J'ai compris, mais plus tard...

Un support vidéo de présentation est intégré sous forme de flash code au CV des demandeurs d’emploi concernés. Pour ce faire, l’action se décline en différents modules d’expression verbale, de travail sur l’image de soi, de préparation au contenu de la vidéo, de familiarisation au passage devant une caméra et, enfin, de tournage de la vidéo. Au cours des ateliers, un travail est réalisé sur le parcours professionnel et/ou de formation de chacun pour convaincre les employeurs potentiels.

Ce projet avait été présenté par le CCAS de Villers-lès-Nancy à l’occasion des Trophées 2018 de l’UNCCAS.

Principaux objectifs

Les principaux objectifs de cette action sont les suivants :

  • valoriser sa candidature à travers un support vidéo,
  • optimiser sa recherche d’emploi par l’ajout d’une vidéo présentant son parcours,
  • susciter l’intérêt et la curiosité des employeurs à travers un support numérique,
  • créer une dynamique de groupe autour d’un projet commun,
  • améliorer son expression verbale et permettre le lâcher-prise par le biais du théâtre d’improvisation,
  • s’exercer à la présentation orale de son parcours professionnel en respectant les codes de l’entreprise,
  • s’investir personnellement et s’engager sur une action.

Par ailleurs, cette action représente un outil de lutte contre les discriminations à l’embauche.

Public(s) Ciblé(s) par l'action

Groupe de 6 demandeurs d’emploi de tous âges accompagnés par l’antenne emploi ou la mission locale.

Contexte

Les demandeurs d’emploi accompagnés par l’antenne emploi ou la mission locale ont parfois des difficultés à accéder à des entretiens d’embauches par manque de qualification ou du fait d’un parcours atypique. C’est pourquoi, le CCAS a cherché à mettre en place un projet novateur afin que les employeurs puissent visualiser en un clic la présentation des demandeurs d’emploi, levant ainsi des freins présupposés et peut être les inviter à un entretien d’embauche. Le CCAS fait le pari que cette présentation vidéo peut apporter une plus-value à leur candidature.

Description / Fonctionnement de l'action

Le projet est composé de trois ateliers différents encadrés par des professionnels. Le premier est un atelier de théâtre d’improvisation animé par un comédien improvisateur. Il a pour but d’aider les participants, d’une part, au lâcher-prise, à la confiance en soi, et d’autre part, à travailler l’expression verbale et non verbale (gestuelle, paralangage, expression corporelle et spontanéité). Cet atelier se déroule en 4 séances collectives d’une demi-journée.

Le second atelier vise à travailler le contenu de la présentation que les demandeurs d’emploi vont faire d’eux même. C’est la conseillère antenne emploi qui anime cet atelier. Les séances permettent de préparer les demandeurs d’emploi à présenter leur parcours professionnel de manière cohérente et synthétique en appuyant leur argumentaire sur des points essentiels susceptibles d’intéresser les employeurs.

Le dernier atelier concerne la réalisation de la vidéo, il est encadré par un réalisateur professionnel. Chaque participant travaille avec le réalisateur sur le format de la vidéo (présentation simple, incrustation d’images flash...) ainsi que sur le tournage de la vidéo. Le réalisateur procède ensuite au montage et à la création du flash code.

La dernière phase du projet consiste à intégrer la vidéo via un flash code au CV des candidats et au démarchage des entreprises avec ce CV numérique.

En images

Bilan

Cette action qui s’est conclue récemment porte déjà ses fruits pour les participants. En recréant une dynamique, en participant à une action innovante, en travaillant sur l’estime de soi, les « acteurs » de ce projet ont pu retrouver confiance en eux, retravailler les techniques de recherche d’emploi et retrouver de la motivation dans leur démarches d’insertion professionnelle.

Pour le CCAS et ses partenaires, la mise en place de cette action novatrice a recréé une dynamique de réseau par l’implication forte de chacun.

Le suivi à long terme permettra sans doute d’apprécier plus précisément l’impact de cette action en terme de résultats tant auprès des entreprises que des participants.

Toutefois, il est d’ores et déjà possible de dire qu’elle remplit, pour les participants, les objectifs liés à la valorisation de soi et à la redynamisation de leurs démarches de recherche d’emploi.

Cette action est destinée a être reconduite à raison d’un atelier par trimestre.

Les 2 flash codes, permettant de découvrir 2 exemples de vidéos réalisées, sont jointes au dossier et sont également accessibles via les liens ci dessous :

Moyens

Moyens humains

La mise en place d’un tel projet nécessite l’investissement de plusieurs professionnels, tant dans la phase de montage du projet, de présentation de celui-ci aux potentiels participants que dans sa réalisation.

Ainsi, la conseillère mission locale/ antenne emploi y a consacré l’équivalent de 0,5 ETP pendant 4 semaines.

Des prestations extérieures ont été commandées :

  • le comédien improvisateur a consacré 4 demi-journées au travail avec les participants et 1 demi-journée de préparation de son intervention,
  • le réalisateur a consacré 3 demi-journées au tournage et 2 demi-journées au montage.

Moyens materiels

Les différents ateliers se sont déroulés à la MJC Jean Savine, lieu d’éducation populaire du territoire. La MJC Jean Savine est l’un des partenaires privilégié du CCAS dans le montage et la réalisation de projets collectifs.

Le réalisateur a apporté son matériel professionnel pour réaliser les vidéos. L’intervention du comédien ainsi que de la conseillère mission locale ont nécessité la mise à disposition d’une salle.

Coût total du projet

2 812 €

Budget du projet--

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Les partenaires opérationnels de cette action sont :

  • l’Antenne Emploi/Mission locale,
  • la MJC Jean Savine,
  • le service solidarité/CCAS de la Ville.

Ces différents partenaires se sont regroupés en comité de pilotage de l’action portés par les élus délégués en charge de la politique de solidarité et d’insertion professionnelle des publics fragiles du territoire et membres du Conseil d’Administration du CCAS.

Ils financent l'action

C’est le CCAS qui est le principal financeur de cette action, les autres partenaires s’étant investis dans la mise à disposition de moyens et dans le déroulement des ateliers.

Les outils de communication sur l'action

La mobilisation du public a été effectuée par les agents du service solidarité de la Ville. En effet, cet atelier étant une première, nous avons fait le choix de ne proposer cette action qu’aux publics proches de l’emploi accompagnés par le CCAS.

Les outils pour évaluer l'action

Un questionnaire d’évaluation a été transmis aux participants dans le cadre d’une réunion de bilan à laquelle les différents intervenants ont aussi été conviés. Par ailleurs, un suivi auprès des entreprises sera effectué afin de mesurer l’impact du CV numérique dans leur politique de recrutement.

Les observations du CCAS/CIAS

Cette action pourrait essaimer dans différents territoires et pourrait si elle se généralisait, créer une nouvelle façon pour les employeurs d’envisager le recrutement de leurs collaborateurs.

Pour que cette action puisse se mettre en place elle doit s’appuyer sur un réseau de partenaires aux compétences diverses (emploi, accompagnement social, éducation populaire, théâtre, réalisation filmographique) qui s’engagent pleinement dans l’action. Les participants doivent être, quant à eux, mobilisés et investis dans leur démarches d’insertion professionnelle.

Photo : Wikimedia Commons / Odejea

Retour en haut de page