J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Covid-19 : les nouvelles consignes et mesures de protection pour les ESSMS

Covid-19 : les nouvelles consignes et mesures de protection pour les (...)

Le ministère des Solidarités et de la Santé diffuse un nouveau protocole sur les mesures de protection contre la Covid-19 dans les établissements et services accueillant des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.

Dans un contexte qui apparaît marqué par la reprise de la pandémie, le ministère rappelle que « les mesures de gestion de l’épidémie les plus strictes, en particulier l’arrêt des visites et la suspension des sorties doivent demeurer exceptionnelles » et « doivent être adéquates, proportionnées et limitées dans le temps, afin de maintenir au maximum le lien social et familial » pour les ESSMS.

Cependant, des évolutions sont à noter :

- le port du masque est requis dans les ESSMS accueillant des personnes âgées.
- les professionnels effectuant des interventions au domicile des personnes âgées, personnes à risque de forme grave ou handicapées doivent porter le masque à l’occasion de leurs interventions.
- Enfin, « la doctrine de dépistage spécifique aux établissements et services médicosociaux est assouplie, en cohérence avec l’assouplissement de la doctrine applicable à la population générale ».
- Les visites au sein des établissements soumis au passe sanitaire sont autorisées. Elles peuvent se faire sans rendez-vous, en chambre comme sans les espaces collectifs, mais l’entrée des visiteurs reste soumise à la présentation d’un pass sanitaire, sauf urgences et situations particulières (phase terminale).
- Les sorties sont autorisées sans limitation des activités collectives au retour (sauf en cas de contact à risque), mais en maintenant les dépistages pour les résidents non vaccinés (cas de figure rare en Ehpad). De même, les accueils de jour et les activités d’externat sont ouverts normalement.

Mesures vaccinales

En ce qui concerne la vaccination, le protocole rappelle que « la vaccination des personnes accompagnées non vaccinées, ainsi que la réalisation de la dose de rappel et de la deuxième dose de rappel pour les plus de 80 ans qui ont fait leur première dose de rappel il y a plus de trois mois, doivent être vivement encouragées ».

Retour en haut de page