J'ai compris, mais plus tard...

Cette journée réunit et valorise les établissements de la ville de Sartrouville qui ont mené des actions intergénérationnelles tout au long de l’année. Sont concernés les maisons de retraite et EHPAD, un accueil de jour, une résidence autonomie, une école élémentaire, un collège et un lycée. Un repas est partagé, suivi d’activités par petits groupes et d’un goûter ayant pour fil conducteur la mixité entre les publics.

Principaux objectifs

  • Réunir, partager des activités dans une ambiance de convivialité
  • Valoriser les actions intergénérationnelles de l’année entre établissements

Public(s) Ciblé(s) par l'action

  • Personnes âgées résidant en EHPAD et maison de retraite
  • Elèves réunis à ces derniers au cours d’événements intergénérationnels réguliers

Contexte

La journée intergénérationnelle est à l’initiative de l’élue déléguée aux seniors qui souhaitait créer une action mettant à l’honneur les établissements ayant un projet intergénérationnel annuel (EHPAD / établissements scolaires).

Description / Fonctionnement de l'action

L’action a été mise en place grâce à un partenariat avec une école primaire, un collège et un lycée mais aussi des résidents d’EHPAD et résidences autonomie.

Plusieurs réunions de préparation en amont sont organisées de novembre à avril, au cours desquelles chacun des partenaires est invité à se prononcer et à proposer ses idées. Chaque participant reçoit un compte-rendu détaillé définissant le déroulé de la journée, le rôle de chacun, les effectifs.

Lors de la journée intergénérationnelle, les enfants des établissements scolaires participant à des actions dans les EHPAD viennent pour discuter, jouer, échanger de petites séances de sport avec les seniors présents. Un repas est partagé entre les seniors et les enfants.

Le CCAS est l’instigateur, l’organisateur, le coordinateur.

Les professionnels du CCAS présents sont :

  • le coordinateur / animateur des activités seniors du CCAS, qui anime une activité,
  • le directeur de la Résidence de l’Union,
  • le directeur du CCAS,
  • des agents techniques pour assurer le repas et intervenir en renfort au besoin.

La journée commence à 10h avec l’accueil des premiers participants et se termine vers 16h30.

Accueil et installation des résidents puis des scolaires :

  • Apéritif de bienvenue
  • Repas apporté par chacun et partagé ensemble avec une attention particulière pour que la mixité des publics soit réelle à chaque table
  • Chorale par les collégiens
  • Stands de jeux (adresse, motricité, jeux de société…) et ateliers d’arts plastiques (fresque collective et land art)
  • Karaoké (permettant aux enfants de chanter en duo ou en groupe avec les séniors)
  • Pour terminer la journée : un goûter partagé avec ceux qui peuvent rester

Chaque structure doit être acteur de la journée : préparer des chants, organiser sa venue avec ses participants, préparer et/ou tenir un stand, encadrer des ateliers d’arts plastiques, préparer ou acheter des gâteaux pour le goûter…

Bilan

188 personnes ont été réunies lors de la dernière édition : 49 personnes âgées, 109 scolaires et 30 encadrants.

C’est une journée intense, tant d’un point de vue émotionnel qu’au niveau de l’organisation. Au cours de cette journée il y a une alternance de moments calmes (repas) et de moments dynamiques (stands de jeux).

La difficulté consiste à trouver le juste équilibre entre ces moments et de veiller à ce que chaque participant passe un bon moment, tout en tenant compte de la diversité des envies, des goûts et des capacités des uns et des autres.

Les retours des participants sont toujours positifs : les élèves, les personnes âgées et les personnes qui accompagnent disent avoir passé une bonne journée et sont prêts à participer de nouveau l’année suivante à cette rencontre fédératrice. Chaque année, le CCAS essaye d’améliorer l’événement, de s’adapter au public qui peut changer d’une année sur l’autre.

Tous les participants repartent de la journée avec un souvenir (bracelet en lien avec l’action). Les établissements scolaires reçoivent un diplôme de la Ville, précisément du CCAS.

Les perspectives : l’action est reconduite car elle favorise le lien entre les enfants, les jeunes et les seniors. Cette journée permet aux personnes âgées de vivre un temps fort, de partager des activités et des émotions. Des échanges intenses lors de cette journée sont vécus entre grands et petits.

Moyens

Moyens humains

  • 3 personnes du CCAS
  • 3 agents de la ville pour le service du repas et le nettoyage de la salle.

Moyens materiels

  • Mise à disposition d’une salle par la ville
  • Mise à disposition du mini-bus du CCAS
  • Fournitures pour les ateliers
  • Achats de denrées alimentaires pour l’apéritif et le goûter

Coût total du projet

Environ 500 €

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Action pilotée par le CCAS, à la demande de l’élue, en partenariat avec les différents établissements participants :

  • Résidence des Oiseaux
  • Accueil de jour des Oiseaux
  • Résidence Stéphanie
  • Résidence Mon repos
  • Résidence Médicis
  • Résidence autonomie de l’Union
  • Ecole élémentaire Joliot Curie 1
  • Collège Darius Milhaud
  • Lycée Jean-Paul II

Les outils de communication sur l'action

Après l’évènement, un article est publié dans le journal de la ville.

Les observations du CCAS/CIAS

Cette action peut tout à fait être reprise par d’autres CCAS à condition qu’elle soit soutenue et portée mais surtout que les protagonistes soient impliqués et partie prenante tout au long de la préparation de cette action.

Photo : Wikimedia Commons / BernardM

Retour en haut de page