J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Europe – Comment l’Europe entend favoriser l’accessibilité des services en milieu rural

Europe – Comment l'Europe entend favoriser l'accessibilité des (...)

Le projet ACCESS’R, lancé en 2018 et financé par l’Union européenne, est porté par le réseau Leader France et 15 partenaires européens. Il vise à renforcer l’accessibilité des services en milieu rural. La démarche a permis d’identifier plus de 200 pratiques dans un recueil riche d’enseignements mais aussi de souligner certaines attentes.

ACCESS’R a pour objectif de travailler sur des réponses concrètes relatives à la problématique complexe de l’accessibilité des services en milieu rural. Un recueil recense les bonnes pratiques, les défis, les leviers et les outils utiles aux acteurs locaux en zone rurale.

Un projet potentiellement source d’inspiration pour les CCAS des zones rurales

La ruralité est un sujet récurrent dans l’actualité européenne. Elle fait aujourd’hui l’objet de plusieurs propositions de la Commission européenne, notamment au travers de Pacte rural et de son plan d’action pour la ruralité avec l’objectif d’agir pour « des zones rurales de l’UE plus fortes, connectées, résilientes et prospère d’ici à 2040 ».

ACCESS’R prévoit un plan d’action qui permet de répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux, mais aussi en termes d’innovation sociale locale.

Favoriser l’innovation sociale

Parmi les initiatives soutenues, on notera le développement des circuits courts, la mobilité ou encore l’emploi, le tout devant prendre en considération les besoins des territoires, des acteurs locaux et bien sûr des populations.

Une plate-forme de revitalisation rurale doit également être mise en place. Elle prendra la forme d’un guichet unique qui permettra aux populations rurales, aux porteurs de projets ruraux et aux collectivités locales de travailler et collaborer.

Mettre l’accent sur la numérique et la mobilité

ACCES’R entend également faciliter la mobilité en zones rurales et l’accès au numérique.
Pour améliorer la mobilité, des solutions de transport existantes de transport multimodal durables devraient être optimisées en utilisant le numérique.

Des pratiques exemplaires en matière de mobilité multimodale durable pour les zones rurales seront identifiées afin d’aider les municipalités rurales à identifier les meilleures pratiques et à les reproduire sur leur territoire.
L’accent sera mis sur l’accès au numérique rural afin de résoudre les problèmes de connectivité en zones rurales.

Accroître la résilience environnementale, climatique et sociale

Les municipalités rurales seront soutenues dans le cadre de la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique par la diffusion des meilleures pratiques, d’informations pour accéder au financement de l’UE afin de consolider la transition verte.
Les travaux des pays de l’Union européenne sur l’inclusion des femmes et des groupes vulnérables dans les zones rurales seront soutenus pour améliorer la disponibilité, l’accessibilité aux services d’éducation et de soins de qualité pour les enfants et les autres personnes à charge dans les zones rurales, comme annoncé dans la stratégie de la Commission pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2020-25.

La dimension économique

L’économie sociale, l’entrepreneuriat dans les zones rurales seront encouragés. Il s’agira notamment de relever les défis et de tirer le meilleur parti des opportunités grâce aux innovations des entreprises sociales, au soutien des acteurs de l’économie sociale en matière d’innovation, et de création d’emplois de qualité favorisant l’inclusion sociale.

D’ici à la fin de 2021, la Commission se mettra en rapport avec le Comité des régions afin d’examiner la voie à suivre pour réaliser les objectifs affichés. D’ici à la mi-2023, la Commission fera le point sur les actions réalisées et programmées en faveur des zones rurales financées par l’Union européenne et les États membres.

Avis du comité des régions (et des villes) sur la vision à long terme des zones rurales

Enda Stenson (Irlande, AE) membre du conseil du comté de Leitrim et rapporteure de l’avis sur la
« Stratégie de l’Union pour la revitalisation du milieu rural » s’est montrée favorable à cette vision à long terme en précisant qu’il s’agira de “transposer cette vision dans les plans nationaux pour la reprise et la résilience, les fonds de cohésion et ceux ressortissant au domaine agricole”.

Une volonté des européens de soutenir la ruralité

Un sondage Eurobaromètre mené en avril 2021 montre pour sa part que les citoyens européens soutiennent globalement les actions, mesures et financements publics investis dans les zones rurales.

En matière de services, les besoins formulés sont les suivants :

  • des infrastructures et des connexions de transport (44%) ;
  • l’accès aux soins de santé, à la garde d’enfants ou aux soins aux personnes âgées
  • la disponibilité des emplois (27%) ;
  • les infrastructures numériques (26%).

Une volonté qui s’est amplifiée avec la crise liée à l’épidémie de Covid-19, ainsi :

  • 30 % des répondants affirment qu’à la fin des mesures de restrictions, ils seraient beaucoup plus susceptibles de se rendre dans les zones rurales pour des activités de loisirs et pour se détendre ;
  • un répondant sur sept déclare que, par rapport à avant la pandémie, est plus susceptible d’envisager de déménager dans une région plus rurale (pour les résidents urbains) ou une zone moins rurale (pour les résidents ruraux) ;
  • parmi les répondants ayant un emploi, 21 % disent qu’ils seront beaucoup plus susceptibles de travailler à domicile au moins une partie du temps lorsque toutes les restrictions actuelles liées à la COVID-19 auront pris fin.

Pour aller plus loin

Retour en haut de page