J'ai compris, mais plus tard...

Action pluri-partenariale se traduisant par la mise en place d’un appartement pédagogique dans lequel sont développés de façon théorique et pratique tous les thèmes liés au logement.

Contexte

Le projet Eco appart est issu des programmes habitats de la communauté de communes du Lunévillois et de la Ville de Lunéville ayant trait au logement, notamment du programme national de rénovation urbaine et de l’OPAH-RU et procède de l’identification des difficultés des ménages concernés par le plan de relogement autour de la précarité énergétique, des situations budgétaires dégradées, du savoir habiter.
Ce projet a été réfléchi à partir des constats repérés et partagés par l’ensemble des partenaires qui peuvent être appliqués à l’ensemble des quartiers de Lunéville et des communes de la communauté de communes du Lunévillois :- difficultés liées à l’accès au logement,- difficultés à s’approprier son logement,- rotation importante des locataires en raison de la non décence du logement et / ou des conditions environnementales du quartier (dégradation, violence, agression, etc.),- mauvais usage du logement : dégradation des lieux et logement non décent,- difficultés budgétaires, augmentation des impayés de loyers et sollicitation accrue du fonds d’aide aux énergies,- accroissement de la précarité relationnelle entraînant une souffrance psychologique, un mal être et un sentiment d’isolement social.
L’idée d’utiliser un appartement pédagogique pour aborder ces différentes thématiques est issue de la réflexion partenariale. L’ambition de cet Eco appart est de fournir une information la plus complète possible au visiteur en lui démontrant comment aborder les modalités pratiques d’accès au logement, maîtriser ses charges (électricité, eau,etc.), utiliser rationnellement l’espace de vie offert par la configuration de son logement ou encore bien gérer ses relations avec son bailleur et son voisinage. En cela, il est à différencier d’un « appartement témoin » qui n’est qu’un exemple matériel de l’équipement d’un logement.

