J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Europe : une décennie pour le numérique

Europe : une décennie pour le numérique

La pandémie a accéléré les enjeux liés au développement et aux usages du numérique et a accentué les inégalités en matière d’accès, d’usages, de compétences.

En février 2020, la Commission européenne avait présenté une stratégie dans ce domaine, qui incluait le développement des compétences numériques pour les citoyens, le déploiement du haut début pour les logements, les écoles, les hôpitaux, la protection des citoyens face aux menaces informatiques.

Dans la continuité de ces travaux, la commission européenne a présenté le 9 mars 2021 son programme : « Une boussole numérique pour 2030 : l’Europe balise la décennie numérique », qui s’appuie sur la stratégie précitée. Cette boussole veut donner aux citoyens et aux entreprises les moyens d’agir dans un avenir numérique durable, centré sur l’humain et qui serait plus prospère.

4 points essentiels de la décennie

  • Une population disposant de compétences numériques et des professionnels du numérique hautement qualifiés
    80 % de tous les adultes devraient pouvoir disposer de compétences numériques de base et les technologies de l‘information et de la communication (TIC) devraient employer 20 millions de personnes dans l’UE, contre 7,8 millions en 2019 et parvenir à la parité hommes-femmes.
  • La transformation numérique des services publics
    Il s’agira de faire en sorte que tous les services publics essentiels soient disponibles en ligne, que 80% des citoyens aient recours à un moyen d’identification numérique et que tous les citoyens puissent avoir accès à la version électronique de leurs dossiers médicaux.
  • La transformation numérique des entreprises et des services publics
    Cette transformation concerne les entreprises et notamment les services en ligne, l’intelligence artificielle. 61 % des PME ont un niveau élémentaire d’intensité numérique. Il s’agira de porter le chiffre à 90%.
  • Des infrastructures numériques durables, sûres et efficaces
    Il s’agira de faire les investissements nécessaires pour que chaque foyer puisse disposer de la 5G, sur la totalité des zones habitées - 14 % le sont en 2021. Des équipements techniques devraient également permettre de faciliter l’accès et le traitement des données tout en étant hautement sécurisés et neutres pour le climat.

Ce cadre général non contraignant pour les états membre, vise à inciter ces derniers à mettre en œuvre des actions pour parvenir à la réalisation de ces objectifs communs. La commission souhaite s’appuyer sur une gouvernance solide, des jalons précis mais également des outils pratiques.

Un cadre de principes numériques, des droits et des principes pour les Européens

La commission européenne propose également la mise en place d’un cadre de principes numériques, dès la fin de l’année 2021. Ce cadre pourrait faire l’objet d’une déclaration interinstitutionnelle solennelle qui s’appuierait sur le socle européen des droits sociaux et viendraient le compléter.

La déclaration devrait permettre de :

  • définir des critères de référence communs au niveau européen pour les valeurs et droits fondamentaux dans l’espace numérique ;
  • veiller à ce que tous les citoyens bénéficient de la numérisation, disposent des compétences nécessaires pour la société numérique et puissent exercer leurs droits en ligne et hors ligne ;
  • aider l’union européenne et les États membres à élaborer et appliquer des politiques coordonnées ;
  • permettra de suivre la perception qu’ont les Européens des avantages de la numérisation dans le cadre d’un Eurobaromètre annuel.

Quelques principes clés :

  • accès à une connectivité de haute qualité,
  • accès à des compétences numériques suffisantes, aux services publics, à des services en ligne équitables et non discriminatoires,
  • faire en sorte d’appliquer en ligne les mêmes droits que ceux applicables « hors ligne ».

Les droits numériques :

  • Liberté d’expression, y compris l’accès à des informations diversifiées, fiables et transparentes,
  • Liberté de mettre en place et de gérer des activités en ligne,
  • Protection des données à caractère personnel et de la vie privée,
  • Protection de la création intellectuelle des individus dans l’espace en ligne.

Les principes numériques :

  • Éducation et compétences numériques universelles,
  • Administration et services publics numériques accessibles et centrés sur l’humain,
  • Accès aux services de santé numériques,
  • Protection et responsabilisation des enfants dans l’espace en ligne,
  • Accès à des systèmes et dispositifs numériques respectueux de l’environnement,
  • Environnement en ligne sécurisé et fiable,
  • Principes éthiques pour des algorithmes centrés sur l’humain.

Prochaines étapes :

  • L’adoption de la communication sera suivie d’une série d’actions.
  • Une consultation structurée sur les objectifs spécifiques,
  • Une consultation ouverte sur les principes numériques,
  • Un travail avec les autres institutions sur l’élaboration d’une déclaration des principes numériques d’ici à la fin 2021,
  • Une proposition d’un plan d’action pour le numérique au 3ème trimestre 2021,
  • La réalisation d’un Eurobaromètre (enquête) annuel sur la perception des citoyens quant au respect de leurs droits, leurs valeurs et leurs inspirations en ligne.

En savoir plus sur la stratégie numérique de l’Union européenne

Retour en haut de page