J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Enfants mahorais & DESIGN PALAS

Enfants mahorais & DESIGN PALAS

À Mayotte, tandis que beaucoup d’enfants sont en situation de grande pauvreté, les CCAS, accompagnés par l’UNCCAS dans le cadre de son programme DESIGN PALAS, échangent pour trouver des solutions innovantes et collaboratives.

Aux termes de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, les enfants devraient vivre dans un environnement favorable, protecteur et bienveillant qui facilite leur épanouissement. Ce droit inaliénable qui, au-delà des familles, concerne les pouvoirs publics, reste fragile à Mayotte.

LA VULNERABILITE DES ENFANTS MAHORAIS

Une situation soulevée récemment par le Conseil de l’enfance du HCFEA (HCFEA) dans un rapport interrogeant l’accès des enfants d’Outre-mer à la santé, au logement, à la scolarisation. L’analyse des conditions socio-économiques Mahoraises est particulièrement préoccupante.

Dans ce département le plus pauvre de France, plus de la moitié de la population est mineure et vit dans la grande précarité. Ces enfants subissent les conséquences de facteurs de risques sur lesquels ils n’ont pas de prise :

La faiblesse du taux d’emploi et le chômage massif de la population (58,7% des enfants vivent avec des parents sans emploi) ; l’illettrisme (58%) qui place les familles en retrait des services publics et en marge de l’accès aux droits  ; l’insuffisance des services sanitaires, une faible densité de soignants …. Des milliers d’enfants mahorais vivent par ailleurs en bidonvilles (« bangas en tôle, bois, végétal ou terre, avec le plus souvent un sol de terre battue ») ou en logements surpeuplés, dépourvus d’eau courante, de toilettes, de douches. Cette précarité économique se traduit par « un taux de mortalité prématurée très supérieur aux moyennes métropolitaines  ». Le rapport note aussi le manque de prise en charge des violences intrafamiliales ou encore le sous-dimensionnement des structures scolaires.

DES CCAS MAHORAIS EN RECHERCHE DE SOLUTIONS INNOVANTES ET COLLABORATIVES

Ces spécificités territoriales nécessitent la mise en place d’une politique justifiant des moyens accrus et des dispositifs adaptées.

De 2020 à 2022, avec le programme DESIGN PALAS co-financé par l’UNCCAS et le Fonds Social Européen, les CCAS de Mayotte s’emparent des questions autour de l’enfance, des conditions de vie des enfants sur le territoire.

A partir de l’animation de laboratoires de solutions innovantes et collaboratives, ces CCAS mènent une réflexion et des travaux collectifs sur cinq thématiques parmi lesquelles l’inclusion scolaire des enfants en situation de handicap et la parentalité.

Le laboratoire sur la parentalité permettra, en 2022, d’approfondir différents items comme l’accès au logement et à l’éducation, les droits de l’enfant, la relation parents-enfants et la sociabilisation.

En novembre dernier a eu lieu le laboratoire sur le thème de l’inclusion scolaire des enfants. Une période d’exploration de terrain par les équipes projets, des rencontres puis la tenue de 3 jours d’ateliers en utilisant les méthodes du design de service ont permis d’affiner des problématiques identifiées telles que :

Comment faciliter le trajet domicile / école des enfants en situation de handicap ?
Comment accompagner l’écosystème (enseignant, personnel éducatif, famille, camarades) de l’enfant ayant un handicap dans sa prise en charge éducative quotidienne ?
Etc.

Pour y répondre, les CCAS et leurs partenaires expérimenteront plusieurs solutions créées en ateliers. On peut mentionner des expérimentations comme le mama bus, une campagne de sensibilisation, du soutien scolaire, le café des parents, le rdv des enfants ou des ateliers intergénérationnels en passant par un potager pédagogique.

Des solutions multiples qui démontrent l’implication et l’engagement des acteurs locaux pour trouver ensemble des dispositifs adaptés.

Retour en haut de page