J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Face à la pandémie, un accompagnement des plus fragiles renforcé

Face à la pandémie, un accompagnement des plus fragiles renforcé

Dès le mois de mars, le CCAS de Merville a proposé un service de livraison gratuite de courses de première nécessité, pour les personnes handicapées ou âgées de plus de 65 ans. Il s’accompagnait d’appels téléphoniques réguliers effectués par le service convivialité du CCAS auprès des personnes ayant indiqué leurs coordonnées dans le registre des personnes vulnérables de la commune, ce qui a permis de mieux connaître leurs autres besoins, par exemple en matière de démarches administratives.

Le succès de ces mesures a conduit le maire et président du CCAS, Joël Duyck, à les reconduire en novembre lors du reconfinement et à continuer de proposer ces services jusqu’à ce jour, afin d’éviter les déplacements pour les plus fragiles. Cette continuité leur permet de faire face plus aisément au couvre-feu.

Grâce à une campagne massive d’inscription au registre au cours des fêtes de fin d’année (un formulaire d’inscription était distribué avec les colis de Noël de la municipalité), une centaine de nouvelles personnes concernées par ces besoins ont pu être identifiées par le CCAS, faisant du registre un outil précieux pour les vaccinations qui débutent.

Le service convivialité aide les personnes à prendre rendez-vous, au besoin en les assistant dans les démarches en ligne, et propose de les accompagner jusqu’au point de vaccination. Toutefois, comme de nombreux territoires, le CCAS de Merville est confronté à des difficultés liées au grand nombre de demandes. « Tous les jours j’espère que des rendez-vous seront disponbiles, mais tout est complet », témoigne Stéphanie Hennion, référente personnes âgées – personnes handicapées.

Photo : Wikimedia Commons / Floflo62

Retour en haut de page