables, de ne pas les laisser de côté, de trouver les moyens de les faire participer. L’enjeu est de réduire les écarts existants entre « l’urgence du quotidien et la réflexion à porter pour un avenir durable ». Exemple de projet portant des solutions pour « tous », ASSIS’2GETHER est une proposition d’EAPN pour trouver des solutions pour les plus vulnérables, en matière dé précarité énergétique

Le réseau « Fuel POverty action » est un réseau composé de citoyens qui travaille avec des personnes en situation de précarité. Basé au Royaume-Uni, il tente de faire prendre en compte les risques encourus par les plus précaires lorsque la transition verte est imposée, et se montre inefficace ou dangereuse. En cause, par exemple, certains systèmes d’isolation qui se révèlent nocifs, ou les chauffages « verts » de certains bâtiments collectifs britanniques, dont le coût rejaillit sur les habitants, qui subissent de plein fouet cette augmentation. Il paraît donc nécessaire de voir l’impact que ces transformations « vertes » peuvent avoir sur les plus vulnérables et réfléchir à l’efficacité réelle et passer des « bonnes intentions » à des actions efficaces et sûres.

Klaus-Dieter Borchardt, Directeur Adjoint de la Direction Energie (commission européenne) a conclu les échanges en rappelant que ces sujets doivent être portés par le plus grand nombre. Les 50 millions de citoyens vulnérables de l’Europe doivent avoir accès à l’énergie et à un prix acceptable. La règlementation en cours doit permettre de veiller à une surveillance de la situation dans les états membres. Le paquet énergie propre doit s’accompagner d’un travail d’évaluation de la précarité énergétique dans chacun des Etats membres, le rôle de l’Union ne pouvant se contenter de recommandations communes. En ce qui concerne les citoyens vulnérables, la question énergétique doit s’articuler avec les autres politiques (sociales, économiques...). Enfin, une meilleure information des citoyens est nécessaire, sur les choix à leur disposition, la facturation de leur consommation, leurs possibilités d’agir...

Qu’est-ce que le "Paquet Energie propre" ?

Le paquet énergie propre a été adopté en 2017. Des accords ont été trouvés avec le Parlement en juin 2018 et adoptés par celui en novembre 2018. Les trois textes législatifs ont été déposé au JO le 21 décembre 2018. Le paquet comprend trois mesures : une directive relative à l’efficacité énergétique, une directive sur les énergies renouvelables et un règlement de la gouvernance.
http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-16-3986_fr.htm
http://europa.eu/rapid/press-release_IP-16-4009_fr.htm

Retour en haut de page