J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Accueil de jour toulousain

Accueil de jour toulousain

Contexte

Le centre d’accueil de jour permet de répondre à la demande des usagers de la commune de Toulouse et de ses environs. Ce dernier s’intègre et complète la palette d’offres de services de maintien à domicile (CLIC, soins à domicile, foyer-restaurants) et d’établissements d’hébergement (EHPA, EHPAD, petites unités de vie, centres d’hébergement temporaire) pour personnes âgées, gérés par le CCAS de Toulouse.

Description / Fonctionnement de l'action

D’une capacité de 15 places le centre d’accueil de jour d’Asnières est situé dans le quartier de Casselardit, en bordure de Garonne. Il est implanté dans un grand parc de verdure agrémenté d’un lac. Le centre dispose également d’un jardin protégé.
Le centre est ouvert à des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés et ayant conservé la capacité de se déplacer seules ou avec une aide minimum.
L’accueil s’adresse en priorité aux personnes vivant à domicile, seules ou en famille, situées à Toulouse ou dans l’agglomération toulousaine. L’établissement accueille également des personnes âgées hébergées en maison de retraite gérée par le CCAS et atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Fonctionnant cinq jours sur sept du lundi au vendredi de 9 heures à 17 h 30, il apporte une réponse aux besoins des familles qui doivent s’absenter quelques heures de leur domicile.

L’équipe, composée de deux aides soigantes et d’un aide médico-psychologique, propose et développe des activités variées adaptées au rythme de vie et aux capacités des malades et à visées thérapeutique et occupationnelle.
Les ateliers et activités proposées sont :
* les ateliers de stimulation de la mémoire,
* la psychomotricité manuelle,
* les groupes de conversation,
* la gymnastique douce,
* la prise en charge individuelle (lecture, écriture, calcul...),
* l’aide aux activités ménagères élementaires,
* les ateliers de peinture,
* la lecture,
* le chant, la danse,
* l’esthétique,
* la rythmique,
* les promenades,
* les jeux de société.

La psychologue responsable et qui anime l’équipe du centre est amenée à évaluer les capacités des patients, à les prendre en charge individuellement en cas de difficultés particulières (troubles du comportement, anxiété) ou pour un soutien psychologique.
Le centre de jour est aussi le lieu d’échange et de parole : la psychologue peut recevoir les familles qui souhaitent leur faire part de leurs préoccupations ou difficultés. Elle anime également des groupe de parole dans le but de prévenir ou diminuer l’épuisement des aidants.

Bilan

Points positifs :
L’accueil de jour représente une aide non négligeable pour les aidants. Il leur permet de souffler et de prendre le temps de s’occuper d’eux-mêmes. Les groupes de parole sont aussi une « bouffée » d’oxygène.
Points négatifs :
La gestion est délicate en matière d’équilibre budgétaire à cause de la fluctuation de la fréquentation (absences maladie répétées notamment) d’un centre de faible capacité et aux recettes dépendance peu maîtrisables d’une année sur l’autre en fonction des girages.
De fait, un forfait dépendance plus un forfait soins s’avèrent justifiés voire indispensables. Le transport des patients reste un problème puisqu’il n’est pas inclus dans la prestation hébergement à charge des familles et non intégré dans les plans d’aide APA.

Moyens

Moyens humains :
La directrice, le médecin gériatre, une psychologue, une aide-soignante, deux aides médico-psychologiques, un agent d’entretien, une infirmière, une secrétaire.
Moyens financiers :
Conseil général (APA),
Forfait dépendance 2006 : GIR 1-2 : 19,65 Euros, GIR 3-4 : 12,40 Euros, GIR : 5-6 : 5,22 Euros,
Tarif Hébergement : 19,35 Euros,
DDASS pour le forfait soins : 108 458,55 Euros pour l’année 2005.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

le CHR de Toulouse : service gériatrique (convention pour un médecin attaché hospitalier vacataire au centre d’Asnières). Le CHR prend également en charge les bilans médicaux avant admission au centre,
* France Alzheimer 31,
* la CPAM (projet en cours pour la prise en charge de transport pour le trajet domicile-centre).

Ils financent l'action

Conseil général, DDASS.

Les observations du CCAS/CIAS

L’accueil de jour est un soutien indispensable aux aidants et aux familles qui assument à domicile la prise en charge d’une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il permet également d’éviter l’admission et le placement prématuré et non souhaité par les aidants engagés et souhaitant un maintien à domicile de la personne âgée concernée aux premiers stade d’évolution de la maladie.

Photo : Wikimedia Commons / Benh LIEU SONG

Retour en haut de page