J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Concertation grand âge et autonomie

L’UNCCAS en première ligne !

Concertation grand âge et autonomie

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a annoncé le 1er octobre le lancement de la concertation nationale « grand âge et autonomie », destinée à apporter des réponses aux différentes questions soulevées par le vieillissement de la population (santé et prévention, maintien à domicile et offre d’établissements, accompagnement des aidants, accès aux droits).

Elle permettra d’aborder la question du financement de la perte d’autonomie soulevée depuis de nombreuses années par notre fédération, et entend répondre également aux attentes des personnes en situation de handicap chaque fois que les problématiques sont communes avec celles du grand âge.

Impliquée dans les différentes instances de dialogue avec l’Etat, l’UNCCAS aura à cœur de porter la voix des CCAS et CIAS, dont elle recueillera les propositions à l’aide d’un groupe de travail, qui se penchera plus particulièrement sur la question du financement des EHPAD.

Acteurs, bénéficiaires et citoyens : une méthode participative

Dominique Libault, conseiller d’Etat, a été désigné comme pilote de la concertation. Missionné pour proposer « plusieurs scénearii de réformes » au gouvernement, il s’appuiera sur des outils participatifs :

  • des ateliers de travail réunissant les différents acteurs impliqués par la problématique : collectivités, représentants de l’Etat, fédérations d’usagers et de professionnels, experts...
  • des forums régionaux, visant à identifier les initiatives innovantes déployées localement,
  • des groupes d’expression entendant offrir un cadre d’expression aux personnes âgées, aux aidants et aux professionnels du secteurs,
  • un concertation en ligne, ouverte à l’ensemble des citoyens, au cours de laquelle le gouvernement espère recueillir 10 millions de contributions...

Le rapport devrait être remis fin janvier ou début février.

Première rencontre avec Dominique Libault

L’UNCCAS, représentée par sa présidente Joëlle Martinaux et son délégué général Benoît Calmels s’est entretenue une première fois avec Dominique Libault dans le cadre du Haut Conseil du Financement de la protection sociale du 4 octobre.

Rappelant l’implication des CCAS/CIAS dans la problématique (gestion de 10% des EHPAD et de 60% des résidences-autonomie du territoire, pilotage de 26 700 aides à domicile, accompagnement et animation des personnes, participation aux CLIC), notre Union a salué les ambitions de la réforme.

Appelant une approche globale de la perte d’autonomie, l’UNCCAS a rappelé l’importance de l’analyse des besoins sociaux, pour répondre dans de bonnes conditions aux enjeux de prévention et aux défis rencontrés aussi bien dans le secteur du domicile qu’en établissement : pénurie et mal-être des personnels, problématiques de tarification et de financement.

A ce titre, notre Union a particulièrement attiré l’attention de Dominique Libault sur les disparités territoriales et sur les difficultés d’accès aux services, en particulier pour les publics les plus vulnérables : poids du reste à charge, situation des personnes isolées...

Dominique Libault a d’ores-et-déjà convié l’UNCCAS à l’atelier sur les métiers et à celui sur le cadre de vie, qui traitera plus particulièrement du parcours de la personne âgée dans la cité.

Colloque à l’Assemblée Nationale

Hélène-Sophie Mesnage, déléguée générale adjointe de l’UNCCAS participait également le 4 octobre au colloque « L’accompagnement du Grand Age : Etat des lieux et perspectives. Quel modèle ? Quelle gouvernance ? Quel financement ? », organisé à l’Assemblée nationale.

Invitée à participer à la table ronde Quelle gouvernance de la politique du vieillissement ? , elle a présenté les spécificités de l’action communale et intercommunale en soulignant l’importance de la proximité avec les personnes accompagnées, et la capacité des CCAS/CIAS à innover, loin de tout modèle unique de gouvernance.

L’événement a été l’occasion de soulever une nouvelle fois le problème de sous-tarification chronique des services à domicile, engendrant des risques pour la pérennité du secteur.

Participez au groupe de travail de l’UNCCAS

Dans ce contexte, l’UNCCAS lance un nouveau groupe de travail ouvert aux élus et professionnels des CCAS et CIAS. Le principal enjeu sera de comprendre pourquoi la réforme de la tarification des EHPAD et la convergence tarifaire ont engendré des difficultés, et d’analyser les mesures mises en œuvre pour y remédier. Les participants seront invités à réfléchir ensemble aux évolutions nécessaires à l’amélioration de l’offre existante et de ses modalités organisationnelles et financières. Les conclusions de ce groupe alimenteront la concertation.
 
Quatre séances sont prévues à Paris de la semaine du 22 octobre à la fin du mois de novembre 2018. Les propositions seront transmises à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), partenaire institutionnel de l’UNCCAS.

Renseignements et inscriptions

 
Elodie Bacoup
Conseillère technique
ebacoup@unccas.org

Retour en haut de page