J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

La maison des associations solidaires

La maison des associations solidaires

La Maison des Associations Solidaires (MAS) mise en place par le CCAS de Montlouis-sur-Loire permet d’accueillir trois associations de la commune œuvrant en faveur des personnes défavorisées : les Restos du Cœur, le Secours Populaire et le Comité d’Entraide aux personnes démunies de Montlouis.

Contexte

Un bâtiment de 600 m² a été reconditionné et réaménagé sobrement pour fournir de nouveaux locaux aux associations solidaires de la ville du fait des destructions programmées ou de l’insuffisance et/ou inadaptation des locaux précédemment mis à disposition par la ville. La conception initiale du bâtiment qui distingue clairement une zone de bureaux et sanitaires d’une zone de stockage-distribution a été conservée et valorisée auprès des associations pour une meilleure gestion de leurs activités. Chaque association dispose ainsi d’un espace de distribution et de stockage des denrées et matériels conforme à sa demande (minimum 60 m², maximum 200 m²). Pour certaines associations, elles bénéficient ainsi du regroupement des stockages sur un seul site.

De plus, chaque association dispose d’un bureau dédié de 8 m² et d’une salle de réunion mutualisée de 18 m², pouvant aussi servir de second bureau. Ceci afin de garantir la confidentialité des échanges entre l’association et les personnes reçues et de renforcer les liens entre les associations. Les locaux sont isolés et chauffés, ce qui n’était pas toujours le cas des anciens locaux. Conformément à la loi, la MAS est aussi entièrement accessible aux personnes handicapées.

Description / Fonctionnement de l'action

Plusieurs réunions ont eu lieu entre les services de la Solidarité, les élus, les services techniques de la ville les bureaux d’étude et les associations concernées par le projet. Chaque association a ainsi pu transmettre ses besoins en terme de surface, d’aménagement, d’accessibilité, et de conditions d’ouverture, afin d’établir les plans de la future maison. Les associations qui le souhaitaient ont été aidées dans la conception de leurs espaces, les propositions d’aménagement ont été discutées et des plans leur ont été fournis. Une lettre d’information périodique a été envoyée aux associations, afin de les informer de l’état d’avancement du projet avant sa mise en service. Des solutions économes en énergie ont été recherchées pour les travaux de réaménagement.

Les locaux sont occupés par les trois associations de manière indépendante. Dans les espaces réservés à chaque association, chacune d’elle peut d’organiser comme elle le souhaite entre accueil, collecte et distribution et activités propres. En plus du parking aménagé pour les bénéficiaires et les visiteurs, des bandes de roulement sont aménagées au pourtour du bâtiment pour permettre l’accès de camions de livraisons (pour les denrées alimentaires notamment).

Le CCAS coordonne et pilotes les actions. L’assistante sociale du CCAS oriente et construit un accompagnement personnalisé avec l’usager. La présence de l’assistante sociale leur permet de bénéficier d’un lien privilégié et d’une prise en charge plus immédiate et efficiente.

Des conventions d’occupation à titre gracieux sont signées en partenariat avec la Ville, afin de définir les droits et devoirs de chacun. La ville prendra à sa charge les consommations d’eau et d’énergie (dans des limites raisonnables), les associations ayant peu de ressources financières.

Mise en place du projet :

  • Février - Juin 2008 : Acquisition d’un bâtiment industriel de 600m² (500m² de stockage + 100m² de bureaux), sur une superficie de 2366 m², situé dans une ZAC de la Ville de Montlouis/Loire pour un montant de 200 000 euros HT. Des bureaux d’études et de contrôles sont missionnés pour les cahiers des charges techniques et des travaux (proposition de différents modes de chauffage) et définir un budget prévisionnel.
  • Juillet 2008 : dépôt du permis de construire et lancement de la consultation des entreprises.
  • Juillet - Octobre 2008 : analyse des candidatures des entreprises.
  • 28 août 2008 : avis favorable de la commission de sécurité.
  • 5 Novembre 2008 : la Commission d’Appel d’Offres a retenu toutes les entreprises sauf celle du VRD (Lot infructueux). Le lot VRD est finalement réalisé dans le cadre d’un marché global annuel.
  • 1er Décembre 2008 : ouverture du chantier.
  • Avril - Mai 2009 : rédaction des conventions d’occupation des locaux et levée des réserves du chantier ainsi ue livraison aux associations avec remise des clés et signatures des conventions. Le 25 mai a lieu l’inauguration de la M.A.S en présence du Président de la Région Centre, des partenaires de la ville et élus des collectivités invités.

