J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Handicap : le rallye des employeurs

Handicap : le rallye des employeurs

Le CCAS a imaginé un rallye destiné aux employeurs pour les sensibiliser à la prise en compte du handicap. Le projet a associé dans sa préparation des personnes reconnues travailleurs handicapés, à la fois acteurs et complices du projet puisque leur statut ne fut révélé qu’en fin de rallye à la quarantaine d’employeurs de la commune invités à participer à une journée sur le thème de l’intégration professionnelle.

Contexte

La Ville de Sélestat, qui compte aujourd’hui 20 000 habitants, est impliquée depuis de nombreuses années dans une politique visant à intégrer les personnes handicapées dans la cité.
Ainsi, peuvent être cités à titre d’exemples :- La réhabilitation d’habitations, autrefois propriétés de la Ville et situées rue des canards dans le centre ancien. Depuis novembre 2009, huit locataires occupent des logements adaptés à leur handicap dans un immeuble de 14 appartements à loyer modéré.

- Au lendemain des élections municipales (mars 2008), un poste de conseiller municipal délégué chargé de la politique du handicap a été créé. À ses côtés, un agent chargé de coordonner et d’appliquer ces orientations a été embauché en juin 2009.

- La mise en place de visites guidées de la ville pour les personnes à mobilité réduite. Une animatrice du patrimoine présente un circuit de découverte des sites historiques accessibles ainsi que des visites particulières pour les malvoyants et les malentendants.

- La mise à disposition dans les locaux du CCAS et de l’office de tourisme de 5 fauteuils roulants.

- Une brochure « Handi Tourisme » éditée par l’office de tourisme – avec le concours de l’association Tourisme et Handicap - complète cette offre touristique. Le public handicapé bénéficie désormais d’un document de référence qui recense par thématiques les lieux incontournables et accessibles de la ville.

- Au-delà de la dimension touristique, la commune intègre déjà et va jusqu’à devancer certaines normes légales. Une piscine a été inaugurée en juillet 2009. Le permis de construire daté de 2005 a pris en compte des textes qui n’étaient alors pas entrés en vigueur. La Piscine des Remparts est de fait entièrement accessible aux différents handicaps et dispose d’un système de mise à l’eau adapté. La mise aux normes de cet équipement public s’inscrit dans les obligations légales de 2015.

- Enfin, une démarche d’étude – diagnostic pour l’embauche et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées à la Ville de Sélestat, a débuté en mars 2010.

De plus, la Ville de Sélestat a souhaité soutenir l’emploi des personnes reconnues travailleurs handicapés sur son bassin d’emploi.

Ainsi, en mai 2006, un pacte territorial pour l’emploi des personnes handicapées a été signé avec une quarantaine d’entreprises, associations et prestataires. La signature de ce pacte est suivie de différentes actions (job dating, handichat, « 1 jour, 1 métier en action », forum emploi-formation, petit – déjeuner de l’emploi…).

Toutefois, malgré l’ensemble de ces engagements et des efforts fournis, le bilan reste concrètement, peu probant :

- la participation des employeurs à cette semaine est souvent soumise à leur obligation à la loi,

- peu d’embauches en définitive, par peur du manque de productivité de la personne (lié à son handicap) et de son intégration dans les équipes (nombreuses entreprises encore à quota 0),

- les personnes ont du mal à accepter le passage du statut de valide à celui de personne reconnue travailleur handicapé et s’en retrouvent fragilisées dans leur motivation à rechercher un emploi ou à se reconvertir.

L’idée a donc germé d’organiser une journée d’action originale, mise en œuvre par des personnes reconnues travailleurs handicapés et leur permettant d’être acteurs – complices d’un rallye des employeurs sur le thème de l’emploi, proposé aux chefs d’entreprise de la ville de Sélestat.

Elle a pour but de faire évoluer le regard sur le handicap de façon originale, dynamique et interactive, tout en valorisant les actes posés par chacun des partenaires engagés tout au long de l’année.

Description / Fonctionnement de l'action

Cette action a débuté par un travail de partenariat avec Cap Emploi, afin de pouvoir proposer à une vingtaine de personnes reconnues travailleurs handicapés de participer sous un statut de stagiaire à cette organisation.
Une réunion d’information s’est déroulée le 11 janvier 2010, en présence du prestataire recruté à cet effet et chargé de suivre « l’équipage handicap » dans la réalisation de ce projet.
A compter du 18 janvier l’équipe a travaillé dans les locaux du CCAS, chaque lundi, de 9 h à 17 h 30. Dans cette démarche, elle a été soutenue par un agent du CCAS, coordonnateur des activités administratives et sociales et en charge de la politique handicap, ainsi que par le conseiller municipal, chargé de la politique du handicap.Un « journal de bord » hebdomadaire intitulé « L’Echo du rallye » a été réalisé, édité et transmis à l’ensemble des partenaires. Il relatait l’avancée des travaux et les réactions des participants.

