J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

L’éco-citoyenneté en action

L'éco-citoyenneté en action

Depuis 2014, suite au constat de situations de précarité énergétique nombreuses sur le territoire, le CCAS en lien avec l’association SOLiHA, propose un accompagnement personnalisé (individuel et collectif) des familles en situation de précarité énergétique sur le territoire privadois. Il s’agit d’un suivi global des familles sur l’axe du bâti (travaux de rénovation, mise aux normes des logements) et l’axe consommation (éducation aux écogestes, installation de matériel économe en énergie etc.). Cet accompagnement individuel est ponctué de temps collectifs avec les fournisseurs en énergie qui dispensent une information générale sur l’énergie et les actualités (chèque énergie en expérimentation, compréhension des factures etc.).

Cette expérience avait été présélectionnée dans le cadre des Trophées énergie solidaire 2016.

Contexte

Le CCAS de Privas accompagne un public en situation de précarité avec 15 % de bénéficiaires des minima sociaux soit un taux trois fois supérieur à la moyenne nationale (4.6%).

Compte tenu de ces ressources, les publics en situation de précarité se tournent soit vers le logement social soit vers des bailleurs privés avec des montants de loyer généralement attractifs. Or, l’état général du bâti (secteur privé) sur le territoire est vieillissant. Concernant le parc public, une partie du parc a été rénové. L’autre partie est en cours de rénovation avec une mauvaise isolation générale d’un quartier en particulier.

Dans ce contexte, le CCAS a participé pendant 2 ans au défi Famille à Energie Positive puis le projet « Eco-citoyen » est né en 2014. Il est pour la période 2015-2016 financé par la Région et porte sur un accompagnement global des familles en situation de précarité énergétique.

Les foyers concernés ayant des ressources structurellement faibles (la problématique budgétaire est la problématique la plus fréquemment rencontrée), ils sont amenés à loger dans des logements souvent énergivores avec un diagnostic de performance énergétique (DPE) élevé et une mauvaise isolation, ce qui entraine des charges énergétiques importantes et donc une situation de précarité énergétique.
Par ailleurs, du fait du manque de repères quant à la gestion du budget et des ressources en énergie, un travail éducatif important est à mettre en place afin de permettre aux familles d’acquérir les réflexes quant à une consommation responsable.

Ainsi, les objectifs de l’action « Ecocitoyens solidaires » sont triples :

  1. Favoriser une meilleure maitrise de la consommation et donc des coûts par un accompagnement à la fois individuel et collectif des ménages en difficulté,
  2. Sensibiliser à la fois les ménages bénéficiaires, mais également éduquer les enfants, aux usages du logement et aux éco-gestes à adopter,
  3. Détecter les logements rencontrant des anomalies.

Description

Publics ciblés

Ménages privadois repérés en situation de précarité énergétique par le pôle social du CCAS ou par ses partenaires (Département, associations etc….). Les publics ont également la possibilité de se saisir eux-mêmes du dispositif.

Principaux objectifs

Objectif général du projet : Lutter contre la précarité énergétique des foyers à revenus modestes

 

Objectif spécifique 1 : Impulser un changement de comportement durable des consommateurs

 

  • Objectif opérationnel 1 : Visites à domicile (2) pour établir un diagnostic consommation et former aux éco gestes. Pose d’équipement adapté (kit économe en énergie). Relevé de compteur à M+1 et M+2 pour estimer les économies réalisées
  • Objectif opérationnel 2 : Temps d’animations collectifs avec les fournisseurs en énergie et les bailleurs sociaux
  • Objectif opérationnel 3 : Formation et désignation d’ambassadeurs éco citoyens parmi les bénéficiaires
  • Objectif opérationnel 4 : Mise en place d’une coordination territoriale autour de cette problématique
  • Objectif opérationnel 5 : Sensibilisation auprès du public enfants/jeunes via les écoles et le Centre Social

Objectif spécifique 2 : Accompagner les propriétaires dans la rénovation des logements

 

  • Objectif opérationnel 1 : Visite de diagnostic du bâti par le partenaire SOLiHA
  • Objectif opérationnel 2 : Accompagnement de SOLiHA dans le montage des dossiers de subvention pour la rénovation (dossier ANAH etc.)

