J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Homophobie et transphobie : les initiatives des CCAS et collectivités

Homophobie et transphobie : les initiatives des CCAS et collectivités

Le 17 mai dernier avait lieu la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Alors que les violences liées à l’orientation sexuelle connaissent selon le dernier rapport de l’association SOS Homophobie « une augmentation spectaculaire », cet événement bénéficiant d’une visibilité médiatique grandissante a permis de mettre en valeur des actions d’ordre divers portées par les CCAS et collectivités : sensibilisation, mais aussi accès aux droits, au logement, à l’emploi, notamment au sein de la fonction publique territoriale elle-même…

A Montpellier : des symboles et un travail pédagogique avec les agents

Du 17 au 24 mai, la Ville de Montpellier a multiplié les actions symboliques pour sensibiliser le grand public. Un drapeau arc-en-ciel a notamment été hissé sur l’Hôtel de Ville le 17 mai, en présence des associations.

A ces actions symboliques s’est ajouté un accompagnement auprès des agents de la ville et du CCAS, avec l’appui d’un formateur de l’association L’Autre Cercle en faveur de l’inclusion professionnelle des personnes LGBTI. L’action a notamment permis de présenter des pratiques de management inclusif : non-discrimination, égalité de traitement, réactions appropriées à des situations types...

En savoir plus

Le label Diversité

Créé en 2008, le label Diversité est également un outil efficace au service de l’inclusion professionnelle. Il « vise à prévenir les discriminations et à promouvoir la diversité dans les secteurs public et privé » à travers une série d’engagements et a été attribué à plusieurs collectivités et services publics. A Dijon, le CCAS avait pour la première fois été certifié en 2018, en même temps que la ville et la métropole. Ce label a été renouvelé en avril 2019.

En savoir plus

Les outils de Bordeaux contre les violences et discriminations

A Bordeaux, où une étude a révélé que 85% des personnes LGBTI ont été victimes de violence en 2018, la mairie a profité de l’opportunité pour présenter un plan d’actions en 20 mesures. Celui-ci comprend des volets là aussi symboliques, tels que l’inauguration d’un passage piéton sur le modèle de ceux du quartier parisien du Marais. Mais également des actions visant à protéger très concrètement les victimes d’homophobie et de transphobie au quotidien :

  • des stages de self défense,
  • un réseau d’accès aux droits permettant une meilleure coordination de la Police, de la Justice et du Défenseur des Droits,
  • un accès prioritaire aux logements sociaux pour les jeunes en rupture sociale ou familiale.

Pour ce dernier dispositif, le rôle du CCAS sera important : il pourra en effet signaler toute situation au service logement de la ville, qui veillera à considérer la demande d’attribution concernée comme prioritaire.

Une approche rappelant la collaboration étroite entre l’association Le Refuge et les CCAS, notamment à Nice.

Le Centre LGBTI de Grenoble

La journée du 17 mai a également été l’occasion d’inaugurer un nouveau centre grenoblois pour les personnes LGBTI, plus grand que le précédent, fondé il y a 25 ans, et qui hébergeait 4 associations. Ce sont désormais 12 structures qui seront présentes dans les locaux dans une logique d’accueil commun, d’orientation et de conseils sur les différents volets de la vie quotidienne : accès aux droits, logement, vie professionnelle, sexualité, identité de genre...

En savoir plus

Retour en haut de page