J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Handicap et perspectives de déconfinement

Handicap et perspectives de déconfinement

Dans un récent communiqué, le Secrétariat d’Etat en charge des personnes handicapées a esquissé les premières grandes lignes du plan de déconfinement des publics concernés par un handicap. Avec la perspective du 11 mai, les jeunes et travailleurs en situation de handicap devraient bénéficier de mesures prioritaires pour « retourner à l’école et au travail en même temps que tout le monde, tout en bénéficiant des mesures de protection appropriées ».

Dès cette semaine, les familles devraient pouvoir accéder aux plateaux techniques des accueils de jours et externats dont la réouverture a été anticipée. Elles pourront ainsi obtenir une évaluation de leur situation, travailler l’appropriation des gestes barrières avec leur enfant ou bénéficier de solutions de répit pour mieux se préparer à cette nouvelle période.

Dans le même temps, une note a été diffusée à l’intention des gestionnaires d’établissements et services d’aide par le travail (ESAT) pour leur permettre de réouvrir leurs portes dans des conditions sécurisées. Une perspective qui devait réjouir certains CCAS/CIAS gestionnaires qui relayaient l’isolement et les inquiétudes de certains travailleurs devant la réduction de leur activité commerciale.

Pour l’heure, ce plan de déconfinement reste encore en cours d’élaboration en lien avec le CNCPH. Fortement attendus, les différents axes d’actions seront détaillés dans les tous prochains jours par le Secrétariat d’Etat.

Travail à distance : le FIPHFP engagé aux côtés des agents et employeurs publics

La crise a également incité le FIPHFP à mettre en place des dispositifs spécifiques pour limiter la fragilisation des parcours professionnels et maintenir des accompagnements ajustés. L’enjeu est de permettre aux agents de télétravailler dans les meilleures conditions. Deux nouvelles aides ont ainsi été créées :

  • une aide financière pour l’achat d’un équipement informatique et d’une connexion informatique (dans la limite d’un plafond de 1000€),
  • une aide financière pour la prise en charge des frais d’équipement d’un apprenti (dans la limite d’un plafond de 500€).

Dans le même temps, le FIPHFP revoit son action de terrain pour soutenir les engagements volontaristes des employeurs : animation de webinaires thématiques, weblines de bonnes pratiques, formation continue à distance, conseils et recommandations…

Pour maintenir l’élan inclusif et garantir l’adaptation du travail en distanciel, différentes solutions s’offrent ainsi aux CCAS/CIAS. L’Unccas, qui était récemment auditionnée à l’Assemblée Nationale autour des conséquences du confinement pour les personnes handicapées, sera attentive aux initiatives locales.

Retour en haut de page