J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Handicap : quels dispositifs pour l’insertion professionnelle

Handicap : quels dispositifs pour l'insertion professionnelle

Face à la crise sanitaire, plusieurs dispositifs de différents acteurs s’efforcent de répondre aux besoins des travailleurs en situation de handicap. Afin de prévenir la désinsertion professionnelle touchant plus fortement cette part de la population active, les CCAS/CIAS peuvent se saisir des opportunités de communiquer sur le sujet en participant à la prochaine Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH), du 16 au 20 novembre.

Les inquiétudes des travailleurs handicapés face à la crise

Une triple enquête AGEFIPH-IFOP le soulevait récemment, la conjoncture économique et sociale pèse sur l’emploi des travailleurs en situation de handicap. Depuis la rentrée, 71 % des personnes au chômage se déclarent pessimistes sur leurs chances de retrouver à court terme un emploi, plus de deux actifs sur trois témoignent d’un impact négatif sur leurs conditions de travail et 45 % font part d’un isolement accentué vis-à-vis de leur collectif de travail.

Si handicap ne rime pas toujours avec vulnérabilité, le recrutement et le maintien dans l’emploi des travailleurs considérés comme « à risque » s’avèrent également contrariés par les mesures sanitaires. Plus globalement, l’enquête fait état d’une dégradation de l’état de santé des travailleurs, induite notamment par une majoration des risques psychosociaux.

Des aides fléchées par le plan de relance

Pour répondre à cette situation, le gouvernement a mobilisé une aide exceptionnelle de 100 millions d’euros dont le décret d’application a été publié le 7 octobre dernier. 85 millions d’euros bénéficieront aux entreprises sous forme d’aides directes à l’embauche et 15 millions d’euros viendront abonder les dispositifs d’emploi accompagné. Autres passerelles sur lesquelles mises le gouvernement, l’aide de 5 à 8 000 euros pour les contrats d’apprentissage ou encore le soutien aux CDD tremplin.

Dans le prolongement, Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées, a rappelé son attachement à la stratégie « Osons l’emploi » initiée par le Gouvernement pour sécuriser les parcours professionnels. Rappelons que la dynamique confère au niveau local un rôle important à travers le Plan Régional d’Insertion Professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH). Sous la responsabilité des Direccte, ce plan doit favoriser la coordination des acteurs de proximité, la bonne articulation entre les dispositifs de droit commun et l’expertise spécialisée.

Le FIPHFP et la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées

A travers la création d’aides exceptionnelles et le financement de masques inclusifs, le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) se mobilise quant à lui auprès des agents et des employeurs publics. Ses actions en faveur de l’apprentissage s’inscrivent dans le sillage des lois « Avenir professionnel » et « Transformation de la Fonction publique ». Selon le dernier bilan d’activité du Fonds nouvellement paru, la part consacrée aux aides à l’apprentissage « représente de nouveau le 1er poste de dépense du FIPHFP avec 5,16 millions d’euros financés ». En outre 22 millions d’euros ont bénéficié aux employeurs publics territoriaux dans le cadre de conventions destinées à structurer leur stratégie globale en faveur du handicap.

Les territoires héritant d’un rôle clef, l’attention se porte actuellement sur la prochaine Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH), qui se déroulera du 16 au 20 novembre 2020. Les CCAS/CIAS peuvent saisir cette occasion pour s’inscrire dans une culture partagée de l’inclusion locale des travailleurs « vers » et « dans » l’emploi. Le FIPHFP propose à cet égard une « valise numérique » dotée de multiples outils leurs permettant d’animer cette semaine facilement et à distance si nécessaire. Disponible gratuitement, elle propose des actions « prêtes à l’emploi » à mener auprès des agents, des encadrants mais aussi en direction des élus locaux.

Pour aller plus loin

Contact

Florence Angier
Juriste et chargée de mission « handicap - politiques sociales »
fangier@unccas.org

Retour en haut de page