J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

L’action des CCAS/CIAS indissociable des enjeux actuels

L'action des CCAS/CIAS indissociable des enjeux actuels

Dans le cadre de la concertation annoncée par le Président de la République mardi, l’Unccas faisait partie des organisations réunies hier à l’Hôtel de Matignon par le Premier Ministre Edouard Philippe et François de Rugy, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, aux côtés des acteurs de la solidarité.

Objectif : dans un contexte marqué par des mouvements sociaux, réunir les conditions pour que les citoyens puissent avec une plus grande efficacité exprimer leurs demandes en matière de transition écologique et solidaire.

Conscient des limites des formats de conférences trop cadrés ou institutionnels, le Premier Ministre souhaite en effet une nouvelle modalité plus ouverte à la participation de tous, avec une nouvelle échelle, l’hypothèse de réunions régionales risquant de laisser les habitants d’un certain nombre de territoires à l’écart des débats.

Les premières pistes

Joëlle Martinaux, présidente de l’Unccas, et Benoît Calmels, délégué général de l’association, ont émis une première série de propositions en ce sens :

  • Sur l’échelle des consultations, Joëlle Martinaux a insisté pour que l’organisation fasse preuve de souplesse et s’adapte à chaque réalité territoriale : « il faut tenir compte des bassins de vie des personnes et, en fonction de ces derniers, organiser les conférences au niveau de la commune, de l’intercommunalité ou du département ». Une proposition qui a rencontré d’ores-et-déjà un écho très favorable du côté du gouvernement et qui était reprise dès aujourd’hui dans les comptes-rendus des discussions.
  • L’Unccas approuve l’ouverture impulsée par le Premier Ministre, et son souhait que l’Etat cadre la démarche d’ensemble mais ne soit pas forcément l’organisateur des rencontres. Elle attire néanmoins l’attention sur l’importance de réunir l’ensemble des acteurs impliqués ou concernés détenant une expertise sur les sujets abordés. C’est ce qui avait été proposé par le CCAS de Nice à l’occasion des débats préalables à la stratégie pauvreté, auxquels l’Unccas avait activement contribué.
  • Il est important que nos concitoyens soient entendus, mais que cette parole légitime puisse s’exprimer dans de bonnes conditions. C’est pourquoi l’Unccas préconise des temps différenciés, avec des experts ou intervenants compétents, sur les différents sujets abordés : l’énergie, la fiscalité... afin de ne pas « tout mélanger », comme le dit la Présidente de l’Unccas.
  • Pilotes des concertations, les territoires auront néanmoins besoins de « matériel » fourni par l’Etat pour répondre au besoin et assurer la cohérence générale de la démarche : une trame de présentation adaptable aux spécificités et aux demandes exprimées localement.

Soulignant l’objectif de « réponse à l’urgence » exprimé par le Président Emmanuel Macron mardi, Joëlle Martinaux a insisté pour que cette nouvelle concertation se concentre sur les enjeux propres à la transition écologique et solidaire, en adoptant la même logique de long terme que pour la stratégie pauvreté, sans remettre en question ce qui est en train d’être déployé dans le cadre de cette dernière.

Retour en haut de page