J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

« Au fil et à mesure » : un atelier laverie et couture pour adultes en insertion

« Au fil et à mesure » : un atelier laverie et couture pour adultes en (...)

Contexte

Le Secours Catholique a implanté sur la commune, en août 2008, une boutique solidaire « Val de Gier Solidarité », afin de permettre aux ménages les plus modestes de disposer de vêtements récupérés et recyclés, moyennant une participation modique. Les vêtements proposés à la vente proviennent de dons, et nécessitent un traitement préalable à la vente en terme de tri, parfois lavage repassage voir raccommodage, puis étiquetage et mise en rayon.

L’atelier « au fil et à mesure » est né de la volonté des acteurs locaux, de mettre en place un espace à visée d’insertion sociale. 

Le principe : les bénéficiaires de l’action s’engagent à participer à raison de 1 à 2 demi-journées par semaine à l’atelier. La participation à l’atelier constitue une étape dans le processus d’insertion (la durée ne doit pas excéder 6 mois).

Description / Fonctionnement de l'action

L’atelier « au fil et à mesure » est un lieu d’échange, de dynamisme, de soutien et de solidarité, par le biais d’une activité bénévole bénéficiant d’un encadrement adapté. Il s’adresse principalement aux femmes en parcours d’accompagnement social, auprès des différents services sociaux de la commune. Pour la majorité, les bénéficiaires n’ont pas de projet d’insertion professionnelle à court terme mais sont engagés dans une démarche personnelle de resocialisation.Les participants à l’atelier « au fil et à mesure » s’engagent à y participer à raison de 1 à 2 demi-journées par semaine et sur une période allant d’1 à 6 mois.

L’atelier est situé au sein d’un local indépendant de la boutique, lieu mis à disposition par la Mairie pour l’activité traditionnelle du Secours Catholique. Au sein de ce local, un espace a été aménagé par les services municipaux : installation d’un lave linge, d’un sèche linge, du coin repassage...
Un partenariat est réalisé avec le Secours Catholique. Celui-ci fixe les règles de l’atelier et de l’encadrement des bénéficiaires :
- Les bénéficiaires s’engagent pour une durée déterminée, à participer activement aux activités de l’atelier.
- Le Secours Catholique reçoit les bénéficiaires, les forme et les encadre durant leurs permanences à l’atelier.
- L’assistante sociale du CCAS de Saint Chamond effectue un point régulier avec les bénéficiaires et les bénévoles du Secours catholique qui les encadrent durant l’atelier.
Cette action repose sur la motivation, l’implication, l’engagement de l’ensemble des parties.

Bilan

Les premiers bénéficiaires ont débuté en février 2009. Dans un premier temps, 5 personnes se sont inscrites dans cette démarche. Elles ont toutes des profils et des attentes différents, mais chacune semble s’intégrer sans trop de difficultés et évoluer de manière positive. Pour plusieurs d’entre elles, venir à l’atelier permet de rencontrer d’autres personnes, de sortir de l’isolement, de parler et d’être écouter et de participer à une action utile tant pour soi que pour les autres. La période de démarrage donne satisfaction à l’ensemble des parties en présence. Cependant le passage par l’atelier doit rester une étape dans un processus d’accompagnement et les suites sont à construire. La volonté des parties est de pouvoir élargir à d’autres formes plus larges de resocialisation et d’insertion (telles que l’accès à la culture, la citoyenneté…), en travaillant sur la cohésion et la dynamique de groupe et sur les attentes des participants.

Moyens

Moyens humains :
L’équipe de bénévoles du Secours Catholiques
L’assistante Sociale du CCAS référente de l’action

Moyens financiers :
Le Secours Catholique : dons de matériel de repassage et produits d’entretien.
Mairie : mise à disposition d’un local et financement des travaux d’aménagement (installation électrique : 1175,67 euros et travaux de plomberie : 353,36 euros) 
Le CCAS : financement de l’électroménager (un lave linge + un sèche linge : 600 euros)

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Conseil Général de la Loire, la Caisse d’allocations familiales, services sociaux spécialisés

Ils financent l'action

Mairie de St Chamond, Secours Catholique

Les observations du CCAS/CIAS

Cette expérience s’inscrit dans un domaine peu développé à contrario des actions d’accompagnement à visée d’insertion professionnelle ou pré professionnelle qui bénéficient de financements publics et s’inscrivent dans des programmations.

Cette action répond à un réel besoin identifié par les travailleurs sociaux. Elle permet de poursuivre un accompagnement social en intégrant la dimension du groupe et ses effets positifs en termes de resocialisation.

Cette démarche revient aux fondations mêmes de l’intervention sociale, à savoir tisser du lien social et recréer une solidarité à une échelle humaine. La réalisation de cette action nécessite une mobilisation, une implication et un investissement forts des acteurs, mais à moindre coût en raison du contexte de bénévolat des intervenants tuteurs.

Photo : Wikimedia Commons / Saboshi

Retour en haut de page