J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Accueil périscolaire temporaire au sein d’un ESAT

Accueil périscolaire temporaire au sein d'un ESAT
Cette action n’est plus portée par le CCAS/CIAS.

N’hésitez pas cependant à vous inspirer de cette fiche pour imaginer un projet similaire.

Contexte

Situé au rez de chaussée d’un ancien presbytère, l’accueil périscolaire de Saillé reçoit les enfants de l’école publique et de l’école privée du village. La volonté d’aménager les étages du presbytère en logements sociaux a nécessité de nouveaux locaux pour l’accueil périscolaire, durant les travaux. Les élèves déjeûnant régulièrement dans l’établissement social d’aide par le travail (ESAT) implanté dans le village, il a semblé pertinent de solliciter cet établissement pour y héberger temporairement l’accueil périscolaire.

Description / Fonctionnement de l'action

D’avril 2007 à mars 2008, les enfants de l’accueil périscolaire ont été reçus à l’ESAT des ateliers de Saillé. Bien que la volonté de la commune ait été de perturber le moins possible la vie de l’établissement par la venue des enfants, le CCAS de Guerande a souhaité exploiter cette opportunité pour développer les échanges entre les résidents de l’ESAT et les enfants. Ainsi les résidents de l’ESAT proposaient aux enfants des goûters confectionnés par leurs soins et l’équipe d’animation de l’accueil sensibilisait les résidents aux activités pédagogiques mises en place pour les enfants.

L’achèvement des travaux d’aménagement du presbytère marquèrent la fin de cette cohabitation. Cependant les résidents et les enfants avaient noué des liens forts, il a donc été décidé d’un commun accord d’organiser régulièrement des rencontres soit dans les nouveaux locaux de l’accueil ou à l’ESAT. Ces temps d’échanges entre ces deux publics se traduisent par la prise en commun de goûters et des jeux.

Bilan

Cette expérience a permis de rapprocher deux publics qui se cotoyaient déjà sur le temps du déjeûner. A travers cette cohabitation, les enfants ont redécouvert des notions de partage, de respect et du droit à la différence. Les suites données à cette expérience sont d’ailleurs la preuve de la réussite de ce projet.

Moyens

Aucun.
Seul le syndicat intercommunal des transports a mis à disposition un véhicule pour assurer le dépôt des enfants dans les écoles le matin, et à l’ESAT le soir. Les services techniques municipaux ont assuré le transfert du mobilier, des jeux et du matériel pédagogique.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

L’ESAT « Les ateliers de Saillé »

Ils financent l'action

Aucun

Les observations du CCAS/CIAS

Puisant son origine d’une simple nécessité matérielle, cette expérience a mis à jour des relations humaines chaleureuses et authentiques, bien que parfois furtives car limitées dans le temps par le décalage horaire de l’activité des deux services « cohabitants ».

Photo : Wikimedia Commons / Demeester

Retour en haut de page