J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Favoriser l’intégration des personnes migrantes : aide à la compréhension et mini guide social

Favoriser l'intégration des personnes migrantes : aide à la compréhension (...)

Cette action se traduit par un temps consacré à l’aide à la compréhension du français et par la création d’un mini guide traduit en 4 langues. L’ensemble du dispositif s’inscrit ainsi dans une dynamique d’insertion répondant à des besoins fondamentaux.

Principaux objectifs

  • Favoriser la compréhension des publics migrants récemment arrivés sur le territoire communal et celle des professionnels ou bénévoles intervenant auprès d’eux lors de démarches ciblées, essentielles pour leur devenir ou celui de leurs enfants.
  • Créer un réseau de personnes migrantes, autorisées à travailler, maîtrisant la langue française, capables d’assurer la traduction des propos, leur permettant une insertion professionnelle.
  • Faciliter l’information du public migrant sur les lieux d’accueils existants à Nevers, répondant aux besoins fondamentaux (dormir, manger, se laver, s’informer, se vêtir, se soigner).

Public(s) Ciblé(s) par l'action

Toutes les personnes migrantes nouvellement arrivées sur le territoire de la commune et celles rencontrant des situations individuelles ou familiales pour lesquelles la barrière de la langue entrave la démarche de projet négociée avec des professionnels ou des bénévoles.

Contexte

Dans le cadre de sa politique d’action sociale, le CCAS de Nevers a souhaité développer son implication et son soutien auprès des publics migrants en mobilisant les aides de l’Etat et du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, attribuées en faveur de l’accueil de ces populations.

A la suite de différentes rencontres menées depuis janvier 2017 par le CCAS de Nevers et les associations et institutions intervenant auprès des publics migrants, des besoins de soutien ont été identifiés. Une aide à la compréhension est notamment apparue indispensable aux démarches essentielles à mener par et pour les personnes migrantes et leurs familles.

Jusqu’ici assurée par des compatriotes, la problématique de l’interprétariat a fait l’objet d’une réflexion collective pour répondre aux besoins repérés tout en s’inscrivant également dans une perspective d’insertion professionnelle grâce au recours à une association intermédiaire, structure d’insertion par l’activité économique. Ainsi, des personnes réfugiées ou régularisées se voient proposer des missions de travail, favorisant leur insertion et bénéficient de fait d’un accompagnement vers l’emploi.

De plus, le CCAS de Nevers est un membre actif du Collectif Solidarité Nivernais, réseau d’associations et d’institutions, qui publie régulièrement un mini guide social dont la dernière parution date de juin 2018.

Description / Fonctionnement de l'action

L’aide à la compréhension

Des heures sont mises à la disposition du public migrant, leur permettant de bénéficier d’un accompagnement de la part de personnes maîtrisant la langue française, capables d’assurer la traduction des échanges professionnels, bénévoles et publics

  • Le premier accueil s’effectue avec 1 heure d’échange et d’aide qui peut être renouvelée une fois,
  • La constitution du dossier de demande d’asile se fait en 4 heures, réparties efficacement avec une recours de 2 heures en plus si besoin.
  • L’orientation scolaire d’un enfant se fait en 1 heure.
  • Les démarches santé se font en 1 heure. L’aide est ponctuelle, elle n’est pas adaptée pour les interventions lourde, de longue prise en charge.

La mise en place et l’organisation

 
Si une association souhaite prendre en charge des heures d’aide à la compréhension, elle sollicite le CCAS. Ensuite l’accord du CCAS est transmis à l’association intermédiaire qui recherche la personne médiatrice et la positionne pour intervenir. Une rencontre entre la famille, l’instructeur et la médiatrice est alors organisée. La transmission de la facture se fait au CCAS par l’association intermédiaire. Une charte de déontologie à destination des médiateurs et des utilisateurs indique les différents engagements de chacun, le déroulé des interventions et les compétences requises.

