J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Aides sociales : le point de vue de l’ONPES

Aides sociales : le point de vue de l'ONPES

L’Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale (ONPES) a souhaité contribuer au débat actuel sur l’efficacité des aides sociales à travers un communiqué de presse publié le 18 juin dernier.

Rappelant que le montant des minima sociaux représentait en 2015 25,6 milliards d’euros, soit 1,2% du PIB et considérant que le montant total des aides accordées aux plus pauvres était de l’ordre de 4,6% en 2010, soit 14% des dépenses totales de protection sociale, l’organisation commence par considérer que l’effort de redistribution « n’est pas a priori choquant » et qu’« en toute rigueur, cela pourrait être davantage ».

Le communiqué s’attache ensuite à démontrer l’efficacité du dispositif pour préserver les bénéficiaires de la pauvreté et surtout de la grande exclusion. « Vrai rempart », les aides ont permis d’éviter à de nombreuses personnes de tomber dans l’extrême pauvreté, qui concerne aujourd’hui 2,15 millions de personnes en France (3,5% de la population), un chiffre stable depuis 10 ans.

Après une présentation des principes de l’« inclusion active » adoptés par l’Union européenne en 2007 (nécessité d’un revenu minimum adéquat, politique active de l’emploi, accès effectif aux services de base essentiels), l’ONPES appelle enfin de ses vœux un marché du travail moins exclusif, préalable indispensable pour lutter contre l’exclusion sociale durable à laquelle certains groupes sont exposés : jeunes faiblement diplômés, familles monoparentales, travailleurs pauvres isolés…

Deux rapports attendus autour de ces questions

Ces sujets seront abordés prochainement par deux rapports commandés par le Premier Ministre Edouard Philippe :

  • Claire Pitollat, députée des Bouches-du-Rhône, et Matthieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, doivent en effet se prononcer sur l’amélioration des dispositifs d’insertion des bénéficiaires du RSA,
  • Christine Cloarec, députée d’Ille-et-Vilaine et membre de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, a été à son tour chargée le 21 juin d’étudier le versement de la juste prestation sociale.

Des questions qui pourront également être abordées lors de la présentation par le Président Emmanuel Macron du Plan Pauvreté, pour lequel l’UNCCAS avait formulé un certain nombre de propositions en début d’année, le 9 juillet prochain au Congrès de Versailles.

Photo : Jérôme Vignon, président de l’ONPES
Jacques Delors Institute / Wikimedia Commons

Retour en haut de page