Objectif spécifique 3 : Lutter contre l’habitat indigne et insalubre

 

  • Objectif opérationnel 1 : Accompagnement des propriétaires par l’ARS et la DDCSPP lorsque l’habitat est identifié comme indigne ou insalubre.
  • Objectif opérationnel 2 : Accompagner aux relogements des ménages

Calendrier annuel

 

  • Tout au long de l’année : Saisine du CCAS par les usagers et les partenaires détectant une situation de précarité énergétique. Accompagnement de 25 foyers/an en moyenne
  • Quatre fois par an : Intervention ludique dans les écoles et structures éducatives du territoire.
  • Deux fois par an : Coordination territoriale animée avec le partenaire associatif, les principaux partenaires nous saisissant (CMS, association d’insertion etc.), un représentant des bénéficiaires (ambassadeur éco citoyen).
  • Deux fois par an : Recrutement et formation d’ambassadeurs parmi les ménages qui ont bénéficié du projet.

Fonctionnement de l’action

Cette action de prévention et d’accompagnement se déroule de la manière suivante : les acteurs sociaux repèrent les ménages en situation de précarité énergétique, faisant état de consommations inadaptées. Dès lors que l’évaluation est validée par les agents du CCAS, l’association SoliHA (spécialisée dans le domaine l’habitat) intervient afin d’effectuer un double diagnostic sur le bâti et les usages du ménage.

A la suite de cela, un double accompagnement est proposé au foyer : SoliHA intervient auprès du propriétaire pour d’éventuelles démarches ou travaux de rénovation à effectuer sur le bâti (insalubrité, habitat indigne, péril etc.) afin d’améliorer la performance énergétique du logement.

Les agents éco citoyens du CCAS travaillent quant à eux l’aspect consommation et éco gestes en installant des kits offerts à la famille par EDF et ENGIE (ampoules économiques, mitigeurs, magnets éducatifs etc.). L’économie réalisée peut atteindre en moyenne de 200 euros à 400 € par an par ménage, en fonction de la composition du ménage et de la typologie du logement. Pour des ménages à bas revenus, cette économie est essentielle.

L’accompagnement individuel est également ponctué de temps collectifs avec les fournisseurs en énergie ENGIE et EDF afin de créer une dynamique collective autour de l’écocitoyenneté et d’impulser des changements de comportements durables. Les fournisseurs en énergie interviennent pour présenter les actualités (chèque énergie etc.) et accompagner dans la compréhension des factures. C’est également l’occasion d’échanger autour des éco gestes que chacun a mis en place et qui sont porteurs en termes de résultats.

De même le CCAS inscrit les publics dans les événements ayant trait à cette thématique : en fin d’année les bénéficiaires ont l’occasion de participer à un théâtre forum en lien avec le Théâtre de la Ville et une troupe de comédiens professionnels.

Ainsi, la force du projet repose essentiellement sur l’implication des publics, des différents services et des partenaires œuvrant dans le domaine de la précarité énergétique. De même l’accompagnement à la fois individuel et collectif participe des changements de comportement des publics.

Nouvelles perspectives

Pour la période 2017-2018, en plus des objectifs visés plus haut, le CCAS souhaite développer de nouvelles actions, notamment :

  • La sensibilisation des enfants/jeunes à travers les réseaux éducatifs locaux (écoles, centre social, partenaires associatifs etc.) : s’il est pertinent d’accompagner les chefs de famille à l’adoption de nouveaux comportements durables en vue de réduire leurs factures, il est également essentiel de sensibiliser la jeunesse aux problématiques liées à la consommation d’énergies et au éco-gestes, afin qu’ils puissent également participer à cette action ;
  • La formation d’ambassadeurs « éco citoyens » : afin de donner une portée plus importante au projet et de favoriser une plus grande participation des publics, l’équipe du CCAS souhaite former les anciens bénéficiaires du projet qui ont vécu l’impact positif du projet Eco citoyen. L’idée est qu’ils soient eux-mêmes vecteurs de changement de manière directe ou indirecte auprès de la population et qu’ils puissent intervenir lors des actions collectives pour témoigner et également sensibiliser aux gestes éco citoyens.
  • La formation des agents du CCAS impliqués dans le projet : cette formation permettra une plus forte professionnalisation technique des agents amenés à intervenir dans les logements des ménages. La formation porterait sur la « réalisation d’un diagnostic socio technique au domicile des ménages », d’une durée de 8 jours (2 fois 4 jours). Elle porte entre autres sur la compréhension de la situation sociale du ménage, la qualification du bâti (moisissures, mauvaise isolation etc.), la vérification de l’adéquation des abonnements auprès des fournisseurs en énergie en fonction du matériel et des besoins du ménage, l’installation d’équipements, l’orientation vers une solution qui permettrait au ménage de sortir de la précarité énergétique etc. Elle pourrait être délivrée par le réseau CLER qui coordonne les services locaux d’intervention pour la maitrise de l’énergie (SLIME) et dont la mission principale est d’accompagner les dispositifs locaux de lutte contre la précarité énergétique tel que le projet Eco citoyen porté par le Pôle social du CCAS de Privas.
  • Développement d’un projet de SLIME : le CCAS va se porter candidat afin d’être SLIME sur le territoire de sa commune et/ou de l’intercommunalité.
  • Elargir son intervention aux ménages logés dans le secteur public : Les bailleurs sociaux prenant déjà en charge la rénovation des logements, l’intervention du partenaire SOLiHA ne semble pas pertinente. Cependant, l’équipe projet souhaite tout de même intégrer les locataires du public en sensibilisant les ménages à travers l’accompagnement éducatif individuel et ses actions collectives.
  • Le développement du partenariat : la CCAS est actuellement partenaires des fournisseurs d’énergie électricité et gaz EDF et ENGIE. Pour compléter les actions de sensibilisation, le CCAS souhaite développer le partenariat avec le Syndicat des eaux de la Ville de Privas, ce qui permettra d’avoir une vision et approche complète de toutes les problématiques liées à la consommation des différentes énergies.

