J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Auto-réhabilitation accompagnée pour mieux vivre son logement

Auto-réhabilitation accompagnée pour mieux vivre son logement

Une action d’auto-réhabilitation accompagnée a été mise en place avec les Compagnons bâtisseurs de Bretagne afin d’aider les locataires et les propriétaires occupants à moindres revenus, à améliorer, à rénover ou à adapter leur habitation. Selon l’état du logement et des capacités des personnes, il peut s’agir de travaux de second œuvre, ou de travaux plus légers d’aménagement et d’embellissement. 

Cette action n’est plus portée par le CCAS/CIAS.

N’hésitez pas cependant à vous inspirer de cette fiche pour imaginer un projet similaire.

Contexte

A la demande du CCAS qui accueille des ménages ayant de plus en plus de difficultés à faire face à leurs charges énergétiques, les Compagnons Bâtisseurs de Bretagne, association promouvant le droit à un habitat décent, ont effectué un diagnostic sur la commune. Ils ont mis en exergue la présence d’un habitat ancien, dégradé, occupé par des familles à revenu modeste, ne disposant pas des ressources nécessaires pour financer des travaux d’amélioration thermique, sont ciblées en priorité.Une action « d’auto-réhabilitation accompagnée » a ainsi été mise en place afin d’aider les locataires et les propriétaires occupants à moindres revenus à améliorer, rénover ou adapter leur habitation.

Description / Fonctionnement de l'action

Le CCAS a signé un partenariat avec les Compagnons Bâtisseurs de Bretagne pour accompagner des ménages, identifiés en amont par le CCAS, dans leur projet d’amélioration de leur logement. Ce programme permet aux personnes ayant des revenus modestes d’améliorer leurs conditions de vie. Le but est d’accompagner la rénovation, l’adaptation et la salubrité des logements et de permettre ainsi mieux-être et santé des habitants, qu’ils soient propriétaires ou locataires.
La mission première des Compagnons Bâtisseurs est de prendre contact avec les demandeurs et les soutenir dans la réalisation des travaux, afin qu’ils retrouvent un habitat sain et conforme aux normes de sécurité. Cet accompagnement concerne, selon l’état du logement et des capacités des personnes, des travaux de second œuvre, ou de travaux plus légers d’aménagement et d’embellissement. 
Après un diagnostic, plusieurs actions sont proposées : - un atelier d’apprentissage (gratuit) avec les bénéficiaires des chantiers, pouvant associer des bénévoles intéressés par les thèmes ou souhaitant partager leurs compétences,- un travail de définition des travaux, de montage de budget avec les bénéficiaires permettant l’achat des matériaux,- des interventions au domicile avec les occupants, soit individuellement soit en collectif (entraide) encadrées par des professionnels du bâtiment.
De l’idée à l’action, la prise en charge est complète. Pendant le temps du chantier, l’équipe implique l’habitant dans les travaux afin qu’il se sente responsable, jusqu’à mieux entretenir son habitat par la suite. La main-d’œuvre n’est pas facturée et le matériel peut être subventionné par des organismes sociaux. Ainsi, un partenariat avec le bailleur social Habitat 29 a permis la prise en charge du coût des matériaux, l’habitant a juste à assurer le coût du petit matériel et de l’outillage (20 à 40 euros).
La pédagogie est importante pour cette association qui souhaite, par son action, transmettre un savoir-faire et promouvoir l’autonomie. En favorisant le caractère collectif et participatif des chantiers, cette démarche a pour objectif de créer de l’entraide et de la solidarité autour d’actions concrètes d’amélioration du logement, tout en sensibilisant à la maîtrise des dépenses d’énergie.

Bilan

Au total, l’action d’auto-réhabilitation a permis la réalisation de 14 chantiers auprès de locataires, 2 chantiers avec des propriétaires occupants (sortie d’insalubrité) et l’accompagnement de 25 familles accompagnées. En 2014, l’opération a élargi le champ d’intervention des Compagnons Bâtisseurs à l’échelle de la Communauté de Communes du Pays Léonard. Ce changement d’échelle fait suite à la demande de foyers situés sur le périmètre de la Communauté de Communes et au partenariat avec le bailleur social présent sur l’ensemble de l’intercommunalité.

Moyens

Moyens humains : 
-  1 conseiller du CCAS (identification et orientation du public…)- 1 animateur habitat de l’association Compagnons Bâtisseurs (aspects techniques).

Moyens matériels : 
Mise à disposition d’un local à la maison des associations pour les ateliers.
Coût : convention financière avec les Compagnons Bâtisseurs : 15 000 euros

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Les Compagnons Bâtisseurs de Bretagne,CDAS (Commission Départementale d’Aide Sociale),CAF (Caisse d’Allocations Familiales),CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination),CLCV (Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de Vie),Secours catholique,Habitat 29.

Ils financent l'action

Habitat 29,Anah,Commune.

Les observations du CCAS/CIAS

L’articulation du dispositif se fait autour de chantiers participatifs. Le soutien de l’association des Compagnons bâtisseurs apporte expertise et accompagnement au CCAS.

Cette expérience a fait l’objet d’une modélisation de la part de l’UNCCAS. Les modélisations correspondent à des fiches d’expériences plus détaillées et complètes issues de rencontres des acteurs sur le terrain et d’entretiens approfondis. Elles permettent aux CCAS et CIAS intéressés par l’action de la connaître en détail afin de mieux identifier ses conditions de réussite, difficultés et leviers, pour pouvoir l’essaimer.

Photo : Wikimedia Commons / Taicey

Retour en haut de page