J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Aide aux personnes isolées et charte du volontaire

Aide aux personnes isolées et charte du volontaire

Pendant le confinement, pour répondre aux besoins des plus isolés, le CCAS de Billan-Miré a créé un système d’aide aux personnes isolées grâce à des bénévoles. L’organisation de ce service a pu se faire en s’appuyant sur une charte du volontaire.

Public(s) Ciblé(s) par l'action

Personnes isolées

Contexte

Le CCAS a activé le plan d’urgence sanitaire habituellement déployé dans les cas de canicule en utilisant le registre nominatif des personnes âgées/et ou isolées. Celles-ci ont ainsi été toutes contactées dès le 23 Mars.

Ces personnes ont dès lors été recontactées une fois par semaine, afin de vérifier que l’organisation déjà mise en place à leur domicile (famille, auxiliaire de vie, solidarité des voisins) était toujours bien maintenue.

Parallèlement, le CCAS a créé un système d’aide aux personnes isolées ne relevant pas du registre de base en les invitant, elles ou leurs proches, à prendre contact avec la mairie via un numéro d’appel dédié. Ce service s’est appuyait sur l’implication de bénévoles.

Une charte du volontaire a été créée à cette occasion afin de garantir la protection des bénévoles.

Description / Fonctionnement de l'action

Organisation du service d’aide aux personnes isolées

Ce service d’aide aux personnes isolées a été créé pour venir en aide aux personnes isolées ou fragiles, se trouvant dans l’incapacité de se déplacer seules et ne disposant pas de proches à proximité (famille, amis, voisins…) pour leur permettre de disposer d’un ravitaillement en denrées alimentaires ou en produits de pharmacie.

Un numéro de téléphone dédié à ce service a ainsi été créé en mairie pour répondre aux difficultés :

  • des personnes pour assurer leur ravitaillement en produits d’alimentation ou d’hygiène ;
  • des personnes pour se rendre en pharmacie pour se procurer leurs médicaments

Les personnes souhaitant disposer de ce type d’aide ont été invitées à laisser un message présentant le motif de leur appel, leur adresse et un numéro de téléphone auquel les rappeler. Les agents municipaux dédiés à cet accueil les ont rappelé sous 24h pour définir avec eux le contenu de l’aide à apporter et organiser la livraison des produits nécessaires aux bénéficiaires de ce service.

Des agents en astreinte ont été chargés de rappeler tous les matins, du lundi au vendredi, les personnes qui avaient déposé un message, afin de définir clairement leurs besoins.

Une fois les bénéficiaires contactés et leurs besoins identifiés, le service s’est rapproché de volontaires qui se sont fait connaître auprès de la mairie pour assurer l’accompagnement. Des élus et d’autres citoyens se sont manifestés pour faire partie de cette équipe volontaire.

Les volontaires ont été mobilisés dans une logique de respect maximal des directives du Ministère de la Santé, à savoir de limiter le plus possible le nombre d’interactions quotidiennes, soit 10 au plus.
De même, afin de nouer un rapport de confiance entre les bénéficiaires et les volontaires, chaque volontaire a été « attaché » à un ou deux bénéficiaires au maximum, l’objectif étant là-aussi d’éviter de multiplier les sorties des volontaires au cours d’une même semaine et de les préserver ainsi du mieux possible des risques d’exposition potentielle au Covid-19.

Chaque volontaire a signé une charte d’engagement déterminant à la fois les règles à respecter scrupuleusement mais aussi attestant qu’il ne présente pas de risques pour sa propre santé.

Les missions des volontaires et les règles à appliquer

  • Le volontaire prend contact par téléphone avec la personne pour recueillir ses besoins (liste des courses à effectuer) et convenir du moment le plus propice pour se rendre à son domicile afin de lui remettre le « panier ».
  • Après ce contact téléphonique, le volontaire récupère un « kit » auprès du CCAS : attestation
    individuelle et nominative de déplacement délivrée par la mairie ; bordereau de liaison ; bon de commande au nom du bénéficiaire à présenter au moment du paiement
    .
  • Pour se déplacer (magasin et domicile du bénéficiaire), le volontaire se munit de son
    attestation individuelle et nominative de déplacement délivrée par la mairie de son autorisation
    de déplacement dérogatoire et de son titre d’identité.
  • Le volontaire récupère lui-même, individuellement, les produits prévus (prioritairement en
    voiture)
    dans l’enseigne prévue sur le bon de commande et aucune autre ; il laisse le bon de
    commande à la caisse de l’enseigne, la facture étant adressée par l’enseigne auprès du CCAS.
  • Le volontaire ramène les produits demandés par le bénéficiaire à son domicile et lui remet en
    échange de sa contre-signature attestant de l’exactitude de la livraison demandée en lui tendant
    l’enveloppe prévue à cet effet ; le bénéficiaire signe le bordereau de liaison avec son propre stylo
    et la remet dans l’enveloppe, accompagnée du règlement du montant des achats effectués
    uniquement par chèque à l’ordre de « CCAS BALLAN-MIRE ». A défaut, le volontaire mentionne sur le bordereau l’absence de paiement en rayant la mention prévue à cet effet avec son propre stylo.
  • Le volontaire rapporte à l’hôtel de ville l’enveloppe contenant le bordereau de liaison dûment
    rempli et signé, ainsi que le chèque de règlement, en le déposant dans la boîte aux lettres située
    à gauche de la porte d’entrée principale.

Durant toutes ces étapes, le volontaire s’engage à respecter scrupuleusement les gestes barrières afin de se protéger et de protéger les autres. Au moindre doute d’infection, il ne doit pas se mobiliser, prévenir le service municipal et rester à son domicile.

Cette mission n’était accessible qu’aux personnes ne présentant pas de fragilité vis-à-vis du Covid-19 (personnes de plus de 70 ans, femmes enceintes, personnes souffrant d’une insuffisance rénale chronique dialysée, d’une insuffisance cardiaque grave, d’une cirrhose au stade B, d’une pathologie chronique respiratoire, d’une obésité morbide, les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications et les personnes immunodéprimées).

Bilan

Au 1ier Avril 2020, le CCAS comptait prés de 30 volontaires pour une dizaine de bénéficiaires.

Les outils de communication sur l'action

  • Affichage en mairie et dans les magasins ouverts ;
  • Panneau électronique ;
  • Site internet ;
  • Répondeur téléphonique hôtel de ville (renvoi vers le numéro d’appel) ;
  • Nouvelle République ;
  • Mail aux élus ;
  • Mail aux responsables des associations d’aide aux personnes.

Photo : Wikimedia Commons / Duch

Retour en haut de page