Les outils pour évaluer l’action

Des indicateurs d’évaluation de l’action ont été mis en place en fonction des différents objectifs :

Objectif spécifique 1 : Impulser un changement de comportement durable des consommateurs

 

Critères d’évaluation :

  • Baisse des consommations
  • Diminution du nombre de demande d’aides individuelles
  • Participation des publics aux temps collectifs
  • Nombre d’intervention dans les écoles/structures éducatives
  • Adhésion à la démarche (respect des rendez-vous)

Objectif spécifique 2 : Accompagner les propriétaires dans la rénovation des logements

 

Critères d’évaluation :

  • Nombre d’accompagnements du partenaire associatif
  • Nombre de saisines de SOLiHA

Objectif spécifique 3 : Lutter contre l’habitat indigne et insalubre

 

Critères d’évaluation :

  • Nombre de saisines et de visites de l’ARS et de la DDCSPP
  • Nombre de mutations locatives

Moyens

Moyens humains

Deux Conseillères en économie sociale et familiale (0,25 ETP)
Une agente administrative (0,15 ETP)

Moyens matériels

  • Postes informatiques, fournitures de bureau
  • Véhicule de service pour les visites à domicile
  • Kits à économie d’énergie à installer au domicile des bénéficiaires
  • Collation pour les temps collectifs (thé, café, eau, gâteaux etc.)

Budget

Libellé des recettesMontant
Fonds propres 4447,00
Subvention région Auvergne-Rhône-Alpes 8599,80
TOTAL 13046,80
Libellé des dépensesMontant
Achat de petit matériel non amortissable : kits à économie d’énergie à installer au domicile des bénéficiaires 1996,80
Achat de fourniture : budget convivialité pour les temps collectifs 200,00
Intervenants (animations, conseils…) 5040,00
Réalisations de documents (conception, impression, diffusion) 500,00
Formation 500,00
Visites à domicile 276,00
Assurances (Proratisation) 87,00
Salaires 3109,00
Charges salariales patronales 1338,00
TOTAL 13046,80

Estimation CCAS

Cette action a un aspect à la fois innovant et impulse un changement de comportement durable sur le quotidien des ménages accompagnés.

Fort de son expérience, le CCAS de Privas souhaite poursuivre et élargir son intervention à un plus grand nombre de bénéficiaires.

Il est en effet question de toucher à la fois les adultes concernés par une situation de précarité énergétique, mais aussi de faire de la prévention auprès d’autres ménages et de la sensibilisation auprès des jeunes, qui peuvent devenir de véritables vecteurs de changement de comportements au sein des ménages.

Le projet écocitoyen couple désormais un accompagnement individuel et des temps de sensibilisation collectifs.
Il s’agit d’un projet qui peut être essaimé sur tout type de territoire, puisque de nos jours, la précarité énergétique touche les populations qui se trouvent indifféremment dans les villes, en zones périurbaines ou en zone rurale.

Le principal point de vigilance quant au montage de l’action porte sur la mobilisation du public : comme pour chaque action, il faut laisser le temps aux partenaires et aux bénéficiaires de se saisir d’un dispositif nouveau. Une fois les premiers résultats connus, l’action se développe d’elle-même rapidement.

Photo : Wikimedia Commons / Anotine

Retour en haut de page