L’équipage handicap a réalisé à la fois le planning de la journée d’action, leurs interventions, les trophées et diplômes à remettre aux entreprises, etc.
Dans le même temps, les employeurs ont été invités par téléphone et courrier et ont accepté de participer sans que le secret du déroulé de la journée ne leur soit dévoilé.

 

Déroulé de la journée du 26 mars 2010 :
Lors de cette demi-journée, les participants-employeurs se sont déplacés en véhicule (ceinture de Sélestat) et à pied (cœur de ville), guidés par une personne reconnue travailleur handicapé.

08h30 : Accueil des participants au Complexe Sainte Barbe
- annonce du rallye,
- constitution des équipages et passation des consignes,
- prise en charge par les guides travailleurs handicapés.

09h00 : TOP Départ donné par M. Le Maire et M. LEOPOLD, pour 6 étapes :

Etape 1 : Conseil régional
Rassemblement des partenaires de l’insertion professionnelle spécialisés dans l’accompagnement des travailleurs handicapés sur le secteur de Sélestat

Etape 2 : L’entreprise remarquée LECLERC, pour ses actions réussies de recrutements et de maintien dans l’emploi de personnes reconnues travailleurs handicapés.

Etape 3 : L’ESAT du Haut Koenigsbourg. Un milieu protégé au service des entreprises.

Etape 4 : Maison du Pain Mettre la main « à la pâte » …

Etape 5 : Ecole Sainte FOY Être un bon élève …

Etape 6 : Service administratif de la Ville Accueil par un agent travailleur handicapé = résister à la tentation …

 

12h30 Apéritif équipage.
Dégustation de vins et épreuve de reconnaissance de grands cépages alsaciens, avec une viticultrice, Martine Guth et la Reine des vins d’Alsace.

Repas
Préparé par l’ESAT du Haut Koenigsbourg et servi par les travailleurs handicapés.

 

Après midi
- Quizz construit sur les informations obtenues d’étape en étape et géré par 2 travailleurs handicapés : 1 animateur et 1 huissier.
- Annonce des résultats : Tous gagnants… Et tous concernés avec l’ouverture de l’enveloppe remise de la "reconnaissance de travailleur valide" à chacun des employeurs-participants.
- Levée du secret sur l’organisation et présentation des acteurs travailleurs handicapés et valorisation de leur travail et de leurs compétences.
- Spectacle de slam par deux artistes locaux : un entendant et un malentendant qui signe les paroles en langage des signes.
- Remise du trophée par des travailleurs handicapés accompagnés du maire, Charles Léopold et les élus présents, à une entreprise ayant atteint le quota ou ayant œuvré pour le handicap.
- Diffusion du DVD "Déterminations" du groupe Colas et intervention du responsable du groupe.

17h à 18h : Discours des institutionnels, clôture de la manifestation et vin d’honneur.

Bilan

Points positifs :- Il s’agit tout d’abord d’une action totalement originale puisqu’elle n’a jamais eu lieu et qu’il s’agit d’une première sur le plan national.

- L’objectif fixé concernant les employeurs avait été fixé à 35. 44 ont répondu présents. De plus, ils ont, malgré la surprise des étapes, particulièrement bien participé. Leurs bilans mettent d’ailleurs en avant cette appréciation positive.

- Concernant les personnes reconnues travailleurs handicapés, cette journée leur a permis de mettre en avant leurs compétences et de reprendre confiance en eux par rapport à l’emploi.

- Les élus, Monsieur le Maire, mais aussi les adjoints et conseillers municipaux, sollicités pour l’ensemble de la journée ont accepté de jouer le jeu.

- Le nombre de partenaires impliqués est à remarquer, ainsi que le fait qu’ils aient accepté de participer de façon totalement gratuite, simplement séduits par l’idée.

- Les partenaires de l’insertion professionnelle ont tous été réunis pour une première fois : ils se sont rencontrés, ont appris à se connaître et ont soulevé l’idée de se rencontrer à présent régulièrement.

- Enfin les médias ont assuré le relais de l’information en étant pour France 3, présents tout au long de la journée et diffusant le reportage lors du « 19-20 » et du « 12-13 ». De même les journaux locaux (Dernières Nouvelles d’Alsace et l’Alsace) ont également assuré l’information, ainsi que les médias radiophoniques et les sites Internet spécialisés.

Difficultés rencontrées :

- Le principe de cette journée était de faire participer les employeurs sans leur révéler le contenu de l’action. Un travail important de phoning, effectué par l’agent du CCAS a été nécessaire : invitation au nom de Monsieur le Maire, rappels réguliers, suivis d’un courrier avec talon – retour de participation.

