J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Coup de pouce études

Coup de pouce études

Contexte

Le département des Ardennes dispose de peu de filières d’études supérieures. Les étudiants sont donc obligés de se rendre à Reims, université la plus proche, pour suivre leurs cursus, voire dans d’autres régions. Le coût impliqué par cet éloignement est à l’origine d’une partie des abandons d’études qui ont lieu chaque année. En effet, les bourses d’Etat ne permettent pas de couvrir les frais de scolarité et de logement. L’aide scolaire accordée par le CCAS, de 458 euros maximum, se révélant un complément insuffisant pour financer des études supérieures, un nouveau dispositif a été mis en place à la demande de la mairie : Coup de pouce études.

Description / Fonctionnement de l'action

Il s’agit d’une aide financière destinée aux étudiants de moins de 26 ans, habitant Charleville-Mézières depuis au moins trois ans.
Elle est soumise à conditions de ressources : le montant du revenu brut global de l’année N-2 ne doit pas dépasser 16 800 euros.
Le montant de l’aide est variable selon le lieu d’études : 900 euros si l’étudiant est inscrit dans un établissement de la région, 1 250 euros dans un établissement d’une autre région et 2 250 euros si l’établissement est en région parisienne.
Le coup de pouce est accordé pour une durée maximale de trois ans, consécutifs ou non.
Il n’y a pas d’exigence de réussite mais une assiduité de présence est requise.
L’aide est versée en deux fois, à la rentrée d’octobre et en janvier, après la première session de partiels. La participation à ces examens est en effet considérée comme une « attestation » d’assiduité.
Une commission spécifique est créée afin de statuer sur les dossiers n’entrant pas dans les critères d’attribution. Pour les étudiants ne pouvant prétendre à cette aide, une étude sur la mise en place d’un micro-crédit social est actuellement en cours.

Bilan

Pour la période 2007/2008, le CCAS a reçu 206 dossiers et accordé 185 aides pour un montant totale de 99 450 euros. En 2008/2009, 193 dossiers ont été examinés et 186 ont pu bénéficié d’une aide. Ces aides ont permis de subventionner les études d’étudiants qui se déroulent dans environ 80 % des cas en Champagne-Ardenne, 15 % hors de la région et 3 % en région parisienne.

Moyens

Personnel du service d’Aide Sociale du CCAS de Charleville-Mézières
Budget : 200 000 euros par an

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Aucun.

Ils financent l'action

Ville de Charleville-Mézières.

Les observations du CCAS/CIAS

L’augmentation des prix des loyers dans les grandes villes, où sont situées les établissements d’études supérieures, a considérablement renchéri le coût des études. Les étudiants issus de familles aux revenus modestes sont les plus pénalisés par cette évolution, qui les oblige à travailler pour financer leurs études.

Ce dispositif leur permet de disposer d’un revenu supplémentaire qui allège un peu leurs charges financières.

Photo : Wikimedia Commons / Franeck08

Retour en haut de page