J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Atelier Informatique et aide à l’acquisition d’un ordinateur personnel

Atelier Informatique et aide à l'acquisition d'un ordinateur (...)

Le CCAS a mis en place des ateliers informatiques à destination des allocataires de minima sociaux et autres usagers en difficulté face à l’outil informatique. La finalité est de rendre les personnes autonomes dans l’utilisation de cet outil et d’éviter les ruptures de droits. Afin d’aller plus loin dans la logique d’autonomie des personnes, le CCAS aide à l’acquisition d’un ordinateur personnel.

Cette action a été présélectionnée dans le cadre du Prix de l’innovation sociale locale 2017, dans la catégorie « Accès, usages et recours aux nouvelles technologies ».

Contexte

Le CCAS de La Madeleine a observé que de nombreuses démarches administratives s’effectuent aujourd’hui par internet. Même si plusieurs de ces démarches sont encore possibles par voie postale, force est de constater que les institutions tendent à cesser cette façon de faire et que dans le futur, ces démarches se feront toutes via internet.

Aujourd’hui, beaucoup de personnes n’utilisent pas ces services par manque de connaissances de l’outil informatique. Certains n’ont même pas d’adresse mail.

Un ordinateur est accessible gratuitement au public dans les locaux du CCAS, pour consultation de plusieurs sites tels que la CAF, la CPAM, Pôle Emploi et le site internet de la ville de La Madeleine mais les usagers ont besoin de connaissances pour pouvoir les utiliser.

Description

Publics ciblés

Habitants de La Madeleine, avec en priorité les personnes aux minima-sociaux, allocataires RSA, demandeurs d’emploi, public bénéficiaire des aides facultatives...

Principaux objectifs

L’Atelier Informatique répond à plusieurs objectifs dont celui de rendre l’usager habituel et l’allocataire accompagné autonomes dans l’accomplissement de leurs démarches administratives et faire en sorte qu’ils n’aient pas d’interruption dans le versement des minima sociaux.

  • Accéder aux e.démarches : création d’une adresse mail, rédaction et envoi d’un message, envoi de pièces jointes ;
  • Pour la CAF : posséder une adresse mail, effectuer les déclarations trimestrielles par internet, prendre un rendez-vous, éviter une suspension d’allocations, télécharger de documents divers, modifier son profil ;
  • Pour Pôle Emploi : inscription, actualisation, envoi de documents (scannés), éviter également la suspension d’indemnités, téléchargement de documents divers, recherche d’offres d’emploi ;
  • Pour Ameli (CPAM) : création d’un compte, consultation de son dossier, accès aux droits, téléchargement d’attestations, utilisation de la messagerie ;
  • Encaissement des chèques CESU par le personnel d’Aide à domicile.
  • Bases du traitement de texte : présentation d’open office, appréhender le clavier, la mise en page (courrier, cv…), etc.

Le deuxième grand objectif de l’action est de permettre de faire l’acquisition d’un ordinateur. Nous considérons que pour que la personne soit véritablement autonome dans ses démarches, il lui faut du matériel informatique à disposition.

Fonctionnement de l’action

Avant de lancer « l’Atelier Informatique », le CCAS a procédé à l’acquisition de plusieurs ordinateurs portables sur le budget investissement.

  • Le CCAS a procédé en premier lieu à une évaluation des compétences des usagers afin de déterminer les pistes à travailler et ensuite permettre la constitution de groupes de plus ou moins de même niveau ;
  • Formation des groupes en fonction également des attentes de chacun ;
  • Planification des jours et horaires des Ateliers ;
  • La durée moyenne d’un atelier est de 1h à 1h30. Les animateurs ont mis en place de nombreux outils pour animer ces ateliers et que les participants puissent repartir chez eux avec des documents récapitulatifs. Par exemple, pour chaque site internet d’organisme tel que la CAF ou la CPAM, ils ont fait des copies-écran de toutes les étapes, de l’ouverture du navigateur internet à la consultation de son dossier, en passant par le remplissage des formulaires. Le tout a bien entendu été anonymisé ;
  • A la fin des Ateliers, les animateurs évaluent l’autonomie des bénéficiaires et prolongent l’atelier si besoin. Une auto-évaluation finale est remplie par les bénéficiaires sur les compétences acquises ou à acquérir. Par exemple pour les adresses mail, les collaborateurs exercent les bénéficiaires avec l’envoi de mails et pièces jointes en dehors du temps consacré aux ateliers afin de les familiariser avec l’outil ;
  • Suivi adapté en fonction de la durée d’apprentissage nécessaire. Pour cela nous utilisons des fiches évaluation pour chaque personne participant à ces ateliers ;
  • Aide à l’encaissement des chèques CESU pour le personnel qui effectue du travail à domicile ;
  • Déplacement à domicile pour quelques usagers isolés (agoraphobes par exemple) avec un ordinateur portable et une imprimante.

