J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Inégalités dans l’accès aux soins

Etude de la Drees

Inégalités dans l'accès aux soins

Enjeu crucial du plan santé annoncé le 18 septembre dernier, l’égalité des territoires face à l’accès aux soins a fait l’objet d’une étude dédiée de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), particulièrement centrée sur la médecine de ville.

Réalisée auprès d’un échantillon de 40 000 personnes, elle illustre les écarts récemment relevés par les médias entre les délais de consultations de médecins généralistes, globalement satisfaisants, et les rendez-vous auprès de spécialistes, bien plus difficiles à obtenir. « La moitié des rendez-vous sont obtenus en deux jours chez les généralistes, en 52 jours chez l’ophtalmologiste », résume le document, relevant des délais d’attente moyen trop importants dans de nombreuses disciplines. Outre l’ophtalmologie (pour laquelle le délai d’attente moyen est de 80 jours), la dermatologie (61 jours), la cardiologie (50 jours), la rhumatologie (45 jours) et la gynécologie (45 jours) sont concernées.

Cet écart est plus ou moins marqué selon les territoires. Si un quart des rendez-vous pris auprès des ophtalmologues de France parviennent à être honorés en moins de 20 jours, il faut attendre plus de 110 jours dans un quart des cas, et même plus de six mois dans 10% des cas.

Selon le journal Localtis du Groupe Caisse des Dépôts, qui regrette une certaine brièveté de l’étude, les données recueillies feront l’objet d’analyses complémentaires de la part de la Drees, qui pourra notamment les illustrer par des cartographies de la situation.

Retour en haut de page