Description / Fonctionnement de l'action

Les objectifs de l’Eco appart sont :
- sensibiliser aux droits liés à l’accès au logement et à l’énergie,
- créer un lieu d’accueil et d’échanges sur les questions relatives au quotidien,
- sensibiliser au savoir habiter,
- prévenir les difficultés budgétaires et les impayés de loyer,- développer un comportement éco-citoyen.
Plus concrètement, il vise à :
- expliquer au public les modalités d’accès aux droits,
- accompagner l’accès au logement,
- proposer des actions visant à s’approprier et à respecter son environnement et son cadre de vie,
- accompagner les publics vers de nouveaux comportements éco-citoyens,
- permettre l’échange des différents publics sur les questions de la vie quotidienne,
- impulser une dynamique de gestion budgétaire,
- conseiller et orienter les visiteurs quant aux problématiques de gestion des incidents liées à la vie dans le logement (savoir habiter, impayés de loyers ou d’énergie etc.),
- mettre en place un groupe de travail sur l’approche individuelle autour de la thématique de l’accès au droit et des impayés de loyer.
Les axes développés sont :- la gestion budgétaire,- les modalités pratiques d’accès au logement,- le respect de l’environnement et du cadre de vie,- les nouveaux comportements éco-citoyens,- la vie quotidienne,- les incidents de paiement du loyer.
Deux instances travaillent à la coordination et l’organisation de l’action : un comité de pilotage rassemblant les financeurs et un comité technique composé des partenaires opérationnels et des représentants des financeurs.
Le fonctionnement : Les temps collectifs sont prévus les mardis et jeudis après-midi. Il est possible d’accueillir des groupes formés sur rendez-vous et sur d’autres jours à la demande. Ces temps sont animés par les différents partenaires. Les temps collectifs sont construits sous la forme d’un temps d’information et d’un atelier.
L’accueil individuel est assuré par une professionnelle, formée par les différents partenaires qui travaillent sur la thématique du logement, tous les jours de 14h00 à 17h00. Une permanence téléphonique est proposée les mardis et jeudis matin de 9h00 à 12h00. Une professionnelle engagée volontaire en service civique, formée par les partenaires, est présente sur l’Eco appart 24 heures par semaine.
La communication :La communication se fait par l’élaboration et la distribution d’un planning bimensuel auprès d’un réseau de partenaires locaux et grâce à la mise en ligne de celui-ci sur les sites web des différents partenaires. Des plaquettes spécifiques ont aussi été créées en direction des partenaires et des publics.Afin de communiquer plus largement auprès de l’ensemble de la population :- des stickers ont été réalisés en 2014, apposés sur les fenêtres pour permettre une meilleure visibilité de l’Eco appart,- des communiqués de presse sont envoyés chaque mois aux médias locaux,- un site internet relatif à l’Eco appart a été créé en 2014 : http://eco-appart.wix.com/eco-appart.
Afin d’assurer une communication au plus près des familles, l’Eco appart s’inscrit dans des actions locales, départementales telles que :- la journée d’accueil des nouveaux Lunévillois,- la fête de l’énergie,- le forum insertion.
Afin d’éveiller la curiosité des publics concernant l’Eco appart, une courte vidéo de présentation à été réalisée en 2014, avec l’implication d’usagers et l’appui technique d’étudiants aux Beaux arts. Cette vidéo sera diffusée via le site internet Eco appart et ceux des partenaires. Elle pourra également être un support visuel de présentation de l’Eco appart lors d’interventions délocalisées, notamment auprès de publics en difficulté avec le support écrit.
La mobilisation du public :Les ateliers collectifs, ouvert à tous, sont aussi l’occasion pour les travailleurs sociaux et les associations de mobiliser les publics fragilisés qu’ils accompagnent afin de favoriser la mixité sociale, de développer le lien social et de bénéficier d’actions de prévention. Les travailleurs sociaux du CCAS accompagnant des bénéficiaires du RSA, (par conventionnement avec le conseil général) utilisent régulièrement les ateliers de l’Eco appart dans le cadre du contrat d’insertion.
Des actions partenariales en direction de publics spécifiques : Afin d’offrir une réponse adaptée à l’ensemble de la population (jeunes, personnes porteurs de handicap, etc.) en matière de logement, de nouveaux partenariats se sont engagés en 2013 et 2014. Ces derniers ont permis dans un premier temps de recenser les besoins relatifs au logement en fonction des publics puis dans un second temps de mettre en place des réponses adaptées. 
-  Public enfance/jeunesse : En 2013, un groupe de travail s’est réuni pour réfléchir à un projet de construction d’une « Maxi maison, mini bobo » (maison surdimensionnée offrant aux personnes la vision d’un enfant de 2-3 ans) pour travailler la prévention des accidents domestiques. Cette réflexion a abouti en 2013 à la création d’une maxi cuisine. Ce projet se veut évolutif au fil des années. Cet outil de prévention est régulièrement utilisé dans le cadre d’animations parents-enfants, et dans le cadre d’interventions mises en place en partenariat avec les écoles primaires et les accueils de loisirs. En 2014, un travail sur le compostage en partenariat avec la communauté de communes du Lunévillois a été engagé à destination des élèves des écoles primaires de la communauté de communes : l’Eco appart a ainsi accueilli quatre classes de CE1-CE2 de quatre écoles différentes. Parallèlement, un travail sur la thématique des économies d’énergie a été réalisé avec les collèges et un lycée professionnel de Lunéville : au total 7 interventions ont été mises en place.Un travail sur la première installation dans un logement avec les lycées de Lunéville a été mené. 5 interventions ont été réalisées avec des classes de terminales (jeunes proches de la prise autonome d’un logement).En 2014, une réflexion a été engagée pour la mise en place d’une plateforme Loj’toit. Ces plateformes ont pour vocation, par un travail en réseau avec l’ensemble des partenaires impliqués dans le logement ou la jeunesse, d’être des guichets uniques d’informations sur le logement en direction des jeunes âgés de 16 à 30 ans. Il en existe plusieurs en Lorraine mais aucune ne couvre le pays Lunévillois. L’Eco appart, lieu ressource sur le logement aujourd’hui bien identifié par les habitants, pourrait être la structure adaptée pour porter cette plateforme. 
-  Public porteur de handicap :Un partenariat s’est mis en place en 2014, avec plusieurs foyers d’accueil spécialisé (FAS) pour les adultes porteurs d’un handicap mental, dans le cadre duquel se sont déroulées 6 interventions portant sur l’appropriation de son cadre de vie. A la même période, l’Eco appart s’est rapproché d’un institut thérapeutique éducatif et psychologique pour réaliser 4 interventions sur la première installation dans le logement et sur la gestion budgétaire en direction des jeunes. 
-  Public personnes âgées En janvier 2014, l’Eco appart a fait des interventions sur la prévention des chutes en collaboration avec le réseau gérontologique sud Lorraine. Des personnes âgées vivant seules en résidence s’inscrivent régulièrement aux ateliers pratiques proposés à l’Eco appart. L’Eco appart va notamment participer à un forum « prévention des chutes » en octobre 2014. 

