J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience


Chez ma tante : le salon de thé intergénérationnel de l’EHPAD du CCAS

Chez ma tante : le salon de thé intergénérationnel de l'EHPAD du (...)

Original et solidaire, Chez Ma Tante est le seul salon de thé à Lille au sein d’une résidence de retraite et proposant des activités phyisiques et de bien-être. Lieu favorisant les échanges entre plusieurs générations, il propose des pâtisseries confectionnées et servies par des travailleurs en situation de handicap. Le but est d’inciter des personnes qui ne seraient pas entrées dans un EHPAD à être en contact avec les aînés.

Principaux objectifs

Ce projet répond à plusieurs objectifs :

  • ouvrir l’EHPAD sur l’extérieur en incitant les personnes du quartier (étudiants, familles…), via le salon de thé, à y entrer et à passer un moment
  • Améliorer l’image des EHPAD
  • Promouvoir l’apprentissage par les travailleurs handicapés de l’ESAT de la confection/livraison de pâtisseries et du service dans un salon de thé
  • Proposer un lieu d’accueil chaleureux pour le public au sein du quartier de Vauban-Esquermes
  • Favoriser l’intergénérationnel

Public(s) Ciblé(s) par l'action

  • Les résidents
  • Les travailleurs en situation de handicap
  • Les personnes du quartier

Contexte

Le CCAS assure la gestion d’un EHPAD de 155 lits répartis sur 6 résidences (24 à 32 lits), dont la résidence Rachel Méresse, située dans le quartier de Vauban-Esquermes, disposant de 24 lits. Les résidences de l’EHPAD accueillent une population de personnes âgées très dépendantes. Ces personnes sont isolées pour certaines et reçoivent peu ou pas de visite.

Le CCAS de Lille assure également la gestion d’un Établissement et Service d’Aide par le Travail : l’ESAT Imprim’Services, habilité à accueillir 52 ETP avec un statut de travailleur handicapé. Cet établissement en capacité de mettre à la disposition d’une entreprise ou structure du milieu ordinaire un travailleur handicapé pour favoriser son épanouissement personnel et professionnel en développant sa capacité d’emploi, contribue à la spécificité et à l’identité du CCAS de Lille, puisqu’il fait partie d’un des rares ESAT en France portés par un CCAS.

L’ESAT accueille des travailleurs handicapés, encadrés par des professionnels du CCAS, ayant pour mission de les accompagner dans la réalisation d’activités professionnelles et dans leur projet d’évolution.
Les prestations proposées initialement par l’ESAT sont la conception graphique de documents, l’impression, la gestion de mailings, le conditionnement, la mise à disposition de personnel… Avec Chez ma tante, l’ESAT se diversifie et ouvre un atelier « gourmand » autour de la pâtisserie.

L’origine du projet est double : l’EHPAD, partant du constat que les personnes âgées étaient de plus en plus dépendantes et n’étaient pour certaines plus en capacité de sortir de leur lieu de vie, souhaite pouvoir leur proposer des activités autres que celles déjà existantes.

La direction de l’ESAT souhaitait par ailleurs développer la mise à disposition de personnel handicapé hors les murs et avait déjà expérimenté avec succès des activités de petite restauration. L’idée d’un salon de thé au cœur d’un quartier estudiantin réunissait ces deux volontés et a germé il y a une petite année.

Description / Fonctionnement de l'action

Ce projet est basé sur l’innovation et la coordination. L’idée a été de travailler en transversalité avec :

  • L’EHPAD pour les locaux
  • L’ESAT pour la confection des gâteaux et la mise à disposition de travailleurs en situation de handicap avec comme but de favoriser l’inclusion professionnelle des personnes en situation de Handicap.
  • Le service Personnes Handicapées, en lien avec l’ESAT, pour son aide apportée à la décoration
  • Le service PASS Seniors pour la programmation des animations

Il s’agit un vrai projet de collaboration entre les services du CCAS.

Plusieurs activités et ateliers sont organisés autour du Salon de thé pour le rendre le plus convivial possible. Des ateliers peinture sont par exemple proposés et le présentoir du Salon de thé a été réalisé à l’ESAT, avec des palettes issues de leur activité de production. D’autres animations gratuites sont proposées : danse africaine, Qi Gong...

Les produits sont faits maison et de qualité, avec des prix allant de 2 € à 3 €. Ils sont à consommer sur place ou à emporter.

Le Salon de thé est ouvert tous les mercredis de 14h à 17h.

Bilan

Le salon de thé a reçu beaucoup de monde au démarrage de l’action en octobre 2018 mais la fréquentation est en baisse depuis le début d’année.

