J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Contact emploi : action de préparation et de mobilisation à l’emploi

Contact emploi : action de préparation et de mobilisation à l'emploi

Contexte

L’analyse des résultats du plan emploi en termes d’accès à l’emploi restent globalement positifs (62 %) pour le public tourquennois. Paradoxalement, le maintien dans l’emploi après six mois d’activité reste difficile. Par ailleurs, on constate une faible représentation du public allocataire du RSA, plus vulnérable concernant l’insertion professionnelle.
En effet :
- seuls 15 % des bénéficiaires du RSA intègrent le plan emploi,
- plus de 50 % d’entre-eux ne se présentent pas chez les opérateurs (malgré leur demande d’emploi),
- leur taux de rupture à l’emploi s’élève à près de 60 %, dont 50 % dans les premiers jours d’intégration dans l’emploi.

Les postulats mis en avant pour expliquer cet état de fait reposent sur les constats suivants :
- Le dispositif du RSA induit un discours biaisé concernant la volonté effective de retrouver un travail, dans la mesure où il est en position de demandeur de l’allocation.
- Les référents RSA rencontrent dans leurs pratiques, des difficultés à identifier la réelle motivation des demandeurs à vouloir reprendre un emploi.
- L’état de santé physique et psychologique de la personne, malgré une réelle motivation, est un frein à sa recherche d’emploi.
- L’exercice d’un emploi, après un temps de chômage, nécessite de s’adapter à un contexte et des modalités de vie sociale, familiale, financières nouvelles. Ces changements peuvent surprendre et placer la personne dans une position de déséquilibres, de perte de repères, s’ils n’ont pas pu être anticipés, réfléchis et acceptés. L’organisation quotidienne, la répartition des rôles au sein du foyer, le réseau de relations peuvent éveiller des sentiments de crainte, de manque de confiance en ses capacités à être à la hauteur des exigences professionnelles ou à s’intégrer dans une équipe.

D’où la nécessité de mettre en oeuvre une logique d’action privilégiant l’intervention sur : 
- l’offre d’emploi de longue durée,
- la sélectivité des recrutements,
- les discriminations à l’embauche,
- l’intégration dans l’entreprise et sur le poste de travail.

Description / Fonctionnement de l'action

Contact emploi est une action d’accompagnement à l’emploi qui a pour objectif la préparation à l’emploi. Celle-ci vise un public éloigné de l’emploi qui exprime le désir de trouver ou retrouver une activité salariée mais qui a, au préalable, besoin de travailler sur ses craintes, ses représentations du monde du travail, sur l’incidence de sa reprise du travail dans sa vie quotidienne (notamment bouleversements familiaux et personnels), sur la gestion du budget...

L’action conjugue un travail individuel et collectif en alternance, ce qui permet de respecter le rythme de la personne. Les temps collectifs ont un effet de (re)mobilisation en cas de défaillance car le groupe a un effet moteur sur l’individu en permettant de dédramatiser, de partager, d’encourager. L’ambiance conviviale établie dans les groupes incite les participants à être eux-même, à s’entraider, à échanger des informations.

Un entretien avec le candidat, en amont de l’intégration dans le processus, permet de s’assurer de son engagement et de sa volonté de retrouver du travail et de s’impliquer dans les démarches.

1- Un temps collectif de douze semaines, à raison de 2h à 7h30 de participation par semaine.

La thématique principale des échanges est le monde du travail sous tous ses angles : son organisation (droit du travail, contrats, licenciements,...), le fonctionnement d’une entreprise (règlement intérieur, hygiène, sécurité,...), le processus de recrutement (entretien d’embauche, différents types de contrats, période d’essai, congés, rôle des prud’hommes...), la place du travail dans la société et sa valorisation. Les incidences de la reprise d’un travail sur la vie quotidienne et la vie familiale sont également évoquées : coûts liés à une reprise d’activité, transports, modification de l’organisation familiale.

2- Un temps individuel, d’une durée variable en fonction des besoins exprimés par la personne ou le conseiller social.

L’accompagnement individuel est jumelé au temps collectif. L’objectif est de définir avec la personne ses choix et orientations professionnels et d’évaluer ses éventuels freins au retour à l’emploi.

L’action Contact emploi s’appuie sur  :
- des techniques d’animations alternant connaissances théoriques et expériences de vie de chaque participant,
- une forte implication des référents RSA,
- un travail individuel nécessitant de chaque participant un investissement personnel,
- une écoute et une liberté de pensée permettant aux individus de s’exprimer librement sur leurs craintes par exemple,
- l’utilisation d’un photo langage sur l’emploi favorisant l’expression de chacun.

Bilan

Le taux d’absentéisme pour cette action est quasiment nul. Toutes les personnes intégrées au dispositif confirment leur participation jusqu’à leur sortie, par l’emploi ou la formation. Les personnes qui commencent une activité professionnelle se maintiennent à leur poste. Le taux d’accès à l’emploi est proche de 70 % et le taux de contrat de longue durée est de 50 %, le taux de rupture de contrat est faible (10 %). Ce résultat est également dû au bon diagnostic d’orientation établit en collaboration avec les référents de parcours au moment d’engager les bénéficiaires dans le dispositif Contact emploi.
Les entreprises constatent une réelle évolution des bénéficiaires et souhaitent renouveler l’expérience de recruter en passant par les services de Contact emploi.

Points positifs :
- Prise en compte de l’ensemble des difficultés périphériques de chaque demandeur d’emploi sur le plan social et professionnel.
- Cette action est personnalisée en fonction de chaque bénéficiaire et le rythme de progression est adapté en fonction des capacités du demandeur d’emploi.

Difficultés rencontrées :
- Difficultés à constituer un groupe de 12 à 15 bénéficiaires tous les 3 mois pour alimenter l’action.
- L’articulation des agendas des intervenants extérieurs avec les besoins du groupe.

Moyens

2 agents missionnés sur l’action (2 ETP)
1 secrétaire (0,2 ETP)
1 responsable (0,3 ETP)

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Différentes entreprises du secteur marchand, les travailleurs sociaux de la Ville de Tourcoing, les intervenants extérieurs (comité de bassin d’emploi, gestion du stress, affirmation de soi, gestion du budget...).

Ils financent l'action

Fond Social Européen, Conseil général

Les observations du CCAS/CIAS

Cette action innovante met en valeur la nécessité d’accompagner les personnes en recherche d’emploi. Leur proposer des offres d’emploi ne suffit pas, particulièrement quand ces personnes ont été éloignées de l’emploi pendant longtemps. Cet accompagnement prend en compte tous les freins « périphériques », à la fois sociaux et professionnels. Il leur permet de croire en leurs compétences et leurs capacités à se maintenir de façon durable dans l’emploi. Le suivi est personnalisé, adapté aux besoins de chaque demandeur.

Photo : Wikimedia Commons / Smiley.toerist

Retour en haut de page