J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

« En route vers un métier » : une action de sensibilisation au monde des travaux publics

« En route vers un métier » : une action de sensibilisation au monde des (...)

Contexte

A la suite d’un diagnostic de territoire réalisé en 2006 sur le bassin d’emploi de Valenciennes et partagé par les différents partenaires : INSEE, ASSEDIC, DRTEFP, ANPE et AFPA il apparait que les problématiques emploi-formation sont regroupés essentiellement autour de 6 domaines regroupant à eux seuls 60% de la demande d’emploi :
- le Gros œuvre du BTP, extraction, conception et conduite de travaux,
- le travail des métaux et la Mécanique Générale,
- le Nettoyage,
- les Services Administratifs,
- le Commerce,
- les Services Sociaux de Proximité.

Les entreprises issues de ces différents domaines d’activité ont par ailleurs fait part de leurs difficultés à trouver une main d’œuvre qualifiée et de leurs craintes à ne pas avoir la ressource humaine nécessaire pour parer aux départs massifs à la retraite. 

Dans le domaine professionnel « gros œuvre, bâtiment, extraction, conception et conduite de travaux » 3 tendances fortes apparaissent : 
- les métiers les plus recruteurs de ce secteur sont : ouvriers non qualifiés des travaux publics et du béton, ouvrier qualifié des travaux publics et du béton, maçon, conducteurs d’engins du bâtiment et des travaux publics,
- les emplois de ce secteur sont ouverts aux personnes faiblement qualifiées (niveau V de qualification),
- le bassin du Valenciennois représente 8,4% des emplois régionaux de ce secteur.

 

Différents échanges avec des chargés de mission emploi-formation territoriaux ont permis de confirmer cette analyse et ont conforté le CCAS et ses partenaires à lancer sur Valenciennes une action expérimentale dans un secteur d’activité en tension : le bâtiment et les travaux publics. En effet, il paraissait judicieux d’entreprendre et de développer la sensibilisation aux métiers du BTP auprès d’un public demandeur d’emploi captif et volontaire et de viser à terme le renouvellement de la main d’œuvre.

Ainsi le CCAS de Valenciennes et l’entreprise Jean Lefebvre Nord ont impulsé en partenariat avec la Maison de Quartier du centre Ville et grâce à une forte implication de la Société ADECCO, la mise en place d’une première opération expérimentale permettant de découvrir au travers de groupes de discussion et de mise en situation sur chantier, les nombreuses carrières qui s’offrent à tous dans les métiers du BTP.

Description / Fonctionnement de l'action

Cette action de découverte du monde des travaux publics, sur la Ville de Valenciennes, a été baptisée « En route vers un métier » et est destinée à un groupe de 15 Valenciennois intéressés par les métiers du BTP. L’objectif de ce dispositif est de sensibiliser des chercheurs d’emploi, en situation d’exclusion, aux métiers des travaux publics et de les mettre en situation sur des chantiers dans le cadre de missions intérimaires. A l’issue de cette action, un bilan est établi, un certificat de motivation est remis aux intéressés et leurs candidatures sont proposées à la Maison de l’Emploi de Valenciennes dans le cadre des Grands Travaux du Valenciennois (clause d’insertion). 

L’action de sensibilisation et de mise en situation sur des chantiers se déroule sur 6 à 8 mois selon les sessions. Le repérage des publics pouvant être intéressés par ce dispositif est fait par le CCAS. Généralement 15 candidatures sont ensuite transmises à l’entreprise Jean Lefebvre Nord qui se charge de l’initiation. A l’issue des différentes réunions de sensibilisation, les 10 candidats les plus motivés sont mis en situation sur des chantiers.

Bilan

Depuis 2006, deux groupes ont bénéficié de ce dispositif à titre expérimental. En 2006, sur les 10 candidats mis en situation, 4 ont par la suite intégré des missions de longue durée et 2 autres ont ponctuellement été appelés à remplir diverses missions. En 2007, 4 personnes poursuivent dans le métier avec des missions de longue durée proposées par ADECCO, 2 personnes ont pu poursuivre dans ce secteur avec des contrats de professionnalisation à l’issue desquels ils ont été embauchés en CDI dans une société de BTP, 1 autre personne poursuit une formation qualifiante et 1 dernière a relancé son parcours d’insertion via un contrat aidé.Les possibilités de réinsertion offertes par ce dispositif sont encourageantes. Le certificat remis par ADECCO aux personnes ayant fait leur preuves sur le terrain permet de motiver les bénéficiaires. Cependant, il est difficile de maintenir certains candidats motivés tout au long de l’année.

Moyens

1 agent du CCAS (0,25 ETP) chargé de la coordination. Le CCAS fonctionne sur des fonds propres et a un budget prévisionnel global de 13 650 euros. 50 % de ce budget est supporté par le Conseil général.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

L’entreprise Jean Lefebvre Nord, la Maison de Quartier du Centre Ville et la société ADECCO

Ils financent l'action

Le Conseil général. Une demande de subvention a été déposée par le CCAS auprès du Conseil Général dans le cadre du financement des actions RMI à titre expérimentale. Les acteurs de cette action innovante fonctionnent sur fonds propres en s’appuyant sur un travail d’investissement très complémentaire de chacun.

Les observations du CCAS/CIAS

Grace à la complémentarité des partenaires du secteur public et du secteur privé, des personnes en difficulté ont pu réintégrer des parcours d’insertion professionnelle amenant à l’emploi dans un secteur d’activité en tension. Le CCAS, l’entreprise Jean Lefebvre Nord, l’agence ADECCO et la Maison de Quartier du centre ville lancent un 3ème groupe de demandeurs d’emploi en poursuivant le même objectif de les initier aux métiers du BTP, de leur confier des missions intérimaires auprès d’ADECCO, de les positionner ensuite soit sur des offres relatives aux clauses d’insertion dans le cadre des marchés publics via la Maison de l’Emploi, soit sur des offres de travail de droit commun (C.D.D.,C.D.I. …).Il est à noter que ce partenariat s’est étoffé car désormais la Mission Locale, le P.L.I.E. et la Maison de l’emploi de Valenciennes font partie intégrante du réseau d’acteurs avec lesquels le CCAS. travaille en permanence à la mise en œuvre d’un projet personnalisé du demandeur d’emploi.

Photo : Wikimedia Commons / Velvet

Retour en haut de page