J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Ateliers d’expression pour personnes en insertion socio-professionnelle

Ateliers d'expression pour personnes en insertion socio-professionnelle
Cette action n’est plus portée par le CCAS/CIAS.

N’hésitez pas cependant à vous inspirer de cette fiche pour imaginer un projet similaire.

Contexte

La Maison d’Alery a ouvert en janvier 1997, dans un contexte d’évolution des compétences des collectivités locales avec la création du RMI. C’est un lieu d’accueil collectif convivial, ouvert aux personnes et familles qui rencontrent des difficultés d’insertion socio-professionnelle.
Les deux animatrices présentes sur place ont pour mission de :
- accueillir et écouter,
- orienter vers des organismes spécialisés (emploi, formation, santé,...),
- conseiller dans les démarches administratives,
- créer des projets pour faire acquérir des capacités (sorties sportives ou culturelles, atelier cuisine, relooking, participations à des manifestations municipales,...),
- mettre en place des activités,

Le but est de permettre aux personnes accueillies de rester en lien avec la vie sociale, d’éviter le repli sur soi et l’exclusion. L’équipe essaie de faire participer les usagers à des activités en lien avec l’animation territoriale municipale, de les amener à s’exprimer.

La Maison d’Alery propose notamment un atelier d’arthérapie et un atelier théâtre.

Description / Fonctionnement de l'action

Se sont des ateliers d’expression et non pas des ateliers d’art pur, jugés trop intimidants et trop difficiles pour des personnes qui connaissent des difficultés d’estime de soi.

L’arthérapie est animée par une personne formée en art, en thérapie et psycho-pédagogie.
Un noyau dur d’usagers fidèles des ateliers de la maison d’Alery était demandeur d’une telle activité, semblant en réelle capacité de formuler des désirs et de maîtriser de nouvelles techniques.

L’atelier théâtre est animé par une comédienne et un metteur en scène. Au début les participants étaient plutôt réticents, manquant un peu de confiance en eux, surtout lorsqu’on parlait de spectacle. Mais au fur et à mesure le public s’est fidélisé et passionné pour finir par former une troupe motivée et accrochée.
Cet atelier développe la confiance en soi et la volonté d’expression. Certains participants ayant obtenus des entretiens d’embauche sont venus se préparer par des improvisations, ce qui leur a permis de recueillir avis et conseils.

Ces ateliers relèvent d’une démarche sociale et dynamisante. Ils permettent de travailler sur l’image de soi, la prise de conscience de ses capacités, qui sont parfois problématiques chez les personnes connaissant des problèmes d’insertion ; mais aussi sur la notion de partage, de projet, de responsabilité, d’engagement, de lien avec les autres.

Bilan

En janvier 2007 la Maison d’Alery a fêté ses dix ans en présentant un grand spectacle qui a rencontré un grand succès. Les usagers ont participé à son élaboration, notamment l’atelier théâtre qui a créé une pièce de théâtre.
Ce temps fort a non seulement considérablement motivé les participants, mais également démontré leur capacité à s’investir dans un projet de long terme.

Le coût modéré et les partenariats multidisciplinaires et intergénérationnels établis à cette occasion ont décidé le comité de pilotage à accepter la poursuite des ateliers d’expression, à raison de deux séances par mois.

Moyens

Deux animatrices en contrats aidés : 29 300 euros,
une intervenante théâtre : 750 euros,
une intervenante arthérapie : 1 800 euros,
la directrice du CCAS de Cran Gevrier.

Budget : 31 850 euros.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Aucun.

Ils financent l'action

Conseil général de la Haute-Savoie : 50 % du budget de fonctionnement, financement des ateliers théâtre et arthérapie (2 550 euros) et d’une partie des contrats aidés (11 700 euros).
CNASEA : 17 600 euros.

Les observations du CCAS/CIAS

Les ateliers d’expression artistique ont un impact sur des populations fragiles. Ils sont un support d’intégration sociale. En plus des apports en termes d’image de soi et de goût de faire, ils apportent des aides concrètes, comme les simulations d’entretien d’embauche présentées lors de l’atelier théâtre de Cran Gevrier.

Photo : Wikimedia Commons / Aliou23

Retour en haut de page