Exemple de fiche d’auto-évaluation

 

OuiNonA améliorer
Se familiariser avec l’outil informatique Allumer un ordinateur
Utiliser la souris
Ouvrir une page internet
Rechercher un site sur internet
Se servir du clavier
Boîte mail Se connecter à sa boîte mail
Envoyer un mail
Lire un mail
Répondre à un mail
Ajouter une pièce jointe
Se déconnecter de sa boîte mail
Caf Aller sur le site de la Caf
Se connecter à son compte Caf (code ?)
Modifier son profil Caf
Consulter ses droits et ses paiements
Déclarer ses ressources trimestrielles Rsa
Déclarer ses ressources annuelles
Prendre rendez-vous avec la Caf
Télécharger une attestation Caf
Ameli.fr Utilisation du compte
Word Fonctions du traitement de texte

Ordinateurs à prix préférentiel

 
Outre la possibilité d’utiliser un ordinateur à disposition du public au CCAS, afin d’aider à l’acquisition d’un ordinateur portable, le CCAS a créé un partenariat avec l’association locale « Renordis » qui récupère des ordinateurs auprès de sociétés et banques. Cette association se charge de remettre à neuf ces ordinateurs avant de les proposer à la revente.

Le CCAS les proposent aux usagers qui suivent les Ateliers à des prix très inférieurs au marché.

Exemple : un ordinateur portable 15 à 17 pouces vendu 220 € dont 70 € euros pris en charge par le CCAS dans le cadre des aides sociales facultatives. L’ordinateur revient à 150 € euros à l’usager qu’il règle par petites mensualités de 10 ou 15€.

Les outils pour évaluer l’action

Nombre de participants aux séances et leur évolution, évolution des compétences des personnes, évolution de la dynamique du groupe…

Moyens

Moyens humains

Cette action est animée par deux collaborateurs, Référents RSA, dont la charge de travail dans l’accompagnement social des allocataires a été réduite en raison des orientations vers Pôle emploi par le Département. Plusieurs ateliers hebdomadaires sont programmés en fonction de la disponibilité des collaborateurs et des bénéficiaires.

Moyens matériels

Le CCAS a acheté plusieurs ordinateurs portables pour cette action.

Une petite imprimante portable sera également achetée pour les interventions à domicile (impression d’attestations etc…).

Budget / coût de l’opération

Budget équilibré en dépenses et recettes à hauteur de 9 045 €.

Gratuité pour l’usager.

Bilan

L’Atelier Informatique est un outil adapté aux besoins de chacun car les animateurs sont à l’écoute des attentes des usagers et la durée des formations est propre à chacun.

Certains usagers auront besoin de 10 ou 20 séances pour devenir autonomes face à leurs attentes, d’autres usagers n’auront besoin que de 1 ou 2 séances.

Les bénéficiaires de chèques CESU ont en général des formations qui ne se prolongent pas, les formations sont de courte durée. Pour garantir leur autonomie, le CCAS met un ordinateur à leur disposition afin de faciliter l’enregistrement des chèques par leurs soins.

Cet Atelier a aussi une fonction humaine : certains usagers réticents à venir au CCAS pour leur CER (contrat d’engagements réciproques) participent à tous les Ateliers informatiques collectifs.

C’est également un lieu de rencontre, de lien social qui redynamise et valorise réellement les usagers. Ces derniers partagent et s’entraident. L’Atelier permet de remettre un « pied à l’étrier » pour des personnes très éloignées de l’insertion et de l’emploi.

Estimation CCAS

Cette action peut évidemment être mise en place sur tout le territoire car il existe une fracture numérique et malheureusement les personnes bénéficiant des minima sociaux en sont les principales victimes.

Une actualisation qui n’est pas faite en temps et en heure peut entraîner des conséquences pécuniaires désastreuses pour un allocataire ; ceci n’est qu’un exemple.

Photo : Wikimedia Commons / Velvet

Retour en haut de page