- La gestion du groupe de 20 personnes qui représentaient les 5 handicaps a demandé une capacité d’adaptation de l’intervenant et un suivi régulier du travail mené : il fallait qu’ils organisent sous contrôle régulier.

- L’originalité de l’action, parfois en rupture par rapport à des habitudes administratives, a surpris parfois les élus mais aussi les agents de la collectivité.

- Les lieux d’étapes du Rallye n’étaient pas tous accessibles et ont dû faire l’objet d’aménagements (pose d’une rampe d’accès par exemple).

- Le temps consacré par l’agent du CCAS en terme de phoning précité, en appui technique au groupe lors de la préparation et lors de la journée d’action.

Moyens

Moyens humains :
- 20 stagiaires, reconnus travailleurs handicapés, alliant les 5 types de handicap. Madame Kathya Vuilloud, de Naturimmo, prestataire pour ce qui concerne la conception et l’organisation de cette manifestation, en collaboration étroite avec Charles Léopold, conseiller municipal délégué au handicap.- le coordonnateur des activités administratives et sociales,
- l’agent du CCAS, chargé de la politique du handicap.

- les travailleurs handicapés de l’ESAT du Haut Koenigsbourg, pour la réalisation du repas et le service à table.

- 2 artistes locaux dont un malentendant.

- des bénévoles ayant accepté de réaliser les trophées à titre gratuit.

- le service communication de la Ville pour la réalisation du logo « Rallye des employeurs », de fanions, et la communication auprès des médias.

- les élus de la Ville qui ont participé à l’ensemble de la journée.

- les partenaires de l’insertion par l’emploi.

- 43 entreprises de Sélestat et environs ayant participé à cette journée.
Budget total : 6 225 euros

Les partenaires

Partenaires opérationnels

App/Greta, Arsea, As Formation, Cap Emploi/Action & Compétence, Cemfo, Centre de gestion 67, conseil régional, centre de réadaptation de Mulhouse, Directe, Ettica, Gb Conseils, L’atelier, mission locale, Pôle emploi, Resi, Rna/Simoth, Sameth/Action & Compétence, Sarah 67, Sava/Nature et Technique, Savoir & Competences Formation, Tremplins, Urapeda, la maison du pain d’Alsace, Esat Atelier du Haut-Koenigsbourg, Europatours, Ville de Sélestat, service population, école élémentaire Sainte Foy, Kristinatours, maison du vin d’Alsace.

Ils financent l'action

L’AGEFIPH, le FIPHFP, la Ville de Sélestat.

Les observations du CCAS/CIAS

Habituellement, l’initiative d’actions vient toujours de la part des professionnels de l’insertion, en partenariat avec les entreprises. Pour que l’évènement proposé par la Ville de Sélestat soit marquant, il fallait :- sortir des réalisations conventionnelles,
- faire le choix d’un autre réalisateur de projet,
- créer une dynamique interactive surprenante,
- le tout annoncé avec mystère.

Pour la première fois, les rôles sont inversés : ce sont les travailleurs handicapés qui prennent les employeurs en charge, leur permettant ainsi, de prouver leur niveau d’engagement, motivation, capacités, compétences, en s’impliquant dans l’organisation et le bon déroulement du rallye !

Personnes reconnues travailleurs handicapées :
- les guides qui accompagnent les équipages,
- les personnes qui accueillent les employeurs-participant et qui gèrent les épreuves,
- la réalisation du repas et son service.
Toutes ces personnes sont complices et ne dévoilent à aucun moment leur statut. Non seulement les employeurs n’apprennent leur participation à ce rallye qu’au moment de leur arrivée à 8h30, mais de plus, ils restent dans l’ignorance de leur promiscuité, jusqu’à la levée du secret par Charles Léopold, lors du rendu de l’après-midi.

Le but, atteint, de cette manifestation était de permettre à chacun d’entre nous l’ascension difficile du mont handicap, en l’abordant par le versant le plus aisé, guidé par convivialité, humour et bonne humeur, nommé : la voie de la solidarité !

Les employeurs, sollicités sans cesse au cours de l’année par leurs obligations d’entreprise et institutionnelles, ont apprécié :

- d’apprendre en s’amusant, dans un esprit de challenge et de compétition, en toute décontraction,
- de se laisser surprendre,
- de laisser de côté leurs obligations, le temps d’une journée ludique,
- de se faire prendre en charge.

Les personnes, empruntes au doute, face à leurs difficultés à trouver un emploi et subvenir au quotidien, tout en gérant leur problématique santé, ont apprécié :

- de pouvoir prouver leurs compétences,
- d’être reconnues dans leurs actes et leurs engagements,
- de pouvoir être celui en qui on fait confiance et qui prend en charge.

Photo : Wikimedia Commons / Oie Blanche

Retour en haut de page