-  Public « gens du voyage sédentarisés »Dans le cadre de la réhabilitation des logements d’un quartier spécifique de Lunéville, occupé principalement par des gens du voyage sédentarisés, l’Eco appart a été sollicité pour mettre en place un plan d’interventions collectives en direction de ses habitants afin de sensibiliser à la maîtrise des consommations d’énergie et au savoir habiter.
-  Partenariat avec l’UDAF 54En fin d’année 2013, un recensement des besoins des familles accompagnées par les techniciens de l’intervention sociale familiale en matière de logement a été effectué. Plusieurs interventions se sont alors mises en place au premier semestre 2014 autour de l’entretien du logement. 

Bilan

Points positifs : 
- un partenariat étoffé et stable grâce à une convention pluriannuelle 2013-2015,
- une mobilisation forte grâce aux partenaires et à une campagne de communication importante,
- la fréquentation par le public est en augmentation grâce à une bonne visibilité du lieu et des animations en cohérence avec les attentes des visiteurs,
- les partenariats dans des structures variées permettent d’approcher des publics assez différents et d’ouvrir la structure à la mixité sociale.
Points à améliorer : 
- les propriétaires et bailleurs privés restent difficiles à mobiliser,
- l’Eco appart a largement développé les démarches collectives mais au détriment des démarches individuelles même si celles-ci progressent dans le temps.

Moyens

Moyens humains : 
- la directrice du CCAS pour le co-pilotage du projet,
- 1 travailleur social du CCAS,
- 3 travailleurs sociaux mis à disposition par le CG,
- 1 volontaire du service civique mis à disposition par le CG,
- 1 CESF mise à disposition par la CAF,
- 1 assistante sociale mise à disposition par la CAF,
- 1 animateur mis à disposition par la CAF,
- le responsable de service hygiène et santé mis à disposition par la Ville,
- soutien du service comptabilité et des agents d’entretien du CCAS,
- 1 ambassadrice du tri mise à disposition par la communauté de communes.

Moyens technique : 
- 1 logement mis à disposition par l’office public de l’habitat,
- mobilier et équipement de l’appartement,
- documentation pédagogique.

Coût : 33 240 euros (rénovation et équipement de l’appartement, outils pédagogiques, charges de personnel...)

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Emmaüs, espace info énergie, GDF, INES les jardins de Zola, le conciliateur de justice, le centre technique régional de la consommation, la MAIF, l’Education nationale, l’association interculturelle de soutien scolaire et insertion ASAL, l’association arbracoop.

Ils financent l'action

Le CCAS assume 12 % des charges de ce projet, le reste du budget est soutenu par la CAF, la Ville, le conseil général, la communauté de communes, l’office public de l’habitat, EDF (documentation, expositions, kits éco solidarité).

Les observations du CCAS/CIAS

Ce projet qui repose sur un fort engagement partenarial, est constitué à la fois de toutes les institutions intervenant sur le territoire, de nombreuses associations à vocation sociale et d’insertion, de bénévoles et d’entreprises.Cette dynamique impulsée par l’Eco appart permet une meilleure connaissance des champs d’intervention de chacun et ainsi une meilleure prise en charge des usagers, de la population plus généralement.L’intérêt porté par d’autres territoires à cette expérience démontre une volonté d’engager un travail similaire par d’autres professionnels sur le thème du logement au-delà du Lunévillois. En effet, depuis le comité de pilotage, qui a eu lieu en octobre 2013, une vingtaine de structures locales, départementales et régionales ont sollicité l’Eco appart. 
L’investissement de certaines personnes fréquentant régulièrement l’Eco appart, via par exemple la participation à la réalisation d’une vidéo de présentation de l’Eco appart ou la préparation d’activités, montre une réelle implication et une volonté de participation des usagers. Le développement de l’Eco appart auprès des habitants a permis la mise en place d’actions plus ciblées, adaptées aux besoins des personnes grâce à la sollicitation de nouveaux partenaires. 
Ce dispositif est régulièrement sollicité par d’autres CCAS ou d’autres institutions et permet ainsi d’alimenter la réflexion d’autres porteurs de projet travaillant autour des thématiques du logement.

Photo : Wikimedia Commons / Grain de sel

Retour en haut de page