Depuis juin 2009, la M.A.S accueille les bénéficiaires des 3 associations solidaires de la commune de Montlouis-sur-Loire : Secours populaire, Restos du cœur, Comité d’entraide aux personnes démunies de Montlouis, les personnes suivies et orientées par la Direction de la Solidarité, dont le CCAS : ce sont les bénéficiaires des minima sociaux et des dispositifs RMI/RSA, les personnes en difficulté financière, les jeunes de 16 à 26 ans suivis dans le cadre de la Mission Locale, les demandeurs d’emplois, les gens du voyage du canton et des environs…

Les associations s’occupent également d’accueillir les bénéficiaires avec un café solidaire et bénéficient d’un espace coiffure. Ces actions se développent avec l’impulsion de la ville et du CCAS en tant que pilote de la MAS.

L’association du Secours Populaire est dotée d’une ressourcerie de vêtement accessible pour les bénéficiaires.

Par ailleurs, l’aménagement de sanitaires avec douches handicapées dans le bâtiment permettra éventuellement au personnel de la Direction de la Solidarité d’orienter vers les associations solidaires des personnes dépourvues momentanément d’espaces de toilette. Un autre objectif du CCAS serait de mettre en place des ateliers cuisine.

Bilan

De par son objectif de regroupement, le bâtiment participe au renforcement du lien social entre les usagers et les associations solidaires.

Le remplacement des locaux peu spacieux, peu adaptés et sans commodités par un espace dédié au sein de la MAS est tout à la faveur des associations et de leurs bénéficiaires. Cette augmentation de surface permet aussi le développement de plusieurs activités de façon simultanée dans des espaces spécifiques.

La cohabitation rapprochée des 3 associations solidaires qui œuvrent auprès de publics similaires mais sur la base de déontologies différentes entraine au départ, quelques difficultés. D’un état d’esprit de concurrence, ce projet devrait les inciter à évoluer vers la collaboration, tout en préservant leurs spécificités.

La mobilité a été consolidée quelques années après la création du projet grâce à l’accès à une navette (gratuite minimum une fois par mois), disponible sur deux créneaux par mois. Elle emmène les usagers de leur domicile à la MAS.

Moyens

660 400 euros soit :

  • achat d’un bâtiment industriel : 200 000 euros
  • lancement du marché : 9 000 euros
  • réhabilitation du bâtiment : 404 000 euros
  • mobilier et signalétique : 18 400 euros
  • amélioration isolation thermique : 29 000 euros

Moyens

Moyens humains

  • 1 élue,
  • 1 cadre (chef de projet) en collaboration avec 3 autres chefs de services.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

  • Ville de Montlouis/Loire
  • CCAS de Montlouis/Loire
  • Secours populaire
  • Restos du Cœur
  • Comité d’Entraide aux personnes démunies de Montlouis

Ils financent l'action

  • Ville de Montlouis/Loire : dotation de 364 400 euros
  • Région : 6 000 euros
  • Contrat ville moyenne : dotation 250 000 euros
  • Conseil Départemental d’Indre-et-Loire (Fonds de désenclavement et de développement Rural) : dotation de 30 000 euros

Les outils de communication sur l'action

Les réseaux sociaux, le site internet de la ville ainsi que différents supports visuels tels que :

  • plaquette d’information
  • panneau lumineux

Les observations du CCAS/CIAS

La MAS offre aux bénéficiaires un vrai lieu d’accueil, clairement identifié et digne.

La polyvalence de la structure réside dans la complémentarité des missions des 3 associations solidaires. Ainsi les bénéficiaires trouveront au sein d’un même espace denrées alimentaires, vêtements, équipements divers et de toute l’écoute dont ils peuvent avoir besoin. Le développement d’ateliers à destination des bénéficiaires devient désormais possible.

Enfin, la création d’un tel espace est un signe fort de la poursuite d’un effort engagé par la ville depuis 5 ans dans le domaine social :

  • Création d’une Direction de la Solidarité, clairement identifiée au sein des services municipaux,
  • Réalisation d’un bâtiment spécifique, le Service Municipal de l’Emploi et des Solidarités, regroupant les services de la ville,
  • Centre Communal d’Action Sociale, 
  • Service Logement Social, 
  • Services Emploi-Formation,
  • Salle ressources NTIC et documentation,

Photo : Wikimedia Commons / Mairie montlouis

Retour en haut de page