J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Hébergement d’urgence : malgré une hausse des places, un système en « quasi-saturation »

Hébergement d'urgence : malgré une hausse des places, un système en « (...)

Une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) évalue que les centres d’hébergement d’urgence (accueil généraliste, CHRS, maisons relais, centres pour demandeurs d’asile) disposaient de 140 400 places fin 2016, ce qui représente une augmentation de 32% depuis 2012. Malgré cette hausse, le taux d’occupation global reste de 94%.

L’étude délivre également des informations sur le profil des publics accueillis :

  • 60% des personnes hébergées sont des hommes,
  • 30% sont mineures,
  • 41% sont dans l’« impossibilité médicale ou administrative de travailler » et 15% ne disposent d’aucune ressource (ni revenu de travail, ni RSA, ni prime d’activité)
  • 93% d’entre eux disposent malgré tout d’une couverture médicale (assurance maladie pour 87% et aide médicale d’Etat pour 6%).
Retour en haut de page