J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Action expérimentale d’insertion « VILLERUPT.COM »

Action expérimentale d'insertion « VILLERUPT.COM »

Contexte

Depuis 1994, la municipalité de Villerupt s’est engagée dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de projets d’insertion. Elle s’est attachée, depuis cette date, à privilégier un travail partenarial avec les acteurs de la vie sociale et économique (financeurs, organismes de formation, travailleurs sociaux, élus) garantissant ainsi une démarche globale et cohérente de développement local et de lutte contre toutes les formes d’exclusion. La grande force et l’originalité de ce projet naît d’une volonté partagée entre des acteurs (français et luxembourgeois) de l’initiative culturelle et les intervenants (professionnels et élus) de l’action sociale.

Description / Fonctionnement de l'action

L’action d’insertion concerne dix personnes habitant prioritairement à Villerupt (jeunes, chômeurs, allocataires du RMI, travailleurs handicapés) et deux personnes domiciliées à Esch sur Alzette, financièrement pris en charge par les organismes agréés luxembourgeois.

1. Objectif : réalisation et mise en œuvre d’un système technique et informatique innovant (logiciel) permettant la consultation virtuelle du patrimoine architectural, artistique, culturel de Villerupt . La première phase a eu pour objectif opérationnel la réalisation d’un prototype informatique construit à partir de la collecte, de l’analyse et de la compilation des informations nécessaires.
2. Objectif insertion professionnelle :
Réalisation d’une action de formation adaptée et individualisée pour des personnes en insertion :
- découverte et maîtrise de nouvelles technologies,
- découverte et maîtrise du traitement de l’information,
- développement et valorisation de compétences transférables dans d’autres domaines d’activités,
- construction de parcours individualisés d’insertion professionnelle.

Organisation :
A. Le projet s’est construit en étroite collaboration avec le service culture-communication et le CCAS. Un cahier de charges et une convention entre la Ville et l’organisme AFIL ont été établis pour définir le contenu de l’action et les relations entre les différents partenaires.
B. L’organisme de formation AFIL assure la coordination pédagogique et administrative de l’action.
C. L’intervention technique et formative est assurée par RSI Concept, entreprise franco-luxembourgeoise.

Bilan

La Ville s’appuie sur son CCAS chargé de développer, de dynamiser et d’optimiser sa politique sociale. « Villerupt.com », action structurée comme une micro-entreprise, projet initié et construit en juin 2004 par le CCAS en collaboration avec le service culturel et communication, proposé dans le cadre de « Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture 2007 » s’est vu refuser le label « Luxembourg 2007 » initialement, la proposition était de réaliser sur une période de 3 ans (2005-2007) un travail de mémoire et de mise en valeur du patrimoine historique et humain).
Pourtant, la force et l’originalité du projet résidaient dans la mise en place transfrontalière d’un dispositif d’insertion professionnelle associé à un objectif de production utile à un territoire par la valorisation des ressources culturelles, humaines, architecturales et patrimoniales.

Aussi, le projet a été retravaillé en partenariat avec la Ville de Esch sur Alzette, le référent territorial insertion, le CAPEMM (Comité d’Aménagement, de Promotion et d’Extension de la Meurthe et Moselle), la chargée de mission du conseil régional et l’organisme de formation « AFIL ».

Le conseil régional de Lorraine a validé et financé l’action de formation expérimentale de 6 mois ayant pour objectifs :
1. la remobilisation sociale et professionnelle ainsi que l’accompagnement à la recherche d’emploi de 12 stagiaires (dont 2 luxembourgeois),
2. la réalisation d’un outil informatique innovant pour la création d’un musée virtuel défini à une échelle de territoire locale et transfrontalière.
Soulignons aussi la collaboration avec les services de l’ANPE, de la mission locale et de l’ADEM (Luxembourg) qui ont participé activement à la mobilisation des stagiaires et à leur intégration à ce projet. Ils ont également suivi leur parcours pendant toute la durée de l’action.

Olivier Petit de RSI CONCEPT, entreprise franco-luxembourgeoise, a apporté son savoir-faire technique une grande disponibilité, un engagement humain et financier remarquable sans lesquels le projet culturel n’aurait pu aboutir.
Le taux de solutions positives à l’issue de cette action est de 77%, soit 8 retours à l’emploi et 2 en formation qualifiante. Il est à noter que ce pourcentage exceptionnellement élevé pour une action d’insertion professionnelle s’explique en grande partie par la qualité du partenariat local mis en œuvre et par l’implication des acteurs dans un projet fédérateur.

Moyens

Moyens humains :
Mise à disposition de deux agents municipaux (CCAS et culture-communication) à raison de huit heures, par semaine (coordination, encadrement du projet culturel). Un agent d’entretien à raison de cinq heures par semaine.

Moyens financiers :
Budget de l’année 2006 : 75 516,40 euros.
Région Lorraine : 35 772,80 euros, commune d’Esch sur Alzette : 7 614,60 euros, Délégation Régionale des Droits des Femmes : 2 461 euros, CCAS de Villerupt : 5 000 euros, service culture et communication de la commune : 2 500 euros, commune de Thil : 540 euros, RSI Concept : 2 000 euros.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Communes de Villerupt, d’Esch sur Alzette, de Thil, Région Lorraine, Délégation Régionale des Droits des Femmes, AFIL (Association pour la formation et l’insertion en Lorraine), ANPE, mission locale, ADEM Luxembourg, AFPA.

Ils financent l'action

Communes de Villerupt, de Thil d’Esch sur Alzette, RSI Concept, CNASEA, ADEM Luxembourg (administration de l’emploi), Région Lorraine, Délégation Régionale aux Droits des Femmes.

Les remarques du CCAS/CIAS

Ce double objectif qui était de réinsérer professionnellement des personnes et de réaliser une production utile à un territoire, identifiée comme une opportunité de développement, pouvant être reconnue par ce territoire et ses habitants, tout en mobilisant un partenariat socio-économique, s’est pleinement réalisé dans cette action d’insertion expérimentale.

C’est une démarche qui engendre la création d’un espace professionnel mobilisant l’aspect insertion, formation et économique, par le biais de l’utilisation de l’outil multimédia et qui se concrétise par :

  • la création de produits de valorisation des richesses culturelles à destination de tout public,
  • la mise en œuvre d’un échange et d’une collecte de la mémoire vive auprès de la population,
  • une meilleure compréhension de l’histoire vécue à l’échelle du territoire villeruptien et, de ce fait, une mellleure appropriation de son histoire et de son environnement (la citoyenneté : favoriser la relation citoyen/collectivité),
  • la facilitation de l’accès à l’information historique au plus grand nombre,
  • la réflexion de la réalisation d’un musée permanent sur la commune de Villerupt (développement culturel et touristique),
  • la réflexion de la poursuite de ce projet avec une phase de développement et de marketing et, à long terme, la création d’une entreprise intermédiaire et la recherche de marchés.

La présentation des réalisations a eu lieu dans les communes de Villerupt, d’Esh sur Alzette en juillet 2006.

Photo : Wikimedia Commons / Aimelaime

Retour en haut de page