J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

L’ATIH dévoile les résultats de l’enquête de coûts 2018 des SSIAD

Mesure des Coûts SSIAD/SPASAD 2018

L'ATIH dévoile les résultats de l'enquête de coûts 2018 des (...)

Afin d’approfondir la connaissance des coûts supportés par les services de soins à domicile (SSIAD), des services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD) et d’apporter des éléments d’éclairage en vue de la construction d’un nouveau modèle tarifaire des SSIAD/SPASAD, la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) ont confié à l’ Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) le soin de réaliser une enquête de mesure des coûts en 2018. En 2021, deux nouvelles coupes ont lieu concernant les données d’activité.

La mesure de coûts 2018 (202 SSIAD) concernait 91 % de SSIAD et 9 % de SPASAD de toutes tailles et de statuts juridiques variés (24 % de SSIAD publics dont 35 % de la fonction publique territoriale).

Ces structures sont majoritairement implantées en milieu urbain, avec un socle d’intervenants composé à 79 % d’aides-soignants. Une majorité de ces services font appel aux infirmiers libéraux (70%). Le taux d’occupation s’élève à 90 %. Des pratiques de mutualisation sont répandues. 47 % des SSIAD travaillent en coopération avec un SAAD.

Les usagers visités lors des coupes se répartissent comme suit :

  • 94 % de personnes âgées
  • 5 % de personnes présentant un handicap
  • 1 % de personnes atteintes de pathologies chroniques

39 % de ces usagers se classent dans la catégorie des usagers très dépendants (GIR 1 et 2).

Les prises en charge se caractérisaient en moyenne par usager :

  • 1,3 visite par jour en semaine
  • 1,5 visite par jour le week-end
  • Un temps de soins par semaine pour un usager de 3,5 heures
  • 7 usagers sur 10 pris en charge le week-end
  • Les soins les plus pratiqués :
    • Hygiène et confort (AS)
    • Soins relationnels et éducatifs (IDE)

L’enquête permet d’établir en moyenne :

  • Un coût annuel par place s’élèvant à 3 706 euros ;
  • Un coût hebdomadaire par usager de 120 euros ;
  • Un coût hebdomadaire de transports par usager de 44 euros.

Parmi les variables liées à la prise en charge, les variables ayant tendance à accroître le coût (triées par ordre décroissant) s’avèrent être :

  • Le nombre de journées de prise en charge,
  • Les prises en charge à horaires spécifiques,
  • Les prises en charge combinées,
  • L’intervention d’un IDE,
  • Les aides du SSIAD (Toilette, Elimination, Habillage, Transfert),
  • Les soins pour escarre,
  • Les soins de kiné,
  • Les interventions de nuit.

Celles, qui ont tendance à réduire le coût, sont les aides apportées par l’entourage (élimination, transfert).

Parmi les variables liées aux caractéristiques des usagers, les variables ayant tendance à accroître le coût sont :
-  Les niveaux d’autonomie (GIR)
-  Certaines déficiences notamment les troubles de la continence (fécale et urinaire), les troubles de la déglutition et l’obésité.

Parmi les variables liées aux aides techniques, celles ayant tendance à accroître le coût sont constituées par :

  • Le lit médicalisé,
  • Le fauteuil roulant,
  • Le drap glisse,
  • Le lève personne,
  • La chaise percée et le releveur.

Parmi les variables liées aux services :

  • Des différences de coût sont observées en fonction des conventions collectives
  • La capacité totale installée impacte les coûts légèrement à la hausse.

Consulter en détail les résultats de l’enquête.

Retour en haut de page