J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

De nouveaux dispositifs de soutien renforcé à domicile à destination des personnes âgées

De nouveaux dispositifs de soutien renforcé à domicile à destination des (...)

L’Unccas participait récemment à une journée nationale sur les dispositifs renforcés de soutien à domicile pour les personnes âgées organisée par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Plus de 80 participants venus de toute la France étaient réunis. A cette occasion, de nouveaux outils au service des décideurs territoriaux et des porteurs de projets ont été présentés.

La grande dépendance et ses défis

Face au vieillissement de la population et au souhait des personnes âgées de rester vivre à leur domicile le plus longtemps possible, le secteur médico-social innove et fait émerger des dispositifs expérimentaux d’accompagnement renforcé de la perte d’autonomie à domicile sur les territoires. Le Directeur adjoint de la CNSA, Frédéric Laloue a ainsi souligné que le secteur de l’accompagnement des personnes âgées est « en capacité de se transformer » et qu’« il diffuse des solutions nouvelles ».

La question posée lors de cette journée était celle de savoir comment apporter à domicile les aides, le soin et la sécurité promis par l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Un tel suivi à domicile, adapté aux personnes les plus dépendantes, nécessite l’intervention de multiples acteurs (SAAD, SSIAD, médecin traitant…) engendrant par là-même la question de l’intensification, de la continuité et de la coordination de l’accompagnement.

Dans le contexte de la préparation d’une stratégie sur le grand âge annoncée par le Président de la République pour l’automne, la DGCS a « pour objectif de capitaliser, d’échanger, et de pouvoir apporter des propositions aux décideurs publics, à mettre dans la future loi Grand âge et autonomie ».

Cécile Tagliana, adjointe au directeur général de la DGCS, estime que le secteur se situe à une période « charnière » et que « l’objectif pour les régulateurs et les financeurs est d’être en capacité de proposer une offre de services gradués ».

Retours d’expériences et co-construction

Plusieurs dispositifs expérimentaux évoqués au cours de la journée relèvent ce défi :

  • EHPAD COS Villa Pia (Gironde)
  • EHPAD@DOM (Yvelines)
  • Diapason (Hauts-de-Seine)
  • EHPAD Aliénor d’Aquitaine – Deux-Sèvres

Ils ont été présentés aux participants, qui ont pu interroger leurs acteurs et réfléchir avec eux, au cours d’ateliers, à des questions telles que la stratégie de l’offre, le modèle économique et le financement, l’organisation, la coordination et la réglementation des services.

Ces ateliers ont ainsi permis un partage d’expériences et une co-construction avec les acteurs autour des prestations à développer pour répondre aux besoins des personnes et de leurs aidants, du modèle économique et de financement des dispositifs, de l’organisation et de la régulation de cette offre.

Des outils à télécharger

Le souhait est de mettre à la disposition des financeurs et des porteurs de projets, gestionnaires d’établissements et services médico-sociaux un cadre d’analyse harmonisé de toutes ces solutions poursuivant un même objectif de soutien renforcé au domicile.

Deux guides et des grilles de lecture peuvent aider à analyser un dispositif de soutien renforcé à domicile, lors de deux moments-clés de la vie du projet :

  • Le Guide pour l’analyse d’un dispositif en projet et sa grille d’analyse est destinée à aider le porteur au cours de sa phase de conception :
  • Le Guide pour l’analyse d’un dispositif en fonctionnement et sa grille d’analyse s’appliquent aux projets en fonctionnement.

Image : Visuel du dispositif EHPAD@DOM mis en place par la Croix-Rouge à Sartrouville (78)

Retour en haut de page