Il y a actuellement une dizaine de personne par semaine maximum, essentiellement des résidents de la résidence ou d’autres résidences de l’EHPAD et leurs accompagnants.

Le salon accueille ponctuellement des visites, comme récemment des enfants du conseil municipal d’enfants.

Le CCAS réfléchit à la relance d’une communication « grand public » et en direction des étudiants, ainsi que sur des partenariats avec des associations afin de sensibiliser les différents publics à l’existence du salon de thé.

Un point à améliorer est également l’organisation d’activités ludiques et d’animation au moment du salon de thé.

Moyens

Moyens humains

L’EHPAD accueille des travailleurs handicapés de l’ESAT mis à disposition à raison de 0,22 ETP.

Les tâches confiées sont la préparation de la salle, l’installation du « coin cuisine », l’accueil des clients, le service, le nettoyage des tables,

L’agent d’accueil de la résidence est présent lors des après-midi et est en soutien des travailleurs handicapés.

L’ESAT consacre 0,2 ETP environ en production des pâtisseries.

La mise à disposition est effectuée à titre non lucratif.

Le coût horaire est évalué à 5,35 euros TTC soit un coût mensuel estimé de 91,6 euros TTC pour 4 heures de travail hebdomadaire.

Moyens materiels

Le projet s’appuie sur un existant :

  • la salle du salon de thé est une partie de la salle de vie de la résidence aménagée pour en faire un espace convivial
  • la production des pâtisseries est assurée au sein de la cuisine de l’ESAT, qui dispose du matériel adéquat

Le projet est aussi basé sur la récupération : des meubles et objets ont été "récupérés" et "retapés" sur le temps libre de certains professionnels.

Il est basé aussi sur la transmission  : certains meubles et photos ont été récupérés de personnes sans famille et sans succession. On a tenu d’ailleurs à leur rendre hommage en accrochant leur photo sur les murs et/ou en donnant leur nom aux tables.

Liste (non exhaustive) du matériel pour l’activité au sein de la résidence :

  • Tables
  • Chaises
  • Présentoir / vitrine à pâtisseries
  • Cartes « menu »
  • Vaisselle
  • Cafetière
  • Frigo
  • Véhicule de l’ESAT pour la livraison des pâtisseries à la résidence

Il nécessite de disposer d’une régie pour les paiements.

Coût total du projet

  • Communication (signalétique / objets promotionnels) : 3 113 €
  • Décoration  : 60 €
  • Mobilier : 590 €
  • Protocole (inauguration) : 807 €
  • Petits travaux / relookage espace de vie : 540 €
  • Vaisselle : 122 €
  • Cafetière, frigo : 1 400 €

TOTAL : 6 632 €

Mise à disposition de travailleurs handicapés (facturation interne de l’ESAT à l’EHPAD) : environ 2 200 euros / an base 12 mois.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

  • Services du CCAS et de la Ville, notamment le service Pass sénior (animation sénior) pour les animations
  • Azade, fournisseur de thé bio
  • Coffee maker, cafetier et torréfacteur
  • Super Quinquin, supermarché coopératif

Les outils pour évaluer l'action

L’ensemble des composantes du projet (tarifs, modes de paiements, animations, outils de communication, activité des travailleurs handicapés…) fera l’objet d’une évaluation d’ici octobre 2019 afin de déterminer les mesures à mettre en œuvre pour stabiliser l’activité et la pérenniser.

Les observations du CCAS/CIAS

Principales difficultés lors du montage ou du déroulement de cette action :

  • Respect du calendrier pour la réalisation des travaux et l’achat des matériels et mobiliers par rapport à la date d’ouverture souhaitée, pendant la Semaine Bleue.
  • Déterminer une organisation pour un accueil permanent à l’EHPAD lors des horaires d’ouverture

Les principaux points de vigilance pour développer ce type d’action :

  • Assurer sa pérennisation et son succès à long terme
  • A l’EHPAD, définir le rôle de chacun dans les fiches de poste et poursuivre le management de l’équipe autour de l’accueil, de la propreté et de l’encadrement des TH pour la mise à disposition
  • A l’ESAT, mettre en place le suivi financier de l’action et mettre en place le suivi de la mise à disposition
  • Pour les 2 acteurs, maintenir un lien constant pour l’évaluation et la coordination du projet, mettre en place un programme d’animation mensuel et adapter l’aspect à l’ampleur du projet
  • Pour le CCAS, poursuivre le plan de communication (les réseaux sociaux, commentaire à mother in Lille, contact des associations étudiantes…).

Photo : Wikimedia Commons / Velvet

Retour en haut de page