J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

C’est parti pour six mois de présidence française de l’Union européenne !

C'est parti pour six mois de présidence française de l'Union (...)

Depuis ce 1er janvier 2022 et pour six mois, la France préside le Conseil de l’Union européenne avant de laisser la main à la République Tchèque puis à la Suède. Une présidence qui sera l’occasion de poursuivre certains chantiers concernant quelques-uns des publics des CCAS.

La présidence française de l’Union européenne fait suite à la présidence portugaise qui avait vu notamment la consécration du plan d’action du socle européen des droits sociaux et la déclaration de Porto pour une Europe plus sociale.

La France a déjà assuré 12 fois cette présidence de l’Union européenne. S’il s’agit de travailler avec les différentes institutions et de mettre en place des évènements pour faire progresser les dossiers, c’est aussi une opportunité pour associer les territoires et essaimer les questions européennes.

Emploi, égalité homme-femme, handicap, enfance : quels sujets au programme de la présidence française ?

La présidence française a établi son programme autour des mots relance, puissance et appartenance. Parmi ses objectifs prioritaires en matière d’emploi et d’affaires sociales figure celle de faire progresser la directive sur les “salaires minimums adéquats”. Le sujet de la formation tout au long de la vie sera abordé plus particulièrement lors d’un sommet social tripartite.

De même, la question de l’égalité femme-homme devrait faire l’objet d’une attention spécifique, tout comme la participation socioéconomique et l’accès aux droits des personnes en situation de handicap, dans le cadre de la stratégie pour les personnes handicapées 2021-2030.Il s’agira également de poursuivre les travaux menés autour de la garantie européenne pour l’enfance approuvée en 2021 et censée renforcer l’accès à des services de base essentiels. Autre chantier lancé en 2021 au travers d’une plateforme dédiée, et donc à poursuivre : la lutte contre le sans-abrisme, avec un point d’attention particulier autour de l’initiative « un logement d’abord ».

2022 année européenne de la jeunesse

2022 sera ponctuée de nombreuses initiatives destinées à mettre à l’honneur, soutenir et encourager les jeunes et notamment ceux issus de milieux défavorisés. Dans ce cadre, on notera quelques initiatives telles que la garantie pour la jeunesse et l’enfance, l’initiative pour l’emploi des jeunes, Erasmus+ pour tous y compris pour les jeunes en difficulté.

Santé et COVID-19 invités incontournables de cette présidence

Au programme enfin, la finalisation des discussions sur « l’Union européenne de la santé », le développement du numérique dans la santé mais aussi des mesures autour de la santé mentale.

Des fonds européens alloués aux régions françaises

Cette année marquera aussi l’accord de partenariat entre la France et l’Union européenne pour la mise à disposition dans les régions et au niveau national des fonds européens censés cofinancer des opérations d’accompagnement de la lutte contre la pauvreté et les exclusions, les investissements locaux dans des infrastructures (rénovations, créations, etc.), services publics numériques, l’innovation sociale, etc. (Fonds social européen plus, Fonds européen de développement régional, etc.).

Dans ce contexte, la PFUE organisera un échange afin de renforcer le système de gestion et d’efficacité des fonds alloués aux régions. La PFUE sera plus particulièrement attentive aux zones rurales et aux zones ultrapériphériques.

L’UNCCAS suivra naturellement de près l’ensemble de ces initiatives et leur potentiel impact sur l’action sociale locale mais aussi les opportunités qu’elles représentent afin de valoriser l’action des CCAS dans une logique dite « Bottom-up » selon l’expression européenne consacrée…

Un agenda des temps forts sur le territoire national est déjà disponible : rencontre autour de l’ESS, du sans-abrisme, logement et construction, innovations en matière d’insertion, etc.

Suivre la présidence française de l’Union européenne

Année européenne de la jeunesse

Retour en haut de page