J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Consultation nationale : que propose votre CCAS/CIAS ?

Consultation nationale : que propose votre CCAS/CIAS ?

Dans le cadre du débat national annoncé par le Président de la République lors de son discours du 10 décembre, l’Unccas souhaite aider les CCAS et CIAS à apporter leur contribution.

Proches des demandes de la population grâce aux analyses des besoins sociaux qu’ils sont tenus de mener ou grâce à l’accueil et l’accompagnement au quotidien qu’ils proposent aux plus fragiles, les centres communaux et intercommunaux d’action sociale sont en outre les seules institutions de proximité où travaillent, sur un pied d’égalité, élus locaux et représentants associatifs ou acteurs locaux de la solidarité. Cela leur donne un rôle particulier à jouer, face aux enjeux que rencontre aujourd’hui notre pays.

C’est pourquoi l’Unccas propose à ses adhérents, de façon complémentaire à l’opération Mairies Ouvertes lancée par l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) et l’Association des Petites Villes de France (APVF), d’organiser au cours des trois prochains mois une consultation sur leur territoire (commune ou intercommunalité), dans le cadre d’un conseil d’administration exceptionnel ou d’un conseil d’administration élargi. La délégation générale de l’Unccas transmettra les propositions au gouvernement, en réalisant une synthèse destinée à dégager les axes de consensus portés par les CCAS/CIAS et les points en débat.

Les thématiques

Les propositions devront répondre à une ou plusieurs des quatre thématiques retenues par le Président de la République pour définir le périmètre du débat national.

  • Comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se déplacer, se chauffer, isoler leur logement ?
    Les dépenses liées à l’énergie ou à la mobilité grèvent lourdement le budget des ménages en situation de précarité. Pour ne pas opposer transition écologique et préoccupations quotidiennes, quelles marges de manœuvre et quel rôle peuvent jouer les collectivités locales ? Les partenariats locaux entre fournisseurs, collectivités, associations, etc. sont-ils efficaces, suffisants ? Faut-il faire évoluer le chèque énergie ? Le développement social durable passe-t-il par davantage d’aides à la mobilité ? Ces dernières doivent-elles être modulées en fonction des territoires ?
     
  • Comment faire évoluer le lien entre impôts, dépenses et services publics pour mieux répondre aux besoins des Français ?
    Sentiment d’injustice sociale, d’injustice fiscale… Pour dépasser le paradoxe de plus de services publics vs moins de prélèvements obligatoires ou de taxes, comment donner l’assurance d’une juste utilisation des ressources publiques, notamment au plan local ? Faut-il communiquer davantage sur l’impact à court et long terme de l’action publique locale, particulièrement dans le champ social ? En quoi les acteurs locaux de l’action sociale peuvent-ils aider à renouer avec la notion d’intérêt général ? La Responsabilité Sociale des Entreprises doit-elle être développée et si oui avec quels bénéfices au plan local ?
     
  • Comment faire évoluer l’organisation de l’Etat et des collectivités publiques pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces ?
    Après des années de décentralisation, la stratégie pauvreté avait notamment pour ambition de redéfinir le rôle de l’Etat social... Faut-il plus, moins ou mieux d’Etat au niveau des territoires ? Comment concilier rationalité économique, continuité territoriale et qualité de l’accueil de proximité ? Le numérique peut-il être un levier de développement social durable ? Comment faire que les élus communaux aient bien voix au chapitre dans le projet social intercommunal ? La mutualisation est-elle gage d’amélioration de la réponse apportée aux usagers du service public ? Enjeux et limites de la contractualisation ?
     
  • Que signifie être citoyen aujourd’hui ? Comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté ?
    Crise sociale, crise politique… En dehors des échéances électorales, faut-il renouveler les modes de participation de chacun et de tous à la vie de la cité ? En quoi le projet social communal peut-il rassembler, fédérer et répondre aux aspirations individuelles et collectives d’un mieux vivre ensemble ? Comment donner l’envie et permettre à chacun de s’investir ou d’investir dans la vie sociale de sa commune ? Entre droits et devoirs, comment redonner du pouvoir d’agir aux personnes en situation de précarité ?

L’Unccas recueillera également toute autre proposition ou remarque formulée à l’occasion de cette consultation, même s’il ne s’agit pas d’une réponse directe à l’une de ces questions.

Quel calendrier ?

L’Unccas vous fera parvenir au cours de la semaine du 17 décembre un accès à un questionnaire réservé aux adhérents, leur permettant jusqu’au 15 mars de transmettre les propositions recueillies.

Cette opération n’a aucun caractère obligatoire mais nous ne doutons pas que de nombreux adhérents s’associeront à la démarche car, au cœur des territoires, ils n’ont pas manqué, ces dernières semaines, d’être interpellés par les demandes de changement en profondeur qui s’expriment dans la société.

Pour toute information complémentaire

Benoît Calmels
Délégué général
communication@unccas.org

Retour en haut de page