Le mini guide social

Pour de nombreuses personnes en grande précarité, ce mini guide est une aide précieuse pour se repérer et se diriger dans la ville de façon autonome. Soucieux de répondre aux besoins de tous les publics en précarité, le CCAS de Nevers, impliqué dans le soutien aux populations migrantes, a impulsé l’idée de sa traduction en quatre langues, permettant de lever le frein de la barrière de la langue, soulevé régulièrement par les associations.

Réalisé en novembre 2018, le mini-guide est disponible en arabe, russe, kurde et anglais et indique les différents lieux d’accueils existants à Nevers.

Sa diffusion est assurée par plusieurs organisations :

  • CCAS
  • le CADA
  • La Cimade
  • L’AFPLI
  • Le CASNAV
  • Le SIAO
  • Le CHRS Prado
  • Le Centre Hospitalier
  • Le Centre de Santé

Bilan

Au cours de l’année 2018, 45 familles ont bénéficié de l’aide à la compréhension et 11 « médiateurs linguistiques » sont intervenus pour traduire en 13 langues.

130,5 heures de médiation ont été financées par le CCAS pour un coût de 2 375, 10 €.

Le mini guide traduit a été accueilli de façon très positive par les partenaires du CCAS.

Le CCAS de Nevers est dans une démarche de pérennisation des actions et actualisation régulière des outils.

Moyens

Moyens humains

  • 2 travailleurs sociaux du CCAS
  • Professionnels du CADA, du CASNAV et du CCAS (Programme de Réussite Éducative notamment et travailleurs sociaux)
  • Bénévoles de la Cimade
  • Personnes « médiateurs linguistiques » inscrites à REUSSIR, engagés dans une démarche d’insertion professionnelle (une dizaine).
  • Partenaires impliqués
  • Un intervenant graphiste
  • Traducteurs 91€

Moyens materiels

1 520 € pour l’impression du guide

Les partenaires

Partenaires opérationnels

La dynamique partenariale créée dans le cadre de cette action d’aide à la compréhension est formalisée par une convention de partenariat indiquant les engagements de chacun avec :

  • CADA/FOL
  • Cimade
  • CASNAV/Education Nationale / REUSSIR association intermédiaire

Des rencontres ponctuelles ont lieu ainsi qu’une rencontre bilan chaque année.

La conception du guide a également été travaillée avec les associations et organismes impliqués dans l’accueil des populations migrantes :

  • CHRS Prado
  • CADA, Cimade
  • AFPLI
  • CASNAV
  • Nevers-Syrie...

Ils financent l'action

Le financement du mini guide a été assuré par le CCAS de Nevers, dans le cadre des dotations perçues par l’État et le Conseil Régional de Bourgogne au titre des dispositifs d’accueil des migrants.

En ce qui concerne l’aide à la compréhension, le budget 2018 assumé par le CCAS s’élève à 2 100 € du 1er Janvier au 30 novembres pour les heures d’entretiens et 2 700 € pour la coordination de l’action

Les outils de communication sur l'action

Conférence de presse lors de la parution du mini guide et en cours d’année 2018 pour la présentation du dispositif d’aide à la compréhension.

Les outils pour évaluer l'action

  • Retours des associations et des services diffusant les mini guides
  • Bilan quantitatif et qualitatif pour l’aide à la compréhension (personnes concernées, heures travaillées, langues traduites, parcours d’insertion des personnes assurant la traduction, budget engagé…)

Les observations du CCAS/CIAS

La bonne connaissance des partenaires et le travail de collaboration sont des atouts essentiels, qui ont permis la co-construction de l’action.

Le cercle vertueux dans lequel s’inscrit l’action est à souligner, permettant à des personnes d’être soutenues par des compatriotes et valorisées dans leur démarche d’insertion professionnelle.

L’existence préalable du mini guide en version française a facilité la réalisation en versions étrangères, dont le travail essentiel a consisté en la traduction adaptée des termes utilisés, le repérage des lieux d’accueils étant déjà effectué.

Retour en haut de page