J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Atelier FERIS : le recyclage d’ordinateurs par et pour les personnes démunies

Atelier FERIS : le recyclage d'ordinateurs par et pour les personnes (...)

Contexte

La Cyberbase gérée par le CCAS de Fresnes-Sur-Escaut s’inscrit dans le programme « NETPUBLIC » (Internet pour tous). L’objectif principal de la ville est de sensibiliser et surtout d’initier les personnes qui n’ont pas accès aux Technologies de l’Information et de la Communication, soit par méconnaissance de l’outil informatique, soit par manque de moyens financiers pour pouvoir s’équiper. La Cyberbase ouverte depuis le 25 avril 2006 et entièrement gérée par le CCAS, compte aujourd’hui environ 700 inscrits et répond parfaitement aux besoins exprimés des jeunes et des familles.

 

Cependant, même si la Cyberbase permet l’initiation et la formation à travers la mise en place d’ateliers, on peut constater que beaucoup de jeunes issus de milieux défavorisés n’ont pas d’ordinateur personnel.

En effet, même si le taux d’équipement des Français est beaucoup plus important aujourd’hui, l’existence des inégalités au sein des foyers face à l’équipement en matériel informatique perdure. Les principales disparités subsistent entre les jeunes et les séniors, entre les personnes vivant seules ou en famille… Mais on note principalement des disparités fortes en fonction des revenus du foyer et du niveau d’études des utilisateurs. Car, bien que l’acquisition de matériel informatique soit aujourd’hui beaucoup plus abordable financièrement, pour certains foyers cela reste un investissement trop important. La classe sociale des foyers a aussi une influence considérable sur le taux d’équipement puisqu’il est vrai que l’installation et l’utilisation des outils informatiques demandent la maîtrise de certaines compétences. Les personnes peu qualifiées se trouvent donc confrontées à un manque de formation dans le domaine informatique, ce qui freine l’acquisition de matériel.

Or, à l’heure où le marché du travail est de plus en plus exigeant, la maîtrise de l’outil informatique devient une condition incontournable pour intégrer une entreprise.

 

C’est pourquoi l’équipe du CCAS a développé un atelier de reconditionnement de matériel informatique. L’objectif de l’atelier est la réhabilitation d’ordinateurs et de périphériques par et pour les jeunes et les familles les plus démunis. Ceci leur permettant d’acquérir un outil informatique pour un coût symbolique. Une formation est également dispensée afin de pouvoir les aider dans le parcours et pour leur offrir les mêmes chances que les familles équipées et plus aisées.

Description / Fonctionnement de l'action

L’action est limitée au territoire communal et s’adresse aux jeunes sans emploi âgés de 16 à 26 ans, aux bénéficiaires de minima sociaux, aux collégiens qui suivent un enseignement technologique et aux personnes ayant un projet d’insertion dans le domaine de l’informatique. 

Un local spécifiquement dédié à ce projet, à proximité de la mairie a été complètement réhabilité afin d’accueillir les participants. Il est composé d’une salle pour le stockage du matériel informatique récupéré, une salle pour les réparations et le remontage du matériel. En revanche, les séances de formation sont dispensées à la Cyber-base. Seuls les habitants de la commune peuvent participer.

Déroulement de l’atelier :

Avant le commencement de l’atelier, la première étape est de récupérer du matériel informatique auprès d’entreprises, de collectivités, de commerçants, de particuliers… de le transporter et le stocker dans le local prévu à cet effet.

Ce matériel est ensuite trié afin de récupérer le matériel exploitable.

L’atelier peut alors démarrer par groupe de 5 personnes et pour une durée de 5 semaines, à raison d’une séance par semaine.

La première séance a pour but la découverte et la présentation du projet ainsi que l’affectation et le démontage du matériel.

La deuxième séance consiste à nettoyer le matériel et à remplacer les pièces défectueuses.

La troisième séance, les participants remontent le matériel, effectuent des tests de compatibilité et vérifient le bon fonctionnement du matériel.

La quatrième séance est consacrée à l’installation de logiciels libres.

Enfin une dernière séance est réservée à la formation : formation à l’utilisation des outils bureautiques comme le traitement de texte, formation à la maîtrise d’Internet (moteur de recherche…) et formation aux systèmes et au matériel.

Une fois les séances terminées et si le bénéficiaire a été assidu et a participé entièrement à la remise en état de l’ordinateur, il peut retourner à son domicile, avec un ordinateur, pour une somme de dix euros (cinq euros supplémentaires sont demandés pour une l’acquisition d’une imprimante)

 

Sélection du public et apport de l’atelier :

Le public positionné pour l’atelier FERIS relève d’un vrai travail de repérage en partenariat avec l’assistante sociale du collège de la Commune, les référents généralistes de parcours, les assistantes sociales de l’Unité Territoriale de Prévention et d’Action Sociale et la Mission Locale.

Il ne s’agit pas seulement de permettre au public non-équipé d’un ordinateur d’en acquérir un, le projet doit être pour les bénéficiaires, un réel atout dans leur parcours. C’est pour cela que le public visé concerne en priorité les jeunes de la Mission Locale pour les aider dans leur parcours d’insertion, mais aussi les collégiens de l’enseignement technologique ou les personnes ayant un projet professionnel lié à l’informatique. L’acquisition d’un ordinateur, et la formation reçue lors de la participation à l’atelier doivent être des outils favorisant le projet de vie ou le projet d’insertion.

