J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Ateliers « art thérapie et conseil en image »

Ateliers « art thérapie et conseil en image »

Contexte

Avant de pouvoir assumer un parcours d’insertion ou de réinsertion professionnelle, il est indispensable que les personnes en difficulté retrouvent la motivation et la volonté de le faire. Bien souvent, pour des raisons diverses et variées, certaines personnes s’installent dans le cercle vicieux : « je ne suis bon à rien donc je ne fais rien et je ne cherche plus à m’en sortir ! » C’est encore plus vrai avec des licenciements économiques et pour les personnes de plus 40 ans. Dans le cadre de l’accompagnement du RSA, le public en difficulté doit être accompagné spécifiquement. L’art thérapie est un outil très intéressant dans le cadre d’activités autour de l’expression et de la communication, de l’estime de soi. L’art thérapie utilise tous les moyens artistiques comme support d’expression des participants. La finalité n’est pas artistique, bien qu’elle n’empêche pas de reconnaitre d’éventuels talents pouvant être valorisés. Utilisée dans le cadre d’un contrat de réinsertion, l’art thérapie a permis de remobiliser les participants qui ont ensuite accepté d’autres soutiens et ont même retrouvé un emploi par la suite.

Description / Fonctionnement de l'action

Depuis 2007, un atelier d’art thérapie est proposé sur la base du volontariat à des bénéficiaires du RSA suivis au CCAS, à des usagers de l’hébergement d’urgence ainsi qu’à certains usagers du CCAS démotivés face aux épreuves de la vie. L’atelier accueille 8 à 12 participants et se déroule sur 12 à 20 séances de 2h30, à raison d’une à trois séances par semaine. 
Pour la première fois en 2009, il a été décidé de coupler les séances hebdomadaires d’art thérapie avec des séances de relooking. Ces séances sont complétées d’entretiens individuels de 30 minutes (environ 4 entretiens par atelier).

Tout au long de l’atelier, l’art thérapeute rend compte de l’évolution des participants ainsi que des éventuelles difficultés. Un bilan intermédiaire et un bilan final sont réalisés.

Bilan

Cette initiative a permis la remotivation des participants et leur resocialisation. Les ateliers plaisent aux bénéficiaires et cela se ressent notamment à travers leur assiduité.

Moyens

Moyens humains :
1 agent chargé du suivi des bénéficiaires,
1 art thérapeute.

Moyens matériel :
matériaux artistiques divers.Budget : entre 3 500 et 5 000 euros par atelier (rémunérations, frais de déplacement, matériaux...)

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Conseil général, missions locales, services sociaux.

Ils financent l'action

Aucun.

Les observations du CCAS/CIAS

A travers les ateliers, les participants redécouvrent leur valeur et leur potentiel. A la sortie de ce dispositif, les participants ne sont plus les mêmes qu’à leur entrée et construire un parcours de réinsertion devient envisageable.

Photo : Wikimedia Commons / Jérémy-Günther-Heinz Jähnick

Retour en haut de page