J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Développement d’un nouvel outil d’évaluation des potentialités des résidents

Développement d'un nouvel outil d'évaluation des potentialités des (...)

Depuis 2013, les six résidences de l’EHPAD que gère le CCAS de Lille expérimentent un outil destiné à mesurer à la fois la dépendance et l’autonomie des résidents. Celui-ci permet d’adapter les animations à leur niveau de dépendance et à leurs souhaits.

Contexte

Proposer un projet d’animation individualisé adapté à un public hétéroclite et changeant n’est pas simple ! Certes, il existe déjà des outils tels que la grille Aggir pour évaluer la dépendance des résidents. La connaissance de chaque résident qu’ont les soignants constitue également un outil plus ou moins objectif... Mais pour le CCAS, il manquait un outil d’évaluation standardisé permettant de croiser les envies des résidents et leur niveau de dépendance.

Description / Fonctionnement de l'action

Cet outil se présente sous la forme d’un double feuillet. Un premier volet se compose d’informations personnelles non confidentielles : photo, nom, prénom, âge, situation familiale, entourage familial, parcours de vie, goûts, rythme de vie, loisirs et envies. Le second est une grille partiellement inspirée de la grille Aggir, complétée d’un second niveau d’évaluation reposant exclusivement sur les souhaits du résident. La grille se compose de 24 items regroupés en 4 catégories : déplacements, gestes du quotidien, communication et savoir-faire. Pour chaque item, deux notes sont données. L’une, par une lettre de « A » à « D » correspond à l’évaluation suivant le niveau de dépendance. L’autre, par un chiffre de « 1 » à « 4 » correspond à l’évaluation suivant l’envie. Une synthèse globale est effectuée pour chaque catégorie et représentée par un diagramme en étoile ce qui en simplifie la lecture.

Bilan

Cet outil est utilisé dans les différentes résidences que gère le CCAS. Il est évalué en fonction de : 
- l’utilisation faite par les agents de l’EHPAD,
- l’intégration des résultats dans la mise en œuvre d’un projet d’animation individualisé,- l’adéquation entre l’évolution des résidents constatée et la seconde évaluation via l’outil.

Moyens

Moyens humains :- mobilisation de deux cadres sur les phases de conception – préparation – évaluation de l’outil,- mobilisation des infirmiers de l’EHPAD dans le cadre de la mise en œuvre
Moyens financiers :- coût de production des supports.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Ville de Lille

Ils financent l'action

Aucun

Les observations du CCAS/CIAS

L’intérêt de cet outil est qu’il apporte un regard davantage humanisant sur le résident, en plaçant ses envies au même niveau d’importance que ses capacités physiques et psychiques. Il ne comporte aucune information médicale et peut donc être utilisé et communiqué à l’ensemble des corps de métier de la résidence. Les indications ne sont pas figées dans le temps. Elles sont recueillies au fil de l’eau de manière à suivre l’évolution de la personne âgée.

Photo : Wikimedia Commons / Velvet

Retour en haut de page