 

Le projet FERIS a donc pour objet de réduire la fracture numérique, les inégalités en matière d’équipement informatique en permettant à des personnes défavorisées d’accéder aux Technologies de l’Information et de la Communication, et de recréer du lien social en créant des groupes d’atelier hétérogènes. De plus, l’action s’inscrit dans un projet global lié au développement durable et au respect de l’environnement, puisque le recyclage informatique allonge la durée de vie de l’ordinateur.

Bilan

A ce jour, deux sessions se sont déjà déroulées avec succès. Les bénéficiaires ayant tous été assidus, ont pu repartir avec un ordinateur pour une somme modique. Une 3e session débutera début octobre 2009.
Un questionnaire de fin de session du projet a été remis aux premiers bénéficiaires afin d’évaluer leur ressenti vis-à-vis de l’action et donc de pouvoir ajuster le contenu des séances en fonction des attentes des participants.

L’équipe en charge de la gestion du projet n’a pas rencontré de difficultés particulières. Pour ce qui est de la récupération de matériel informatique, les différents partenaires et particuliers font don de matériel de qualité et ce, en quantité.

La récupération du matériel informatique et notamment de composants électroniques a donné une idée originale à une association locale (association du musée vivant des enfants qui a fabriqué la signalétique au dessus de la porte d’entrée du local avec des pièces d’ordinateurs ).

Un calendrier a été mis en place afin de programmer des réunions partenariales relatives à la sélection du public. Ces réunions s’intercalent entre chaque cycle de séances.

Dans l’ensemble, l’équipe du CCAS n’a pas rencontré de difficultés particulières, que ce soit dans la mise en place du projet, comme dans l’investissement des partenaires à nos côtés, et également pour ce qui est de l’intérêt et la participation du public.

Suite au récent démarrage, les demandes sont nombreuses, et de nombreuses sollicitations afin de renseigner le public et les partenaires sur les modalités du projet sont faites.

Moyens

Moyens humains : 1 responsable de la cyberbase, chargé de la formation et de la coordination des ateliers
1 assistant de la cyberbase, chargé de la récupération des pièces et de la formation avec le responsable.

Budget : 22 218 euros

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Ville de Fresnes-sur-Escaut, Communauté d’agglomération Valenciennes Métropole, Mission locale de Condé sur Escaut, Collège de Fresnes sur Escaut, UTPAS de Condé/Escaut, les associations, collectivités locales et entreprises qui ont fait dons de matériels.

Ils financent l'action

Conseil Régional, Caisse des dépôts et consignations, Ville de Fresnes-sur-Escaut.

Les observations du CCAS/CIAS

Cette expérience originale correspond à de réelles attentes et besoins d’habitants qui ne sont pas équipés en matériel informatique. Cette action est en parfaite cohérence avec la politique de formation régionale, puisque la Région a affirmé sa volonté « d’aider les plus démunis à surmonter les difficultés qu’ils peuvent rencontrer à un moment de leur vie afin de leur permettre de progresser personnellement et socialement ».

Les étapes d’orientation dans le programme régional de formation ont avant tout pour finalité de contribuer à la progression personnelle et sociale des personnes en leur permettant :
- de clarifier leurs aspirations et leurs compétences,
- de tenir compte des réalités de l’environnement socio-économique, afin d’élaborer des stratégies d’actions ainsi mises en perspective.

Le public « jeunes adultes » que se propose de cibler le projet FERIS en relation avec la Mission Locale rentre donc parfaitement dans le cadre de la politique régionale de formation. Les objectifs du programme Horizon, tout comme le projet FERIS, doivent permettre aux jeunes d’être acteur de leur demande d’insertion, de développer leur capacité et agir de manière autonome, et enfin de prendre conscience de leurs propres ressources et de valoriser leurs compétences.

De plus, en recyclant des ordinateurs et donc en rallongeant leur durée de vie, l’action permet un impact moindre sur l’environnement et s’inscrit dans un objectif de développement durable, qui est l’un des objectifs intégré dans la politique du Conseil régional.

Il faut aussi souligner que l’action FERIS est innovante de par son fonctionnement participatif. En effet, FERIS permet aux bénéficiaires d’être acteur de leur parcours en remettant eux-mêmes en état leur propre ordinateur. Ce projet est également une opportunité locale d’accentuer le travail de sensibilisation que mène la Commune autour des grands axes du développement durable, de la protection de l’environnement, de la formation des jeunes et de l’accès aux technologies de l’information pour le plus grand nombre.

Ce projet de par ses objectifs, est tout à fait en cohérence avec les orientations du livre blanc de l’association « Renaissance numérique » : 2010, Internet pour tous.

La diversité du partenariat, et l’investissement de l’ensemble des acteurs sont des atouts qui font la réussite de ce projet. D’autre part, le principe d’avoir réhabilité complètement un local spécifique à ce projet ( 13 000 euros de travaux ) montre bien la volonté municipale d’inscrire ce projet dans la durée et de véritablement contribuer à lutter contre les inégalités en matière d’équipement informatique.

Enfin, cette expérimentation de recyclage informatique à l’échelle d’une collectivité locale peut très facilement être reproduite dans de nombreuses communes où des équipements sur le modèle des établissements publics numériques ont été implantés ces dernières années.

Photo : Wikimedia Commons / Mairie de Fresnes

Retour en haut de page