J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

EUROPE – Les villes européennes face à l’urgence en Ukraine

EUROPE – Les villes européennes face à l'urgence en Ukraine

Mobilisées dès les premières heures du conflit entre la Russie et l’Ukraine, les villes européennes s’engagent pour répondre à l’urgence humanitaire. Une mobilisation dont se fait écho le Conseil des communes et des régions d’Europe (CCRE).

En réaction à la situation d’urgence humanitaire en Ukraine engendrée par l’assaut russe qui s’opère depuis le 24 février 2022, le CCRE a publié une déclaration, qui appelle « les collectivités territoriales européennes, à soutenir les collectivités territoriales ukrainiennes en leur fournissant le matériel et l’expertise dont elles pourraient avoir besoin dans les jours et les semaines à venir ». Soulignant que « la coordination avec les gouvernements nationaux sera essentielle ».

Dans ce sens des pays ont d’ores et déjà mis en place des dispositifs de soutien aux Ukrainiens exilés.

Varsovie, Pologne : assistance juridique, psychologique, dispositifs d’hébergement d’urgence et d’intégration etc.

Dès le 25 février la ville de Varsovie a mis en place un certain nombre d’actions pour répondre aux besoins des populations ukrainiennes. La solidarité s’organise avec des lignes d’assistance psychologique et juridique en ukrainien, la mise à disposition de bâtiments pour accueillir les réfugiés, etc. Mais cette aide apportée par Varsovie va plus loin.

Il s’agit aussi de dispositifs visant l’intégration, l’accès au travail et au logement. La ville va rapidement mettre en place des cours de polonais, elle recense les places disponibles dans les écoles ou les accueils de la petite enfance pour une prise en charge des jeunes enfants. Les Polonais sont invités à proposer leur aide ou leurs dons en ligne. Comme il s’agit d’une crise humanitaire, en période de crise sanitaire, les Ukrainiens accueillis pourront se faire vacciner contre la COVID.

La ville affiche également son soutien symboliquement à l’Ukraine et à son peuple au travers d’illuminations des bâtiments, des modes de transports en commun, … Les parterres de fleurs urbains seront fleuris en bleu et jaune, en signe de solidarité.

Riga, Lettonie : visa, fraternité, assistance sociale, scolaire et aide matérielle et alimentaire

A Riga, capitale lettone, le conseil municipal a voté une aide de 500 000 euros pour soutenir la population ukrainienne. Le maire a lancé un appel à la population russe vivant en Lettonie leur indiquant qu’ils étaient des concitoyens, des amis, des membres de la communauté afin d’éviter la scission. En retour, ce dernier a reçu de nombreux messages de la population russe vivant en Lettonie indiquant : je suis russe, je suis Riga, je suis un citoyen letton et je condamne l’agression de Poutine en Ukraine.

Dès cette semaine, un centre de soutien pour les réfugiés ukrainiens sera ouvert au Centre des congrès de Riga. Il agira comme un guichet unique. Les réfugiés pourront bénéficier d’une assistance sociale, et d’une prise en charge des enfants dans le système scolaire ou de petite enfance.

Une plateforme nationale a été mise en place pour recenser les formalités à accomplir pour l’obtention d’un visa de longue durée. Le mouvement « je veux aider les réfugiés » est chargé en lien avec des ONG de recenser les propositions d’aides sous toutes leurs formes. Un groupe Facebook a été créé à cet effet. La maison du commerce « Ukraine » offrira de l’assistance pour des produits et équipements aux ukrainiens ayant obtenus le statut de réfugié.

Vilnius, Lituanie : médecins et hébergements

Vilnius a débloqué en urgence des hébergements et lancé sa plateforme en ligne pour les initiatives de soutien aux populations ukrainiennes. 1000 médecins seront affectés pour aider les Ukrainiens touchés par cette guerre.

Désormais, écrire à l’Ambassade de Russie en Lituanie et en Lettonie, il faudra adresser les courriers à l’ambassade de la Russie avec la nouvelle dénomination, à savoir - rue de l’indépendance ukrainienne. Des symboles forts pour ces pays qui malgré les craintes qui pèsent sur eux, n’hésitent pas à soutenir l’Ukraine.

Face à cette situation, les initiatives se répandent partout en Europe la mobilisation. Les réseaux d’élus se mobilisent. Le Conseil des communes et Régions d’Europe a lancé une signature en ligne de sa déclaration qui compte actuellement 541 signatures de Maires ou présidents d’associations d’élus locaux et régionaux dans 23 pays européens.

Lire la déclaration du Conseil des communes et régions d’Europe

Signer la déclaration du CCRE

Retour en haut de page